Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Les représentations sociales du travail de la personne handicapée physique en territoires fortement urbain et semi-urbain

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Chouinard, Jean-Guy (2019). Les représentations sociales du travail de la personne handicapée physique en territoires fortement urbain et semi-urbain. Thèse. Rimouski, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 253 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Cette étude explore les représentations sociales du travail des personnes handicapées. Le cadre théorique des représentations sociales a permis de préciser le point de vue de personnes handicapées sur le travail en territoire fortement urbain et en territoire semi-urbain. Ces deux territoires opposés dans leur structure et leur organisation connaissent des difficultés relatives à l'intégration au travail des personnes handicapées. En effet, malgré les mesures prises par les gouvernements québécois depuis plusieurs décennies, il existe encore une disparité à l'échelle de l'emploi entre les personnes handicapées et les personnes sans handicap. Nous pourrions penser que le taux d'emploi des personnes handicapées à Montréal est plus élevé que dans la région périphérique du Bas-Saint-Laurent ou encore du Saguenay-Lac-St-Jean, car la présence d'un marché du travail plus fertile offrirait à la population handicapée de plus grandes possibilités, mais ce n'est pas le cas. Donc, notre questionnement de chercheur est le suivant : est-ce que le territoire peut marquer les représentations sociales des personnes handicapées sur la question du travail ? Notre ambition dans cette recherche est de documenter les représentations sociales du travail des personnes handicapées en relation avec leur territoire d'appartenance, fortement urbanisé ou semi-urbain. Notre objectif principal de recherche était d'identifier les représentations sociales des personnes handicapées face au travail dans deux territoires, soit un territoire fortement urbanisé et un territoire semi-urbain.
Trois objectifs spécifiques sont venus en quelque sorte se greffer à ce premier, d'ordre plus général. Un premier a été de connaitre les représentations sociales des personnes handicapées à propos du travail en territoire fortement urbanisé, soit dans la région de Montréal et de sa proche périphérie. Le deuxième objectif spécifique a été de connaitre les représentations sociales des personnes handicapées à propos du travail en territoire semi-urbain, soit dans la région du BasSaint-Laurent. Enfin, le troisième objectif spécifique a été d'établir les convergences et divergences en matière de représentations sociales au sujet du travail des personnes handicapées physiques entre la région de Montréal et de sa proche périphérie et la région du Bas-Saint-Laurent. La collecte des données a été réalisée au moyen d'entrevues semistructurées. Deux groupes de personnes handicapées ont été constitués ; un premier groupe cible composé de huit personnes handicapées physiques en territoire fortement urbain, soit dans la région de Montréal et de sa proche périphérie, et un second groupe également composé de huit personnes handicapées physiques en territoire semi-urbain, soit dans la région du BasSaint-Laurent. L'analyse des représentations sociales à propos du travail de ces deux groupes a permis de considérer que celles-ci partagent un tronc commun constitué d'éléments attractifs et d'éléments répulsifs. Parmi les éléments attractifs, le travail constitue un outil favorisant notamment le développement de la personne. De plus, il s'agit d'une activité propre au cours normal de l'existence humaine.
Parmi les éléments répulsifs, les préjugés et la discrimination des employeurs à l'endroit des personnes handicapées constituent un des principaux obstacles à leur intégration, mais il y a plus. C'est aussi le rythme accéléré de production du marché du travail pour des personnes déjà limitées physiquement. Le développement dans l'espace n'agit pas sur la structure des représentations sociales à propos du travail des informateurs dans les deux territoires. Néanmoins, le territoire agit en tant que support aux représentations sociales et ainsi peut être déterminant quant à leur nature. Autrement dit, le territoire en regard de son adaptation physique et des possibilités qu'il offre aux répondants aiguillonne la représentation sociale. -- Mot(s) clé(s) en français : personne handicapées physiques - représentation sociale - travail - territoire. -- ABSTRACT: The theoretical concept of social representation makes it possible to bring to light the points of view of disabled people regarding work in diverse territories. Two types of territory, a highly urbanized and a semi-urbanized one, differ widely in their structure and organisation, but both are experiencing difficulties in integrating disabled people into the workplace. Indeed, despite the measures taken by governments over several decades, there is still a disparity in employment rates between people with and without disabilities. One might expect the employment rate of disabled people in Montreal to be higher than in the Lower St. Lawrence or the Saguenay-Lac-Saint-Jean regions of Quebec, as a more active labour market should offer the disabled population greater opportunities, but this is not the case. So, our question as researchers is the following : can the territory mark the social representations of disabled people on the question of work ? The aim of this study was to document the social representation of work among disabled people in relation to the type of territory where they live, specifically bringing out convergences and divergences in this domain between the physically disabled populations of the two types of territory. Our main research objective was to identify the social representations of people with disabilities facing work in two territories : a highly urbanized territory and a semi-urban territory. Three specific objectives have been added to this first, more general objective.
The first was to verify the social representations of people with disabilities regarding work in highly urbanized areas, that is, in the Montréal region and its immediate periphery. The second specific objective was to consider the social representations of people with disabilities regarding work in semi-urban areas, namely the BasSaint-Laurent region. Finally, the third specific objective was to establish the convergences and divergences in terms of social representations regarding the work of physically handicapped people between the Montreal region and its close periphery and the Bas-SaintLaurent region. Two target groups were constituted, one composed of eight physically disabled people in the highly urbanized territory of Montreal and its suburbs, and another of eight physically disabled people in a semi-urbanized territory, the Lower St. Lawrence region. Data collection was conducted through semi-structured interviews. The analysis of the social representation of work in the two groups brought out a common core of attractive and repellent elements. Among the attractive elements, work was seen as a tool that promotes personal development and an activity inherent in the normal course of human existence. Among the repellent elements, employer prejudice and discrimination against people with disabilities was seen as one of the main barriers to their integration into the workplace. Furthermore, both groups saw the accelerated pace of production in the labour market as problematic for people who are already physically limited.
The difference between the spatial development characteristics in the two territories and the social representation of work by the informants in each territory did not appear to be correlated. Nevertheless, the territory acts as a support for social representations and thus can be decisive as to their nature. In other words, the territory, in terms of its physical adaptation and the possibilities it offers respondents, stimulates social representation.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Fournis, Yann
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Lévesque, Jean-Yves
Information complémentaire : Thèse présentée à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de doctorat en développement régional, programme offert conjointement par l'Université du Québec à Rimouski et l'Université du Québec à Chicoutimi.
Mots-clés : Bas-Saint-Laurent Discrimination Embauche Emploi Handicap Handicape Integration Montreal Obstacle Personne Physique Prejuge Representation Semi-urbain Social Territoire Travail Urbain
Départements et unités départementales : Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 17 déc. 2019 14:39
Dernière modification : 17 déc. 2019 14:39
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1476

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt