Collections de documents électroniques
RECHERCHER

La pertinence du concept de sentiment de pouvoir agir, dans la recherche en éducation, pour faire face aux changements climatiques

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Morin, Émilie et Therriault, Geneviève et Bader, Barbara (2019). La pertinence du concept de sentiment de pouvoir agir, dans la recherche en éducation, pour faire face aux changements climatiques. Présentation dans un colloque. Colloque L'éducation relative au changement climatique: principes, approches et pratiques en milieux formel et non formel, octobre 2019 .

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (133MB) | Prévisualisation

Résumé

Devant l’urgence d’agir face à la problématique sociale et environnementale des changements climatiques, l’éducation pour le développement du pouvoir agir constitue une avenue incontournable. Or, il ne semble pas y avoir de consensus entre les chercheurs en éducation au climat sur ce que l’on entend par pouvoir agir. Si certains se réfèrent au sentiment d’efficacité personnelle (Corner et al., 2015; Goldman, Pe’er et Yavetz, 2015), d’autres privilégient le concept d’agentivité (Blanchet-Cohen, 2008; Glithero, 2015) ou encore celui d’empowerment (ou développement du pouvoir agir) (Dimick, 2012). Toutefois, pour identifier les conditions favorables au développement du pouvoir agir des jeunes, il devient nécessaire de cerner les liens possibles entre ces concepts tout comme leurs apports et leurs limites. De plus, il apparaît pertinent, pour soutenir le développement de ce pouvoir agir, de s’attarder à ses dimensions affectives (Zeyer et Kelsey, 2013) et, plus particulièrement, à ce que nous nommons le sentiment de pouvoir agir. Ce concept nous permet entre autres de prendre en considération la liberté qu’ont les jeunes d’agir, ou non, face aux changements climatiques en fonction de leurs diverses capabilités (Sen, 2010). Dans le cadre de cette communication, nous présentons les bases théoriques qui nous permettent de lier les concepts de sentiment d’efficacité personnelle, d’agentivité et d’empowerment et de justifier la pertinence du concept de sentiment de pouvoir agir en éducation au climat. Quelques résultats préliminaires issus d’entretiens menés auprès de jeunes québécois du secondaire permettront de dégager quelques conditions favorables au développement du pouvoir agir à l’école.

Type de document : Article
Validation par les pairs : Non
Départements et unités départementales : Unités départementales des sciences de l'éducation
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 22 avr. 2020 17:11
Dernière modification : 22 avr. 2020 17:11
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1606

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt