Collections de documents électroniques
RECHERCHER

La figure du vampire dans le texte narratif québécois. Typologie du vampire et phénomène d'attraction-répulsion

Arsenault, Lucie (2006). La figure du vampire dans le texte narratif québécois. Typologie du vampire et phénomène d'attraction-répulsion. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 159 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

L'objet de ce mémoire est de comprendre le fonctionnement du phénomène d'attraction-répulsion provoqué par le vampire, à l'aide des textes narratifs québécois mettant en scène cette créature. Le premier chapitre définit une typologie restreinte du vampire, c'est-à-dire un suceur de sang uniquement (et non pas un mangeur de chair ou un « buveur» d'âmes, par exemple) ayant une forme anthropomorphe. L'évolution de la croyance aux vampires est d'abord étudiée, pour ensuite analyser de plus près l'entrée du personnage dans la littérature. Les diverses transformations de ce mythe littéraire sont examinées, du suceur de sang cruel et laid à la créature victime de sa propre nature, en passant par le vampire mutant de la science-fiction. Puis, le vampire dans le texte narratif québécois est étudié, de son apparition tardive en 1966 jusqu'à l'an 2000. Sont alors observées les principales transformations que cette créature a subies au fil des ans et des auteurs. L'appareil analytique utilisé dans le cadre de cette étude est défini au second chapitre. L'analyse thymique, issu de la sémiotique, permet de rendre compte du marquage des objets (chose, personne, etc.) par l'euphorie (entraîne un sentiment positif) ou la dysphorie (entraîne un sentiment négatif). À ces deux modalités thymiques sont ajoutées la phorie (euphorie et dysphorie simultanément) et l'aphorie (ni euphorie ni dysphorie). Cette méthode d'analyse, qui est encore peu étudiée, s'avère fort utile pour comprendre le phénomène de l'attraction-répulsion. Le troisième chapitre analyse le phénomène d'attraction-répulsion de manière générale dans le corpus québécois, composé de 41 textes narratifs. Des statistiques concernant les différents types de vampires qui se retrouvent dans ce corpus (mâle ou femelle; fantastique ou science-fiction) et la fréquence du phénomène étudié sont évoquées. Les conditions essentielles à la présence du sentiment d'attraction-répulsion sont analysées; la présence d'une victime, de même que la nature du narrateur, sont des facteurs déterminants dans la présence de ce phénomène. Enfin, le dernier chapitre est consacré à l'étude d'un texte tiré du corpus québécois: Héloïse d'Anne Hébert. L'analyse thymique des personnages-vampires de ce roman permet de mieux comprendre le fonctionnement du phénomène d'attractionrépulsion provoqué par le vampire et ressenti par la victime. Certains éléments dont se servent les vampires pour envoûter leurs victimes sont aussi observés. Parmi ceux-ci se retrouvent le regard et la voix des suceurs de sang. Ce mémoire permet donc l'étude d'un corpus qui n'a jamais été observé selon une approche encore peu développée. Alors que les ouvrages sur les vampires abondent, et que la science-fiction et le fantastique québécois sont largement analysés, le vampire dans la littérature québécoise était un sujet inexploré. De même, bien que plusieurs spécialistes évoquent le sentiment ambigu que peut causer la créature, on ne tentait pas de comprendre le fonctionnement de ce phénomène.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Hébert, Louis
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle de la maîtrise en études littéraires. Parait aussi en éd. imprimée.
Mots-clés: 20s Litterature Quebecois Vampire
Départements et unités départementales: Département de lettres et humanités > Lettres
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 04 févr. 2011 18:24
Dernière modification: 04 févr. 2011 18:24
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/162

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt