Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Reconstitution dendrochronologique de l'utilisation des cônes d'épinette noire par l'écureuil roux, dans le Nord de la forêt boréale au Québec

Texier, Sophie (2007). Reconstitution dendrochronologique de l'utilisation des cônes d'épinette noire par l'écureuil roux, dans le Nord de la forêt boréale au Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 48 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Bien que l' utilisation des cônes d' épinette noire (Picea mariana) par l' écureuil roux (Tamiasciurus hudsonicus) semble affecter l' architecture et le potentiel de reproduction de l'épinette noire, très peu d'études ont tenté de quantifier ce phénomène. L' objectif principal de cette étude est de reconstituer l' histoire d 'exploitation des épinettes noires, en datant les cicatrices laissées par l'écureuil lorsqu ' il prélève les cônes. La réalisation de cet objectif a été possible grâce au développement d' une nouvelle technique de datation. L'objectif sous-jacent est de décrire les caractéristiques des branches attaquées par l' écureuil. Le site d'étude se situe dans le nord de la forêt boréale du Québec (53 °35 'N, n038 ' W), dans la région de Radisson. Au total, treize épinettes noires ont été sélectionnées systématiquement, en utilisant en plus des critères visuels. Toutes les cicatrices de prélèvement retrouvées sur chacun des arbres ont été récoltées puis datées par dendrochronologie (comptage des cernes annuels de croissance). Le nombre total de datations s'élève à environ 1000. Les résultats obtenus montrent des variations d' intensité de prélèvements entre les épinettes. Les épinettes montrent à leur apex, une zone de chevauchement des prélèvements indicatrice d' une utilisation soutenue d' une année à la suivante. L' écureuil choisit de préférence des petites branches, de 2 mm de diamètre et de 3 ans en moyenne. Celles-ci, une fois attaquées ne survivent pas dans la majorité des cas plus que 1 an après le prélèvement des cônes. Il est possible qu ' en sectionnant ces branches de 3 ans, l'écureuil prélève une double récolte de cônes, (ceux de l' année situés sur l' élongation de 2 ans et ceux de l' année précédente situés sur l'élongation de 3 ans). La période 1983-2002, montre une faible variation du nombre de cônes prélevés par l'écureuil. La sérotonie des épinettes noires semble tempérer la variabilité interannuelle dans l'utilisation des cônes par l' écureuil. Par contre, en 1992 il y a eu une très faible activité de l' écureuil alors que la production de cônes était forte . Un été froid cette année-là pourrait expliquer cette observation.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Arseneault, Dominique
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Sirois, Luc
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Ecureuil Roux Tamiasciurus Hudsonicus Utilisation Exploitation Dendrochronologie Cone Epinette Noir Picea Mariana Effet Impact Foret Boreal Quebec Province
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 19 janv. 2011 19:26
Dernière modification: 19 janv. 2011 19:26
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/301

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt