Collections de documents électroniques
RECHERCHER

L'influence du clavardage sur la maîtrise du français écrit des élèves du premier cycle du secondaire

Gonthier, Marie-Ève (2011). L'influence du clavardage sur la maîtrise du français écrit des élèves du premier cycle du secondaire. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unité départementale des sciences de l'éducation du campus de Rimouski, 173 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

RÉSUMÉ: Les jeunes d'aujourd'hui passent de plus en plus de temps à s'adonner au clavardage. Étant donné l'usage fréquent de l'ordinateur à des fins de communication et les caractéristiques particulières de la langue associée au clavardage, il est pertinent de réaliser une recherche visant à vérifier l'influence du clavardage sur la maîtrise du français écrit. C'est pourquoi la question de recherche soulevée dans le cadre de ce mémoire est la suivante : le clavardage a-t-il une influence sur la maîtrise du français écrit des élèves du premier cycle du secondaire? Dans le but de répondre à cette question, l'hypothèse principale suppose que le clavardage a une influence défavorable sur la maîtrise du français écrit des élèves du premier cycle du secondaire. Afin de la vérifier, trois hypothèses issues de celle-ci ont été vérifiées, en comparant les erreurs de français associées au clavardage avec l'âge auquel les jeunes débutent à clavarder, le temps hebdomadaire consacré au clavardage, ainsi que le fait que l'élève clavarde ou non. La méthodologie utilisée est de nature quantitative et est constituée de trois différentes étapes, soit des séances d'observations sur les sites francophones de clavardage, la réalisation d'une dictée intégrant les mots puisés lors de ces séances d'observations, de même que la passation d'un questionnaire sur les habitudes informatiques des sujets. L'analyse des données a été effectuée par l'intermédiaire de tests statistiques visant à déterminer s'il y a des liens significatifs entre les diverses variables. Cette recherche a été réalisée avec la participation de 158 élèves du premier cycle du secondaire. Les résultats ont démontré que le clavardage n'a pas d'influence défavorable sur la maîtrise du français écrit des élèves de ce niveau. En effet, d'après nos analyses, nous avons constaté que les trois variables mesurant le clavardage n'ont pas d'incidence sur le nombre d'erreurs de français relevé dans la dictée. Il est toutefois nécessaire de demeurer prudents dans la généralisation de ces résultats puisque ceux-ci peuvent différer selon les échantillons d'élèves. En somme, cette recherche apporte à la communauté des réponses concernant l'influence de ce média sur la maîtrise de la langue française. Notamment, les enseignants, qui constatent la présence de mots associés au clavardage dans les écrits de leurs élèves, de même que les parents, qui sont outrés et se questionnent lorsqu' ils observent leurs enfants clavarder, savent maintenant que l'essor de ce nouveau mode de communication n'est pas à craindre. -- ABSTRACT: Youngsters today spend more and more time chatting. Considering the frequency with which they use the computer for communication purposes and the particular characteristics of the language associated with online chatting, conducting research to verify the influence chatting has on written French proficiency seems quite relevant. This is why this memoire's research delves into the following question: Does chatting influence students' proficiency with written French du ring the first cycle of high school? In order to answer this question, the primary assumption supposes that chatting has a negative influence on students' proficiency with written French during the first cycle of high school. To verify this, three secondary assumptions relative to the latter have been investigated, namely, to compare the level of French errors associated with chatting in reference to the age at which the youngster began to chat, the amount of time spent chatting over the course of one week and whether or not the student chats. The methodology used is of quantitative nature and includes three different steps, namely observation sessions on French chatting sites, a dictation that integrates words drawn from these observation sessions, as well as a questionnaire on the subjects' computer habits . Data analysis was performed using statistic tests aimed at establishing whether or not the relationship between these variables is significant. This research was realized with the participation of 158 students in their first cycle of high school. Results show that chatting does not have a negative influence on the proficiency of students of this level to write proper French. In fact, according to our analyses, we have observed no incidence on the number of French errors associated with chatting in relation to either of the variables analyzed. It is however necessary to be careful in the generalization of these results because they can differ according to the students. Finally, this research provides the community with answers concerning the influence this media has on French language proficiency. Basically, teachers who observe the presence of words associated with chatting in their students' texts or parents who become outraged or question their kids' abilities when they see them chat, can now be relieved to know that this rapidly growing means of communication is not to be feared.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Leblanc, Stéphanie
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en éducation en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Clavardage Internet Maitrise Francais Ecrit Ecriture Adolescent Secondaire
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de l’éducation > Enseignement secondaire (Rimouski)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 04 avr. 2013 18:11
Dernière modification: 04 avr. 2013 18:11
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/689

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt