Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Évaluation de la valeur des massifs de forêt résiduelle pour la conservation du caribou forestier (Rangifer tarandus caribou)

Lesmerises, Rémi (2011). Évaluation de la valeur des massifs de forêt résiduelle pour la conservation du caribou forestier (Rangifer tarandus caribou). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 112 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

RÉSUMÉ: Le caribou forestier (Rangifer tarandus caribou) est une espèce à statut particulier en déclin dans presque l'ensemble de son aire de répartition. Face à ce constat, des stratégies d'aménagement forestier ont été suggérées et mises en place dans l'optique de stabiliser les populations. Au Québec, cette stratégie s'articule principalement autour de la conservation de grands massifs forestiers de 100 à 250 km2. Il demeurait toutefois des incertitudes quant à la taille nécessaire pour que ces massifs puissent remplir leur rôle de même qu'à l'effet des perturbations anthropiques présentes à proximité. De plus, considérant l'importance du lichen terricole dans la diète du caribou, particulièrement en hiver, une disposition plus éclairée de ces massifs d'un point vue alimentaire pourrait avoir des répercussions positives sur la survie des individus, d'où l'intérêt de développer un outil permettant de prédire la répartition du lichen terricole ainsi que sa biomasse. Nous avons donc formulé comme hypothèses que l'utilisation des massifs forestiers résiduels par le caribou serait fonction de la taille de ceux-ci mais aussi de la composition et de la structure du paysage environnant et ce à des échelles spatiales variant selon son cycle vital. Concernant la biomasse de lichen terricole, elle serait influencée par la structure du peuplement ainsi que par la position géographique. En comparant les attributs des massifs forestiers résiduels à leur utilisation par le caribou, nous avons souligné l'importance de la taille de ceux-ci, mais aussi la grande échelle à laquelle l'environnement influençait le comportement du caribou, celle-ci pouvant atteindre 7,5 km autour des massifs selon la saison. Les routes et les chalets avaient généralement un effet négatif sur l'utilisation des massifs par le caribou alors que la proximité avec d'autres habitats favorables avait l'effet inverse. Suite à un inventaire terrain, nous avons développé un indice permettant de prédire la biomasse de lichen à l'échelle du paysage, celle-ci étant plus importante dans les peuplements de faible densité et hauteur ainsi qu'aux latitudes plus élevées. Ces résultats permettront de raffiner les stratégies de conservation du caribou forestier en fonction de son utilisation de l'espace tout en protégeant ses ressources alimentaires. -- ABSTRACT: Forest-dwelling caribou (Rangifer tarandus caribou), a vulnerable species, has experienced a severe decline throughout its entire range. To address this issue, forest management strategies were developed and applied in order to maintain viable populations. In Québec (Canada), the strategy aimed to protect large patches of undisturbed mature forest ranging from 100 to 250 km2. However, there was some uncertainty about the real size required and the influence of the surrounding disturbed matrix to ensure residual patch use by caribou. Considering the importance of terrestrial lichen in the caribou diet, especially during winter, protected patch disposition that account for this food resource could favour caribou survival. This underlines the necessity to develop a predictive tool to assess lichen distribution and biomass. We therefore hypothesized that residual fore st patch use will be related to their size but also to the surrounding landscape composition and structure at scales that will vary following seasons. We proposed that terrestrial lichen biomass will be influenced by stand structures and geographic gradients. By linking residual forest patches attributes to their use by caribou, we underlined the importance of patch size and highlighted the large scale at which environment influence caribou behaviour (i.e. , from 0.4 to 7.5 km2 depending on the season). Patch use was on average negatively influenced by roads and cabins while being favoured by the proximity of suitable habitat. Based on field surveys, we developed an index to predict terrestrial lichen biomass at the landscape scale. We demonstrated that stands of low density and small height supported higher biomass along a latitudinal south-north gradient. We believe that our results will help revisiting our conservation strategies and management practices at the landscape level using caribou perspective standpoint. They will also allow managers to prioritize conservation of areas that are most likely to contain high lichen biomass, thus favouring caribou population maintenance in heavily disturbed landscape.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: St-Laurent, Martin-Hugues
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Ouellet, Jean-Pierre
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de Maître ès sciences.
Mots-clés: Caribou Bois Forestier Conservation Habitat Amenagement Selection Foret Utilisation Massif Indice Lichen Biomasse
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 29 janv. 2013 19:00
Dernière modification: 27 sept. 2013 13:56
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/669

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt