Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Perception des enseignants en formation professionnelle au sujet de la réussite et de l'échec scolaires des élèves

Martel, Françoise (2009). Perception des enseignants en formation professionnelle au sujet de la réussite et de l'échec scolaires des élèves. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unité départementale des sciences de l'éducation du campus de Rimouski, 257 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

La fonnation professionnelle est un cheminement scolaire pour fonner des personnes, leur pennettant de développer des compétences pour l'exercice d'un métier. Malgré des efforts pour faire connaître ce niveau de fonnation, les jeunes de moins de 20 ans s'intéressent peu à la formation professionnelle. De plus, des statistiques du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport démontrent qu ' échecs et abandons sont fréquents au niveau secondaire. Le rendement scolaire est, en effet, un phénomène complexe, car plusieurs facteurs reliés à l'école, à l'élève, à l' enseignant et à la société entrent en ligne de compte et sont interreliés. La faible fréquentation des programmes en formation professionnelle et le taux élevé d'abandon des études ont donné lieu à un changement de paradigme épistémologique à l' égard des programmes de fonnation. Ce changement a un effet direct sur l' apprentissage: l' élève est désonnais au centre de la relation pédagogique dans un processus de construction de connaissances et de compétences. Cependant, l' enseignant à un rôle détenninant à jouer dans l'apprentissage des élèves. Les écrits, tant en sociologie de l' éducation qu'en psychologie sociale, notamment la théorie des attributions causales, démontrent qu'il existe une interaction constante entre les perceptions qu'entretiennent les enseignants à l' égard des élèves, leur planification de cours, leurs attitudes en classe et la perfonnance des élèves. Tout en reconnaissant l' importance des différents facteurs qui influencent le rendement scolaire, l'enseignant en fonnation professionnelle a été retenu comme objet de recherche. Ainsi, la présente étude cherche à déterminer et à décrire les causes de réussite et d'échec scolaires telles que perçues par les enseignants de ce secteur de fonnation. De plus, l'étude veut mesurer l'influence de facteurs prédéterminés sur les attributions d'échec et tente d' établir une relation entre ces attributions et les caractéristiques personnelles et professionnelles des enseignants. Cette recherche se penche également sur les moyens de lutter contre l' échec scolaire. XVI Un échantillon de 468 enseignants provenant de la population des centres de formation professionnelle de la province de Québec constitue la base de travail de cette recherche qui est abordée sous l' angle quantitatif. Les données, recueillies au moyen d'un questionnaire et regroupées dans un chiffrier électronique, sont analysées au moyen du logiciel d' analyses statistiques SPSS. L' étude des distributions de fréquence des causes de réussite, faite au moyen du test du khi carré et du test des écarts-réduits (cote z), a permis d' établir l' ordre d'importance décroissant suivant: élève > société > enseignant > école. L'étude des distributions de fréquence des causes d' échec, faite au moyen du test du khi carré et du test des écarts-réduits (cote z), a permis d'établir l'ordre d'importance décroissant suivant: élève > société > école > enseignant. Par ailleurs, l'analyse des attributions d' échec à partir d' une liste préétablie de 28 facteurs, faite au moyen du test t de Student, a permis d' établir un ordre d'importance décroissant des types d' attributions d' échec : élève > enseignant > école > société. L'analyse de la variance des moyennes des variables dépendantes (types d' attributions d'échec) en fonction des variables indépendantes (caractéristiques des enseignants) est faite à l' aide de tests UNIANOVA. De plus, les résultats démontrent qu'il existe un lien entre la perception des enseignants et trois des caractéristiques étudiées: le sexe, le statut d'emploi et le sentiment d' efficacité professionnelle (SEP). Comparativement aux hommes, les femmes attribuent davantage l' échec à l'élève et à l' école. Les enseignants permanents attribuent davantage l'échec à la société que les non permanents. Les enseignants qui possèdent un fort SEP attribuent davantage l'échec à l'enseignant, à l'école et à la société. Les enseignants qui possèdent un moyen SEP responsabilisent davantage l'élève pour ses échecs que les autres enseignants. Les moyens de lutter contre l'échec le plus souvent invoqués concernent surtout l' enseignant, ses interventions auprès des élèves et ses pratiques pédagogiques. Cette recherche s' avère utile dans la mesure où elle pennet de conscientiser les enseignants à l' égard de leurs attributions relatives à la réussite et à l'échec scolaires des élèves. L'originalité de l'étude repose sur le fait que la formation professionnelle est un niveau d' enseignement où il existe relativement peu de recherches, c' est un sujet mal documenté à ce jour. Enfin, la réussite scolaire et la perseverance chez les jeunes ont des répercussions au plan personnel, socioéconomique et politique. Les moyens de lutter contre l'échec scolaire confèrent à cette étude une certaine pertinence sociale.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Harvey, Léon
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en éducation. Publié aussi en version papier.
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de l’éducation > Enseignement professionnel (Rimouski)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 25 janv. 2011 18:37
Dernière modification: 25 janv. 2011 18:38
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/272

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt