Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Résistance des ombles (Salvelinus fontinalis et Salvelinus alpinus) aux infections bactériennes opportunistes en milieu marin

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Lefrant, Annabelle (2006). Résistance des ombles (Salvelinus fontinalis et Salvelinus alpinus) aux infections bactériennes opportunistes en milieu marin. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski, 78 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette étude vise à éclaircir la relation qui existe entre la génétique et la résistance
naturelle des ombles face aux infections opportunistes présentes en milieu marin,
améliorant ainsi leur survie dans cet environnement. Afin de rencontrer cet objectif, 25
familles demi-frère ont été produites à l'automne 2003 : 15 familles d'ombles de fontaine
(Salvelinus fontinalis) , 5 familles d'ombles chevaliers (Salvelinus alpinus) et 5 familles
hybrides d' ombles chevaliers - ombles de fontaine . L'identification du génotype des
parents utilisés pour les différents croisements a permis de mettre en évidence la présence
de 21 allèles du complexe majeur d'histocompatibilité (CMH) de classe npl. La majorité
des parents (37sur 43) étant hétérozygotes (porteur de deux allèles différents), une gamme
importante de combinaisons alléliques devrait être retrouvée dans la progéniture. Durant
l' été 2005, les ombles âgés de 1+, ont été transférés en eau de mer, puis soumis à des stress
aigus afin d'évaluer la résistance aux infections opportunistes. Pour la croissance, des
interactions significatives ont été trouvées entre les types de croisements et les divers temps
d' échantillonnages. Étant en présence de deux types d'hybrides intra et interspécifiques, des
comparaisons intraspécifiques impliquant les familles AA, AR, RR et des comparaisons
interspécifiques impliquant les familles AA, CF, CC ont été effectuées. Au-delà de
l' importante hétérogénéité de croissance en eau de mer (intra- et interspécifique), une
tendance générale se dégage. Les familles ayant les meilleures croissances en eau douce
sont celles qui présentent la meilleure croissance en eau salée. De plus, des différences
interfamiliales (intra- et interspécifiques) de résistance/susceptibilité ont été obtenues. Les
familles anadromes et résidentes S. fontinalis sont les plus susceptibles aux infections, alors
que les hybrides anadromes interspécifiques S. alpinus - S. fontinalis sont les plus
résistants. Sur les 25 familles transférées en eau de mer, cinq d' entre elles sont hautement
résistantes, aucune mortalité n' ayant été enregistrée. Des frottis des lésions présentes chez
les poissons affectés ont permis d' amorcer des analyses microbiologiques. Les résultats des
analyses microbiologiques ont été confirmés par des analyses moléculaires et ont ainsi
permis l' identification de l'agent pathogène en cause : Flexibacter maritimus.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Audet, Céline
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Belhumeur, Pierre et Sévigny, Jean-Marie
Information complémentaire : Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en océanographie. Paraît aussi en éd. imprimée.
Mots-clés : Omble Truite Chevalier Salvelinus Fontinalis Fontaine Alpinus Resistance Infection Bacterie Opportuniste Milieu Marin
Départements et unités départementales : Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 19 janv. 2011 15:50
Dernière modification : 19 janv. 2011 15:50
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/312

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt