Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Stratigraphie, sédimentologie et micromorphologie du drift des demoiselles, Île du Havre-Aubert, Îles-de-la-Madeleine, Québec

Mercier Rémillard, Audrey (2011). Stratigraphie, sédimentologie et micromorphologie du drift des demoiselles, Île du Havre-Aubert, Îles-de-la-Madeleine, Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 80 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Depuis le début du XXe siècle, deux écoles de pensée opposées coexistent concernant la nature de la glaciation wisconsinienne de l'Est du Canada. La théorie maximaliste suggère que les Maritimes ont été entièrement englacées par l'inlandsis laurentidien jusqu'au bord de la plate-forme continentale tandis que la théorie minimaliste suggère une englaciation de l'est du Canada par un complexe de calottes glaciaires régionales coalescentes. Les Îles de la Madeleine, situées au centre du golfe du Saint-Laurent, sont au coeur de ce débat. Plus spécifiquement, l'interprétation d'une unité sédimentaire présente dans le sud de l'archipel, nommée Drift des Demoiselles, demeure problématique depuis le début de la controverse. Selon certains chercheurs, elle correspond à un dépôt glaciomarin tandis que d' autres l'associent à du till. Selon l'interprétation qui est faite du Drift des Demoiselles, les reconstitutions des événements wisconsiniens sont totalement différentes. Les données actuellement disponibles, fragmentaires et incohérentes, ne permettent pas de trancher le débat. Il subsiste encore aujourd'hui plusieurs questions non résolues concernant l'extension et la provenance des glaciers qui ont atteint les Îles de la Madeleine, ainsi que sur la chronologie des événements marins, glaciaires et périglaciaires. L'objectif de ce projet est de proposer une interprétation définitive du Drift des Demoiselles afin de pouvoir reconstituer la paléogéographie quaternaire de la région de l'île du Havre-Aubert et ainsi d'améliorer la paléogéographie régionale. Le Drift des Demoiselles a été décrit de manière détaillée et a été échantillonné pour la granulométrie et la micromorphologie. Plus de trente fabriques ont été mesurées sur le terrain et des échantillons de matière organique ont été prélevés afin de les dater C4C). Les résultats révèlent que le sud des Îles de la Madeleine a été recouvert par un glacier progressant vers le sud-est durant le Wisconsinien supérieur et que le niveau marin relatif a atteint au moins 20 m d' altitude. Les dépôts identifiés comme étant le Drift des Demoiselles appartiennent à deux unités d'origine différente, l'une glaciaire et l'autre glaciomarine.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Hétu, Bernard
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Bernatchez, Pascal
Informations complémentaires: Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en géographie.
Mots-clés: Drift Stratigraphie Sedimentologie Micromorphologie Demoiselles Havre-aubert Iles-de-la-madeleine
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 10 juill. 2013 13:34
Dernière modification: 10 juill. 2013 13:34
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/739

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt