Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Le projet de loi n°38 sur la gouvernance des universités : entre changement et acceptabilité : analyse du référentiel des acteurs

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Sarault, Julie (2017). Le projet de loi n°38 sur la gouvernance des universités : entre changement et acceptabilité : analyse du référentiel des acteurs. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unités départementales des sciences de l'éducation, 152 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Ce travail a pour objet de recherche l’analyse du projet de loi no 38 qui visait à modifier le processus de la gouvernance universitaire. Elle fut la solution proposée par l’État suite à l’émergence de la crise immobilière de l’Îlot Voyageur qui secoua l’UQAM à partir de novembre 2006. L’objet de notre recherche permet de saisir la dimension du changement, portée par le projet de loi, et celle de l’acceptabilité sociale, manifestée par les acteurs universitaires à son endroit. L’analyse de cette problématique de la gouvernance, liée au domaine de l’enseignement supérieur, s’est effectuée en partant de la proposition de la Grille d’analyse de la gouvernance de Hufty (2007), qui met de l’avant un problème, des normes, des acteurs, des ressources et un point nodal. Issue de l’analyse cognitive et normative des politiques publiques, la notion de référentiel de Muller (2013) a été mise à contribution afin de rendre compte des représentations, normes et visions du monde des acteurs universitaires et de l’État. Nous avons délimité le sujet traité en recourant à la grille séquentielle de Jones (1970), plus spécifiquement aux étapes de l’émergence du problème, de sa mise à l’agenda politique et de la solution. Notre récit de la politique publique confirme que les acteurs universitaires ne parviendront jamais à modifier la teneur du changement contenu dans la loi ni à influencer l’État dans le sens d’une reformulation de sa politique. Cette situation est imputable à la volonté du gouvernement de revoir la gouvernance des sociétés d’État et des organisations publiques et à la poursuite de l’institutionnalisation des principes issus du Nouveau management public dans l’espace universitaire. En définitive, il ressort que l’acceptabilité sociale entourant le projet de loi n’a jamais été acquise. -- Mot(s) clé(s) en français : Analyse des politiques publiques, gouvernance universitaire, UQAM. -- ABSTRACT: This research paper focuses on the analysis of the formulation of Bill no 38, which aims at changing the process of university governance; a solution proposed by the State following the Îlot Voyageur real estate crisis which has shaken UQAM since November 2006. The reason for our research is to fully grasp the scope of change brought forth by Bill no 38 as well as the level of social acceptance shown by the academic actors in regard to it. The analysis of this specific problematic of governance in the realm of higher education has used as its basis Hufty’s (2007) Governance Analytical Framework which sets the ground for a five-point system: Problematic, Norms, Actors, Resources and Nodal points. In order to account for the representations, norms and visions that belong to academic actors and/or the State, Muller's (2013) notion of reference, which is based on the cognitive and normative analysis of public policies, was used. This research paper has circumscribed the treated subject by utilizing Jones’s (1970) Stages approach by focusing specifically on the stages of: Problem emergence, Political Agenda Setting, and Solution. This research’s narrative of public policy confirms that academic actors will never succeed in modifying the content regarding the changes that are contained in Bill no 38, neither will they succeed in influencing the State in reformulating its policy. This situation is attributable to the government's determination to review the governance of state-owned corporations and public institutions in the pursuit of institutionalizing principles derived from New Public Management set within the university context. Ultimately, social acceptability regarding Bill no 38 will never be achieved. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Policy analysis, University governance, UQAM.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse : Bernatchez, Jean
Information complémentaire : Mémoire présenté au Département des sciences de l'éducation en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés : Universite Gouvernance Projet Loi 38 Politique Publique Quebec Uqam Changement Acceptabilite
Départements et unités départementales : Unités départementales des sciences de l'éducation > Enseignement professionnel (Rimouski)
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 05 avr. 2018 19:43
Dernière modification : 05 avr. 2018 19:43
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1346

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt