Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Étude de cas portant sur les enseignantes et les enseignants en Histoire et éducation à la citoyenneté dans le contexte de la réforme au secondaire

Morel, Magalie (2007). Étude de cas portant sur les enseignantes et les enseignants en Histoire et éducation à la citoyenneté dans le contexte de la réforme au secondaire. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unité départementale des sciences de l'éducation du campus de Rimouski, 292 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

Ce projet de recherche prend sa source dans l'actuelle réforme du curriculum et dans les transformations qu'elle provoque tant dans les milieux d'enseignement secondaire qu'universitaire où est offerte la formation des maîtres. Cette réforme suscite de nombreuses réflexions chez les enseignantes et les enseignants qui auront à assurer la transmission des programmes. Elle est née d'une volonté de répondre aux besoins exprimés par de nombreux intervenants lors des consultations publiques des États généraux sur l'éducation de 1995. Dans ce contexte de refonte des programmes, les disciplines enseignées se transforment pour répondre aux nouvelles exigences de la société. Toutes les disciplines sont importantes à la formation de la personne. Toutefois, certaines, comme l'histoire, jouent un rôle essentiel pour l'éléve à l'égard de sa position dans la société, face à son passé, son présent et son avenir. La réforme propose d'enseigner l'histoire à tous les niveaux du secondaire, elle participe également à l'enseignement de l'éducation à la citoyenneté. Cette discipline qu'est l'éducation à la citoyenneté est relativement nouvelle. Elle existait dans les anciens programmes (MEQ, 1982a; MEQ, 1982b), mais n'était pas l'objet d'un apprentissage formel. La citoyenneté est un concept polysémique lourd d'impacts sur les plans personnel, social, économique et écologique. Elle ne peut s'acquérir de la même façon que le français ou les mathématiques. La transformation de cet enseignement doit être étudiée pour aider les enseignantes et les enseignants dans leur travail, d'autant plus qu'ils n'ont pas toujours les bases théoriques pour enseigner l'éducation à la citoyenneté (Guay et Jutras, 2004). Une question se pose d'emblée : quelle est la vision de l'enseignement de l'histoire et éducation à la citoyenneté chez les enseignantes et les enseignants du secondaire appelés à enseigner cette discipline? D'autres questions précisent le sens de la réflexion entreprise dans le cadre de cette étude. Quels sont les besoins des enseignantes et des enseignants en histoire et éducation à la citoyenneté au secondaire dans le contexte de la réforme actuelle face à l'éducation à la citoyenneté? Les enseignantes et les enseignants sont-ils prêts à faire face au plan pédagogique à l'enseignement de l'éducation à la citoyenneté? Cette étude vise à exposer la position des enseignantes et des enseignants face à l'éducation à la citoyenneté et à déterminer leurs attentes pédagogiques envers l'éducation à la citoyenneté. Cette recherche, de type exploratoire, vise à situer les différents enjeux animant l'enseignement de l'histoire et de l'éducation à la citoyenneté et s'appuie sur une méthodologie qualitative. La cueillette de données fut effectuée par le biais d'entretiens de recherche semi-dirigés, par questionnaire autoadministré, par contact direct ou par voie téléphonique auprès d'enseignantes et d'enseignants à différents stades de leur carrière. Ces différentes catégories permettent de cerner la position des maîtres face à l'histoire et éducation à la citoyenneté, et de façon générale face à la réforme. La méthode d'analyse de données employée ici est le questionnement analytique et fut appuyée par l'utilisation du logiciel NVivo pour organiser les données. L'analyse des données recueillies a permis de dresser le portrait de la compréhension des enseignantes et des enseignants à l'égard de l'enseignement de l'éducation à la citoyenneté à l'école secondaire. Il semble que les maîtres, bien qu'ils comprennent relativement bien les enjeux associés à l'enseignement d'une telle discipline, ne disposent pas des outils nécessaires à son enseignement. En effet, l'absence de connaissances théoriques solides et d'outils d'enseignement appropriés est une des difficultés évoquées par les enseignantes et les enseignants à cet égard. La mise en place de ce nouveau programme de formation en histoire à l'école secondaire risque d'être compromise, d'une certaine façon, à cause de l'incompréhension des enseignantes et des enseignants envers ce dernier. L'éducation à la citoyenneté, telle qu'ils la perçoivent, se résume à l'apprentissage de la vie politique. Cet enseignement va au-delà de ces simples considérations.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Sasseville, Bastien
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en éducation. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Civique Citoyennete Critique Education Enseignant Enseignement Formation Histoire Pensee Province Quebec Reforme Secondaire
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de l’éducation > Enseignement secondaire (Rimouski)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 08 févr. 2011 18:47
Dernière modification: 08 févr. 2011 18:47
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/98

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt