Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Dhaïe : un procédé opératoire de compréhension et d'objectivation du mouvement intérieur d'une politicienne par l'écriture performative et l'herméneutique auto-interprétative

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Fleury-Samson, Kédina (2018). Dhaïe : un procédé opératoire de compréhension et d'objectivation du mouvement intérieur d'une politicienne par l'écriture performative et l'herméneutique auto-interprétative. Mémoire. Rimouski, Université du Québec à Rimouski, Département de psychosociologie et travail social, 143 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: À travers cette démarche heuristique, la chercheure évolue sur un chemin de découverte où l'herméneutique du symbole et l'écriture performative deviennent ses outils de base pour mieux comprendre et appréhender son mouvement intérieur. Pour leurs parts, les éléments biographiques viennent circonscrire le contexte dans lequel la recherche se vit. Ainsi, par une approche autobiographique, la chercheure revisite son histoire. C'est le récit d'une jeune politicienne qui touche son point de bascule au début de la trentaine alors qu'elle cherche à identifier sa vocation : ce pourquoi elle est sur la terre. Elle sait, sans en saisir réellement l'ampleur, que quelque chose est dysfonctionnel en elle. Elle se sent divisée en deux. Cette dualité interne est abordée par la compréhension de sa pratique professionnelle où elle se sent souvent coincée entre suivre ce qui serait la norme de faire et suivre ce que son mouvement intérieur lui impulse de faire. Le principal obstacle, celui qui entretient cette dualité, crée l'espace problématique de la recherche. Elle ne croit pas à l'existence d'un quelconque mouvement intérieur et elle relègue le phénomène à une bonne dose d'imagination ou encore, parfois, elle peut envisager la folie. Mais, l'hyper rationalité de son esprit ne peut écarter de l'équation qu'il puisse y avoir une autre explication, celle qu'elle refuse de voir par peur du rejet et du jugement de l'autre, c'est-à-dire que ce mouvement intérieur qu'elle appelle « sa magie », puisse être réel. Et si, finalement, le sens qu'elle cherchait se trouvait à l'intérieur de ce mouvement interne? Et si incarner ce mouvement lui permettait enfin de toucher l'unité qu'elle appelle? Ce sont des questions de base qu'elle explore dès le début de son processus notamment en créant un jeu de cartes imagées rendant visible ce mouvement interne qu'elle cherche à nommer. Toutefois, un élément reste en suspens. Comment y avoir consciemment accès? C'est la clef du mémoire. Mémoire qui par ailleurs - il faut le préciser - est à plusieurs égards perturbants. Le lecteur en est averti. -- Mot(s) clé(s) en français : approche autobiographique, écriture performative, herméneutique auto-interprétative, phénoménologie, rêve, peur, folie, magie, vocation, rejet. -- ABSTRACT: Through a heuristic process, the researcher moves on a path of discovery using a hermeneutic of symbolism and performative writing as her basic tools to better understand and apprehend her internal movement. Some biographical elements are used to circumscribe the context in which the research is lived. As such, through an autobiographical approach, the researcher revisits her story. It is the story of a young politician who, in her early thirties, reaches a tipping point as she seeks to find her calling: the purpose of her life on earth. She senses, without grasping the magnitude of it, that something is dysfunctional within her. She feels divided. This internal duality is understood from the perspective of her professional practice where she often feels torn between following what is considered the norm and following what she feels impelled to do. The main obstacle which maintains this duality creates the space for the research problem. She does not believe in the existence of any internal movement and she relegates the phenomena to a good dose of imagination or, even sometimes, to madness. But her hyper-rational mind cannot rule out the possibility that there might be another explanation, the one she refuses to see from fear of being rejected or judged by others. Namely that the internal movement which she calls "her magic" might be real. And what if, in the end, the meaning she is looking for is to be found within this internal movement? And what if embodying this movement finally leads her to the unity she is seeking? These are basic questions that she explores from the beginning of her process, notably by creating a set of cards with images making visible the internal movement she seeks to name. However, a question remains. How to consciously access it? This is the key of this thesis. A thesis which, by the way, it must be said, is in many ways disturbing. The reader is forewarned. -- Mot(s) clé(s) en anglais : autobiographical approach, performative writing, self interpretive hermeneutics, phenomenology, dream, fear, madness, magic, vocation, rejection.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Gomez, Luis
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en étude des pratiques psychosociales en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés : Spiritualite Symbole Carte Vocation Occultisme Occulte Magie Autobiographie
Départements et unités départementales : Département de psychosociologie et travail social > Psychosociologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 23 déc. 2019 16:14
Dernière modification : 23 déc. 2019 16:17
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1536

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt