Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Enjeux éthiques et droits humains des victimes dans l'action humanitaire : entre flou des lignes et forme d'exception

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Joseph, Emmanuel (2020). Enjeux éthiques et droits humains des victimes dans l'action humanitaire : entre flou des lignes et forme d'exception. Mémoire. Rimouski, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 166 p.

[thumbnail of Emmanuel_Joseph_aout2020.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: L'action humanitaire peut être définie comme une « éthique des droits humains » à portée universelle. Mais de nombreux travaux montrent comment elle est incapable de rester fidèle à elle-même quand elle entre en contact avec le terrain de l'aide. Un schisme se crée entre son idéal moral universel et son espace d'action. Elle prend ainsi une allure imparfaite dans ses pratiques. Dans ce mémoire, nous soutenons l'idée que la dimension imparfaite de l'humanitaire en situation s'explique par le flou des lignes (blurring of lignes) de son action sur le terrain de l'aide. Le but d'une telle recherche est non seulement de comprendre et d'expliquer le mode d'emploi critique d'un tel flou dans la dynamique de l'aide par rapport aux droits des victimes, mais aussi de le dépasser suivant une perspective éthico-pratique. Nous situons notre idée sur trois échelles d'analyse. La première est que l'action humanitaire se décline idéalement en deux types d'obligation morale : l'action humanitaire comme devoir imparfait quand elle n'est pas moralement déterminante en faveur de la situation humanitaire de la victime, et l'action humanitaire comme devoir parfait quand elle l'est. L'écart qui se creuse entre les deux types d'obligation morale n'enlève rien aux valeurs universelles de la commune humanité (solidarité, égalité, dignité, etc.) que l'action humanitaire incarne fondamentalement. La deuxième échelle concerne les pratiques confuses de l'humanitaire sur le terrain et leur normalisation. La troisième échelle renvoie à la « possibilité éthique » de provoquer, dans l'espace d'action de l'aide, un changement radical de pratiques. Partant de cette troisième échelle d'analyse, nous concluons sur une action humanitaire comme un « devoir pratiquement parfait », c'est-à-dire une action humanitaire comme une « pratique normative de dignité. -- Mot(s) clé(s) en français : action humanitaire, acteur humanitaire, éthique, droits humains, droits des victimes, éthique de l'intervention, compétence éthique, devoir pratiquement parfait. -- ABSTRACT: Humanitarian action can be defined as a "human rights ethics" of universal scope. But many studies show how it is unable to remain true to itself when it meets the aid field. A schism is created between its universal moral ideal and the field. It thus takes on an imperfect appearance in her practices. In this research, we support the idea that the imperfect dimension of humanitarian aid in situation can be explained by the blurring of lines of its action on the field. The aim of this research is not only to understand and explain the critical use of such a vagueness in the dynamics of aid with regard to the rights of victims, but also to overcome it from an ethical and practical perspective. We situate our idea on three scales of analysis. The first is that humanitarian action is ideally divided into two types of moral obligation: humanitarian action as imperfect duty when it is not morally determining in favor of the humanitarian situation of the victim, and humanitarian action as perfect duty when it is. The widening gap between the two types of moral obligation does not detract from the universal values of common humanity (solidarity, equality, dignity, etc.) that humanitarian action basically embodies. The second scale concerns the confused humanitarian practices on the ground and their normalization. The third scale refers to the "ethical possibility" of bringing about a radical change in practices on the field. Based on this third scale of analysis, we conclude on humanitarian action as a "practically perfect duty", i.e. humanitarian action as a "normative practice of dignity". -- Mot(s) clé(s) en anglais : humanitarian action, humanitarian actor, ethics, human rights, rights of victims, ethics of intervention, ethical competence, practically perfect duty.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Rondeau, Dany
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en éthique en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés : Action humanitaire Agents humanitaires Aide humanitaire Aspect moral Droit international humanitaire Droits des victimes Éthique Secours aux victimes de catastrophes Victimes de catastrophes Victimes de guerre Victimes de la famine
Départements et unités départementales : Département de lettres et humanités > Éthique
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 18 août 2021 15:29
Dernière modification : 18 août 2021 15:29
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1862

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt