Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Pockmarks dans le chenal Laurentien, zone d'Old Harry, golfe du Saint-Laurent (est du Canada)

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Sirdeys, Naïs (2019). Pockmarks dans le chenal Laurentien, zone d'Old Harry, golfe du Saint-Laurent (est du Canada). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), 101 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Bien que les pockmarks soient très bien décrits dans de nombreuses régions du monde, ils demeurent peu documentés dans le golfe du Saint-Laurent. L'intérêt récemment accordé au prospect pétrolier et gazier extracôtier Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent (est du Canada) jusqu'en juin 2018 a conduit à l'étude scientifique de la zone en 2015. La mission COR1503 menée à bord du N/R Coriolis II a révélé la présence de plus de 3000 évents peu profonds et de forme elliptiques dans le chenal Laurentien (entre 460 et 510 m). Cette étude permet de caractériser ces évents, d'identifier les processus liés à leur formation ainsi que les processus sédimentaires et la chronostratigraphie de l'environnement dans lequel ils se sont développés. L'approche multi-proxy utilisée combine des analyses géophysiques - 1 300 km de levée de profileur de sous-surface et 230 km2 de couverture multifaisceaux-, avec des analyses de propriétés physiques, granulométriques, géochronologiques (datation au 14C) et magnétiques sur 7 carottes boîte et piston échantillonnées à trois stations (stations 01, 04 et 05). Le contexte sédimentaire visible sur les données de profileur de sous-surface et daté grâce aux carottes 01 et 04, comprend : l'unité 1, le till glaciaire ; l'unité 2, définie par les sédiments glaciomarins proximaux (avant 14,5 cal. ka BP); et enfin, l'unité 3 formée à partir de sédiments glaciomarins distaux (~ 14,5-8,5 cal. ka BP) et postglaciaires (8,5 cal. ka BP - aujourd'hui). La formation de pockmarks à la surface de l'unité 3 est causée par la migration de gaz mise en évidence par la présence de réflexions accentuées, de blancs acoustiques et de zones de turbidité acoustique à travers les unités seismo-stratigraphiques visibles.
La distribution spatiale non-uniforme des évents est très probablement contrôlée par des conditions structurelles géologiques plus profondes (dôme de sels) associées à la stratigraphie des épisodes glaciaires/postglaciaires. Les caractéristiques morphométriques des pockmarks témoignent que les courants de fond agiraient comme principal moteur à l'origine de la dispersion des sédiments remis en suspension au moment du dégazage, leur conférant leur forme ellipsoïdale particulière et leur orientation uniforme NO-SE. Le doute persiste concernant l'activité récente de ces évents puisque les concentrations de méthane mesurées près des évents sont faibles. -- Mot(s) clé(s) en français : pockmarks, chronostratigraphie, golfe du Saint-Laurent, Old Harry, multifaisceaux, données de profileur de sous-surface. -- ABSTRACT: Even if pockmarks are well described in different areas around the world, they are still scarcely documented in the Gulf of St. Lawrence. The recent interest granted to the Old Harry's offshore petroleum prospect (Eastern Canada) until June 2018 led to the scientific investigation of this area in 2015. The COR1503 cruise onboard the R/V Coriolis II revealed the presence of more than 3000 shallow and elliptic-shaped pockmarks in the Laurentian Channel (between 460 and 510 m). For the first time in the gulf, it is possible to characterize these events, to identify the processes related to their formation, as well as the sedimentary processes and chronostratigraphy of the environment in which they developed. The multi-proxy approach used combines geophysical analyzes - 1300 km of subbottom profiler surveys and 230 km2 of multibeam coverage - with physical properties, grain-size, geochronological (14C dating) and magnetic analysis of 7 box and piston cores sampled at three stations (01, 04 and 05). The sedimentary context imaged with the subbottom profiler surveys and dated using sediment cores 01 and 04 includes: Unit 1, the glacial till; Unit 2, defined by proximal glaciomarine sediments (before 14.5 cal. ka BP); and finally, Unit 3 formed from distal glaciomarine (~ 14.5-8.5 cal. ka BP) and postglacial (8.5 cal. ka BP - today) sediments.
The formation of pockmarks on the surface of Unit 3 is due to gas migration evidenced by the presence of enhanced reflections, acoustic gas blanking and acoustic turbidity zones visible on the subbottom profiler data. The non-uniform spatial distribution of the pockmarks is most likely controlled by deeper geological structural conditions (salt dome) associated with the stratigraphy of glacial / postglacial episodes. The morphometric features of the pockmarks suggest that bottom currents act as the main driving force behind the dispersion of sediments resuspended at the time of degassing, giving them their particular ellipsoidal shape and their uniform orientation NW-SE. There is still some doubt about the recent activity of these vents, because of the low methane concentrations measured near the vents. -- Mot(s) clé(s) en anglais : pockmarks, chronostratigraphy, Gulf of St. Lawrence, Old Harry, multibeam, subbottom profiler data.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : St-Onge, Guillaume
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Montero-Serrano, Jean-Carlos
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en océanographie en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés : Event Pockmark Degazage Formation Chronostratigraphie Sedimentologie Golfe Saint-laurent
Départements et unités départementales : Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 27 oct. 2020 18:47
Dernière modification : 27 oct. 2020 18:47
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1666

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt