Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Structure des communautés mésozooplanctoniques en relation avec les conditions du milieu dans le système de la Baie d'Hudson à la fin des étés 2003 à 2006

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Estrada Anaya, Rafael (2010). Structure des communautés mésozooplanctoniques en relation avec les conditions du milieu dans le système de la Baie d'Hudson à la fin des étés 2003 à 2006. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski, 135 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

Les communautés zooplanctoniques ont été étudiées pour la première fois dans trois
régions hydrographiques différentes du système de la baie d'Hudson (SBH) à la fin des étés
2003 à 2006 au cours du programme :MERICA-nord. Entre neuf et quatorze stations
distribuées le long de différentes radiales localisées dans la baie d'Hudson (BH), le détroit
d'Hudson (DH) et le bassin de Foxe (BF) ont été échantillonnées à chaque année de
l'étude. Les variations concernant la biomasse du zooplancton, l'abondance, la composition
et la diversité des espèces et leur relation avec les variables du milieu ont été étudiées en
utilisant des techniques d'analyses multidimensionnelles (cadrage multidimensionnelle;
analyse de similarité (ANOSIM); analyse de redondance). Pour toutes les années, la
moyenne totale de la biomasse de zooplancton (poids humide) était de quatre fois moindres
dans la BH (14.1 g m-2
) que dans le DH (64.2 g m-2
) et le BF (60.0 g m-2
) . Un cadrage
multidimiensionel a révélé qu'il n'y avait pas de variation interannuelle dans l'abondance
relative de la communauté zooplanctonique (ANOSIM, R = 0.10, P > 0.05), mais qu 'il y
avait une variabilité interrégionale marquée entre les trois régions à l'étude (ANOSIM,
R = 0.75 , P > 0.05). La stratification de la colonne d'eau explique une grande proportion
(25%) de la variabilité spatiale dans la structure de la communauté de zooplancton à
l' intérieur du SBH. Les analyses de redondances démontrent que les taxons
zooplanctoniques qui contribuent le plus significativement à la séparation des trois régions
sont: Microcalanus spp. , Oithona similis, Oncaea borealis, Aeginopsis laurentii, Sagitta
elegans , Fritillaria sp., et des larves de Cnidaires, Chaetognatha et Ptéropoda dans la BR;
amphipodes hyperiides dans le BF; et PseudocaLanus spp. CI-CV, CaLanus gLacialis CICVI,
C. finmarchicus CI-CVI, C. hyperboreus CV-CVI, Acartia Longiremis CI-CV,
Metridia Longa N3-N6, CI-CIlI et CVlf, Eukrohnia hamata et des larves d'échinodermes,
de mollusques, de cirripèdes, d'appendiculaires, et de polychètes dans les sections nordouest
et sud-est du DR. Dans la BR, les variables analysées grâce à une RDA partielle
permettent de distinguer trois sous-régions à l'intérieur de la baie (i.e. les secteurs ouest,
centrale et est). Chaque secteur est caractérisé par des gradients environnementaux et
assemblages zooplanctoniques distincts particulièrement des nauplii et CI-CVI de
PseudocaLanus spp., ainsi que plusieurs espèces de macrozooplancton benthique et des
larves de méroplancton qui se retrouvaient davantage dans l'ouest de la BR. Dans le DR,
les espèces calanoïdes (majoritairement C. .finmarchicus et C. gLaciaLis) étaient
principalement observées aux stations de la rive nord associées avec les eaux arctiq~es et
atlantiques provenant du sud-ouest du détroit de Davis. En général, les modèles d'analyse
de redondance testés parmi les différentes régions du SBR, reflétaient bien le patron de
circulation générale des couches de surface pour les conditions estivales en termes de
variables environnementales et d'assemblages distincts de zooplancton. De façon générale,
les indices de diversité (H', ]' et S) et la biomasse de zooplancton étaient plus faibles en
milieu fortement stratifié (i.e. BR) que dans les régions plus profondes et dynamiques (i.e.
BF & DR, respectivement). Les résultats obtenus dans ce travail démontrent que la
structure des communautés zooplanctoniques dan s les sites étudiés du SBH est influencée
par la profondeur du milieu et les conditions hydrodynamiques locales qui, à travers leurs
actions sur la température, la salinité, la stratification et les conditions de mélange,
conduisent fortement à la différentiation spatiale de ces communautés.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Harvey, Michel
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Gosselin, Michel et Starr, Michel
Information complémentaire : Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en océanographie. Publié aussi en version papier.
Mots-clés : Mesozooplancton Zooplancton Structure Communaute Condition Environnemental Baie Hudson
Départements et unités départementales : Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 07 juill. 2011 15:21
Dernière modification : 07 juill. 2011 15:21
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/407

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt