Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Don't be gay! : éthique et politique de la résistance queer

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Pelletier, Sébastien (2009). Don't be gay! : éthique et politique de la résistance queer. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 143 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Nourrie par plusieurs penseurs souvent disparates, la théorie queer s'affirme comme champ
distinct de l' étude du genre au cours des années 1990, notamment au travers des travaux
critiques de Judith Butler sur le mode catégoriel des identités genrées, son ouvrage Gender
Trouble: Feminism and the poUties of subversion (1990) a eu un effet séminal. Cette
dernière théorie en date qui investit le champ de la résistance du sexe et du genre souffre
toutefois d'une mauvaise presse que l'on réserve aux dernières venues voulant contribuer
au discours savant. La théorie queer doit donc mener sa bataille dans un champ social et
politique dans lequel les discours établis de la théorie féministe de l'après Deuxième
Guerre et des études gaies et lesbiennes, bisexuelles et transgenres (GLBT), font figure de
référence. Par ailleurs, parce qu'il bouscule l'ordre des résistances, le discours politique de
la théorie queer est méconnu et ses postulats et prétentions politiques sont écartés
injustement par des critiques qui se fondent davantage en démagogie qu'en substance
(Nussbaum, 2003). Pour les tenants de la théorie queer, il ne s'agit pas de s'aménager une
place dans le régime hétérosexuel, il n'est pas question de rechercher une acceptation ou
tolérance d'autrui, mais bien de contester les fondements sur lesquels repose le régime
oppressif de l'hétérosexualité. D' un ton engagé, mais sans rien compromettre pour autant à
la nuance et à la rigueur, le présent mémoire a comme objectif d' explorer les stratégies de
résistance queer par le truchement d'outils théoriques tirés des écrits de Michel Foucault et
Judith Butler. Avec l'aide de l'archéologie et de la généalogie foucaldienne, le mémoire
s'ouvre sur la critique du régime hétérosexuel qui conduit à repenser, avec Butler, les
modes de constitution des identités genrées. Cette critique conduit vers une autre
dialectique sexe-genre, une transgression du mode binaire de catégorisation et aussi vers
des stratégies de résistance. Le mémoire explore trois de ces domaines de la résistance
queer, à savoir le champ culturel, le monde de l' éducation et le développement
international. En somme, l'examen du discours académique et des espaces de production
spécifique du discours de subversion queer doit rallier théorie et pratique. Loin d'être
apolitique, la théorie queer propose un dialogue à la fois universitaire et populaire qui fait
office de manifeste pour une rupture de la liaison sexe-genre.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Gagnon, Bernard
Information complémentaire : Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en éthique. Publié aussi en version papier.
Mots-clés : Politique Ethique Mouvement Social Analyse Discours Theorie Queer Genre Identite Revendication Identitaire
Départements et unités départementales : Département de lettres et humanités > Éthique
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 10 févr. 2011 14:53
Dernière modification : 10 févr. 2011 14:53
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/68

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt