Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Le WWOOFing, un tourisme rural participatif modifiant le lien entre habitants et touristes

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Chabot, Claire (2019). Le WWOOFing, un tourisme rural participatif modifiant le lien entre habitants et touristes. Mémoire. Rimouski, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 217 p.

[thumbnail of Claire_Chabot_juillet2019.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Le WWOOFing est un échange non monétaire entre un volontaire et un hôte, agriculteur d'une ferme biologique. En contrepartie d'être hébergé et nourri, le volontaire donne environ vingt heures de son temps par semaine, pour aider aux diverses activités de la ferme. Le but de cette recherche est de mieux comprendre le WWOOFing et de l'apprécier comme nouvelle interaction entre touristes et habitants. L'intérêt de cette recherche est dans un premier temps d'analyser le phénomène du WWOOFing au Québec, comme objet sociologique, puis d'essayer de qualifier ses effets sur deux groupes spécifiques : les volontaires (ou wwoofers) et les habitants (non hôtes). À travers un échange « atypique » - c'est-à-dire non marchand - le WWOOFing devient une nouvelle manière d'envisager le tourisme, où le touriste se transforme en volontaire, en participant au développement de fermes biologiques. Les populations visées par cette recherche sont à la fois les volontaires et des habitants en contact avec les fermes où étaient hébergés les volontaires. La forme de cette recherche est appliquée, qualitative et non expérimentale. Ce terrain est une étude de cas, basée sur des entretiens avec habitants et volontaires et des observations participantes dans trois fermes québécoises. Nos résultats de recherche montrent qu'il y a des espaces et fréquences de rencontres spécifiques entre habitants et volontaires : cela engage une relation « authentique », chacun apportant une ouverture à son mode de vie aux personnes de l'autre groupe. L'appréciation et la compréhension des territoires ruraux évolue également tant pour les volontaires que les habitants. A travers le développement du WWOOFing, nous constatons un changement de comportement du touriste : plus à l'écoute des locaux, plus dans l'action concrète, et moins dans des actions de loisirs et de consommation. -- Mot(s) clé(s) en français : WWOOFing, volontariat, échange, don, agriculture biologique, tourisme alternatif, territoires ruraux. -- ABSTRACT: WWOOFing is a non-monetary exchange between a volunteer and a host, such as a farmer of an organic farm. In return for host and feed, volunteers give 20 hours weekly to help indiverse activities of the farm. The goal of this research is to better understand WWOOFing and analyse it as a new interaction between tourists and inhabitants. The interest of this research is firstly to study WWOOFing in Québec as a sociological object, then consider its effects on two specific groups : volunteers (or wwoofers) and residents (or non hosts). Across an « atypical » - non-monetary exchange, WWOOFing is a new way to consider tourism, where tourists become volunteers, participating in the development of organic farms. The target population of this research is both volunteers and residents who are in contact with the farms where they stay as volunteers. This research is applied, qualitative and non experimental, with study cases of 3 Québec farms, as interviews with volunteers and residents and participant observations. Our research results indicate the existence of dedicated spaces, regular meetings and relationships between volunteers and residents. It commits "authentic" relations : each person brings an opening to his way of life to this other group. There is an appreciation and understanding of rural territories progress for both volunteers and residents also. Through the development of WWOOFing, we notice behaviourial changes from tourists : they are more attentive to residents and engage more in concrete actions and less in leisure and consumerism actions. -- Mot(s) clé(s) en anglais : WWOOFing, volunteering, exchange, gift, organic agriculture, alternative tourism, rural territories.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Handfield, Mario
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en développement régional en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés : Agriculture biologique Exploitations agricoles Fermes biologiques Population rurale Québec (Province) Travail non rémunéré Tourisme alternatif Tourisme participatif Tourisme rural Touristes Troc Wwoof WWOOFing
Départements et unités départementales : Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 16 août 2021 18:17
Dernière modification : 16 août 2021 18:17
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1830

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt