Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Hausse récente du niveau marin relatif aux Îles-de-la-Madeleine

Juneau, Marie-Noëlle (2012). Hausse récente du niveau marin relatif aux Îles-de-la-Madeleine. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 175 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB) | Prévisualisation

Résumé

Bien que les ajustements glacio-isostatiques soient reconnus dans la région des Maritimes, les connaissances relatives aux variations récentes du niveau marin demeurent limitées pour l'archipel des Îles de la Madeleine, de même que pour les réponses des systèmes côtiers qui en découlent. La présence de forêts submergées localisées dans la zone intertidale a motivé une campagne de recherche sur le terrain afin d'obtenir plus d'informations sur la hausse du niveau marin relatif et d'en caractériser les ajustements environnementaux observés sur les côtes de l'archipel. Nos résultats permettent d'avancer, qu'à l'image des provinces Maritimes, l'archipel des Îles de la Madeleine est en phase de submersion. Des relevés au DGPS et des datations au 14C ont permis de déterminer la chronologie et le taux de submersion. Ces informations ont été complétées par une analyse des enregistrements marégraphiques disponibles pour les Îles-de-la- Madeleine (1964-2010). Alors qu'un seul taux de submersion avait été avancé pour les derniers 6500 ans ( 1 mm/an), les indices récemment recueillis ont permis de quantifier la hausse du niveau marin relatif à l'échelle du dernier millénaire. Ces indices comprennent, d'une part, une série d'environnements terrestres ennoyés, essentiellement la présence de souches en position de vie dans la zone intertidale et prélittorale et, d'autre part, l'analyse des données marégraphiques disponibles pour l'archipel. Les informations récoltées permettent de positionner les ajustements glacio-isostatiques des Îles-de-la-Madeleine dans le golfe du Saint-Laurent. Il s'avère que la hausse relative du niveau marin enregistrée aux Îles-de-la-Madeleine est légèrement supérieure à celle enregistrée à l'Île-du-Prince-Édouard et inférieure à celle enregistrée sur la côte atlantique. À l'échelle des deux derniers millénaires, le taux de submersion enregistré aux Îles-de-la- Madeleine (20,7 cm/siècle) se situe entre celui de l'Île-du-Prince-Édouard (19 cm/siècle) et celui de la côte atlantique (22 cm/siècle). Le taux de submersion ralentit à l'échelle du dernier millénaire passant de 17,9 cm/siècle (1000 dernières années) à 17,0 cm/siècle à l'échelle des 800 dernières années et enfin à 15,8 cm/siècle pour les 600 dernières années. À une échelle plus récente, la submersion marine connaît une accélération pour atteindre 3,5 mm/an pour la 2e moitié du XXe siècle selon les données marégraphiques et dans le développement récent de marais maritime. L'ensemble des indices récoltés sur le terrain a permis d'identifier quatre scénarios d'ajustement des environnements côtiers face à la hausse du niveau marin. Il s'agit du développement de marais récents dans les lagunes, de la paludification des environnements forestiers côtiers, de la dégradation des franges forestières littorales et de la migration de la crête de plage.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bernatchez, Pascal
Informations complémentaires: Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en géographie extensionnée de l'Université du Québec à Montréal.
Mots-clés: ILes-de-la-madeleine Niveau Marin Relatif Hausse
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Géographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 12 janv. 2015 16:15
Dernière modification: 09 févr. 2015 20:56
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/885

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt