Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Des singularités narratives comme manifestations d'une problématique de l'autorité narrative chez Magini, Yergeau et Soucy : enjeux et jeux d'écriture dans trois romans contemporains québécois

Marchand, Marc-André (2011). Des singularités narratives comme manifestations d'une problématique de l'autorité narrative chez Magini, Yergeau et Soucy : enjeux et jeux d'écriture dans trois romans contemporains québécois. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 113 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

RÉSUMÉ: Alors qu'un constat critique souligne le foisonnement narratif de l'écriture romanesque contemporaine, il appert que la littérature romanesque québécoise actuelle - nous entendons ici le roman produit dans ce que la critique a identifié comme étant « l'ère du pluralisme» (Biron, Dumont et Nardout-Lafarge, 2007) établie autour des années 1980 - tend à se démarquer de la production antérieure, et ce autant sur le plan générique que stylistique. Prenant appui sur trois romans contemporains québécois - Revoir Nevers (2006) de Roger Magini, Du virtuel à la romance (1999) de Pierre Yergeau et La petite fille qui aimait trop les allumettes (1998) de Gaétan Soucy -, ce mémoire s'intéresse aux singularités narratives de ces textes, notamment au double registre allographe et autographe chez Magini, à la fragmentation narrative et au découplage de la focalisation chez Yergeau ainsi qu'à la narration non-fiable chez Soucy. Par un jeu de notions théoriques - notamment l'intertextualité, la transfictionnalité, l'invraisemblance pragmatique et la focalisation - , cette étude montre également dans quelle mesure les textes en question « délèguent, problématisent, délaissent, voire abandonnent leur autorité narrative via des procédés narratifs singuliers» (10). -- ABSTRACT: Whereas a critical observation highlights the proliferation of narrative contemporary fiction, it seems that the current Quebec's fiction - we mean here that, novel produce which critics have identified as the "Pluralism era" (Biron, Dumont and Nardout-Lafarge, 2007) established around the 1980s - tend to stand out from the previous productions, and this both in generic's and stylistic's terms. Building on three French Canadian's contemporary novels - Revoir Nevers (2006) by Roger Magini, Du virtuel à la romance (1999) by Pierre Yergeau and La petite fille qui aimait trop les allumettes (1998) by Gaetan Soucy -, this memory is about the narrative singularities of these texts, including the double allograph and autograph register in Magini, fragmentation and decoupling of narrative focalization in Yergeau, finally the unreliable narration in Soucy. By a set of theoretical concepts - including intertextuality, the transfictionnality, the improbability pragmatic and focalization - this study also shows how these texts "delegate, problematize or even give up their authority through singular narrative processes" (10).

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Fortier, Frances
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en lettres en vue de l'obtention du grade de maître ès arts (M.A.)
Mots-clés: Narration Narratif Intertextualite Transfictionnalite Roman Contemporain Quebec Quebecois 20s 21s
Départements et unités départementales: Département de lettres et humanités > Lettres
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 04 avr. 2013 19:58
Dernière modification: 04 avr. 2013 19:58
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/694

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt