Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Étude du trophodynamisme (écologie de l'alimentation et impact de prédation) de l'espèce invasive Themisto libellula (Amphipoda, Hyperiidea) dans le système marin du Saint-Laurent

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Marion, Alexandra (2007). Étude du trophodynamisme (écologie de l'alimentation et impact de prédation) de l'espèce invasive Themisto libellula (Amphipoda, Hyperiidea) dans le système marin du Saint-Laurent. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Une recherche bibliographique remontant au début des années 1900 ainsi que l'analyse
d'échantillons de zooplancton récoltés pendant les années 1980 dans le système marin du
Saint-Laurent (SMSL) ont montré que Themisto libellula (Mandt) était absent de ce système
avant les années 1990. Depuis, T libellula est devenu un résident à temps plein et très
abondant dans le SMSL. Les amphipodes hypéridés du genre Themisto sont des carnivores et
représentent un lien essentiel dans les voies trophiques de la production secondaire vers les
hauts niveaux trophiques. Pour étudier la dynamique alimentaire et l'impact de la prédation
de T libellula sur les communautés mésozooplanctoniques et macrozooplanctoniques du
Saint-Laurent, un échantillonnage de l'amphipode hypéridé T libellula, a eu lieu dans
l'estuaire maritime (EM) et le nord-ouest du golfe du Saint-Laurent (NOGSL) à l'automne
1998, 2003 et 2004, pendant l'étude annuelle sur la biomasse macrozooplanctonique.
L'ingestion de nourriture présente un cycle circadien, étant élevée pendant la seconde partie
de la nuit avec un maximum au lever du soleil, entre 5:00 et 7:00 h. Les contenus stomacaux
ont montré que ces amphipodes se nourrissent principalement de copépodes, groupe
mésozooplanctonique le plus représenté dans le SMSL, et principalement les stades CIVet
CV de Ca/anus finmarchicus. Les euphausiacés, les chaetognathes, les amphipodes et les
mysidacés constituent l'autre partie de son régime alimentaire. T libellula peut ainsi être
qualifié de prédateur opportuniste. Son temps de digestion a été estimé à 13 h et a permis de
calculer les taux journaliers d'ingestion. Ces derniers ont été estimés selon l'indice de
remplissage stomacal, qui représente la masse sèche du contenu stomacal divisée par la masse
sèche corporelle de T libellula, et sur l'analyse des contenus stomacaux. Avec la première
approche, les taux journaliers d'ingestion varient de 7,19 à 9,54% de la masse sèche
corporelle de T. libellula dans l'EM et de 6,32 à 7,19% pour le NOGSL. La deuxième
approche a estimé des taux de 17,02% de la masse sèche corporelle dans le NOGSL et de
19,97% dans l'EM. Avec cette méthode, l'ingestion journalière de l'espèce C. finmarchicus
varie de 3,28% dans le NOGSL à 5,50% dans l'EM. Selon ces taux d'ingestion, l'impact
quotidien de la prédation de T. libellula représente 2,18% de la biomasse de zooplancton et
3,39% de celle de C. finmarchicus. Par sa prédation, T. libellu/a peut donc exercer un contrôle
important sur la population mésozooplanctonique et macrozooplanctonique du SMSL et
particulièrement sur la population de C. finmarchicus.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Harvey, Michel
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Brêthes, Jean-Claude
Information complémentaire : Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en océanographie. Publié aussi en version papier.
Mots-clés : Themisto Libellula Amphipode Hyperide Trophodynamisme Ecologie Alimentation Ingestion Digestion Predation Golfe Saint-Laurent
Départements et unités départementales : Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 08 févr. 2011 14:57
Dernière modification : 10 oct. 2012 20:13
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/112

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt