Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Écoulements glaciaires au Wisconsinien supérieur, déglaciation et variations du niveau marin relatif dans la région de Gaspé, Québec

Houde-Poirier, Myriane (2014). Écoulements glaciaires au Wisconsinien supérieur, déglaciation et variations du niveau marin relatif dans la région de Gaspé, Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 174 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (25MB) | Prévisualisation

Résumé

Le modèle de glaciation du golfe du Saint-Laurent implique la coexistence de l'Inlandsis laurentidien et de calottes glaciaires régionales durant le Wisconsinien supérieur. L'extrémité est de la Gaspésie est une région clé à la confluence de ( 1) la calotte gaspésienne, centrée sur les monts McGerrigle, (2) l'Inlandsis laurentidien, dévié dans le chenal Laurentien au nord de la Gaspésie et (3) le complexe de calottes glaciaires appalachiennes, situé dans le golfe du Saint-Laurent. Cette configuration des masses glaciaires a eu des incidences régionales sur le relèvement glacio-isostatique et les variations du niveau marin relatif. La région de Gaspé, où la courbe des variations du niveau marin n'est pas tracée, se situe à la charnière entre deux patrons: celui de l'estuaire du Saint-Laurent et celui du nord des Maritimes. L'inventaire des indices d'écoulement glaciaire ainsi que l'analyse de données stratigraphiques, pétrographiques et sédimentologiques récoltées dans la région de Gaspé apportent de nouvelles précisions quant aux limites des masses glaciaires dans cette région du golfe du Saint-Laurent. Combinées à de nouvelles datations AMS, les analyses témoignent de la coalescence de la calotte gaspésienne et d'une masse glaciaire provenant des Maritimes dans l'est gaspésien avant 15,5 à 14,8 ka cal. BP, qui marque le début de la déglaciation dans la région. Les étapes de retrait glaciaire sont spécifiées jusque vers 13,7 ka cal. BP. Le patron de variations du niveau marin relatif implique une transgression marine ayant atteint 32 m, puis une rapide émersion des terres. Le passage du niveau marin sous l'actuel est estimé à 13,0 ka cal. BP. Les données sismiques indiquent un bas niveau marin d'environ 30 m sous l'actuel, suivi d'une longue période de submersion. Jusqu'à environ 879 ans cal. BP, le niveau marin est resté sous l'actuel ; il n'a pas dépassé l'altitude de 2,1 m jusqu'à 594 ans cal. BP. -- Mots-clés: Glaciation, Wisconsinien supeneur, déglaciation, variations du niveau marin relatif, Gaspésie, golfe du Saint-Laurent, stratigraphie, Quaternaire.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Hétu, Bernard et Bernatchez, Pascal
Informations complémentaires: Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en géographie.
Mots-clés: Glaciation Deglaciation Variation Niveau Marin Relatif Gaspesie Golfe Saint-Laurent Stratigraphie Quaternaire
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Géographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 15 juin 2015 18:50
Dernière modification: 15 juin 2015 18:50
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/996

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt