Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Le dispositif « Étudier et vivre au Québec », un facteur d'attraction et de rétention de la main-d'oeuvre au Bas-Saint-Laurent ?

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Perouma, Jean-Pierre (2017). Le dispositif « Étudier et vivre au Québec », un facteur d'attraction et de rétention de la main-d'oeuvre au Bas-Saint-Laurent ? Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unités départementales des sciences de la gestion, 203 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Le Québec et à fortiori les régions ressources sont soumis à une démographie qui ne permet pas le renouvellement des générations. La raréfaction de la main-d’œuvre en est une conséquence. Pour y pallier, le Québec fait appel à une immigration internationale à hauteur de 50 000 travailleurs qualifiés par année. Or, cette immigration se concentre dans les grands centres urbains et s’installe peu ou prou dans les région ressources telles que le Bas-Saint-Laurent. Ces régions ressources sont elles aussi concernées par la raréfaction de la main-d’œuvre. Au travers d’une recherche qualitative interprétativiste, nous interrogeons 12 réunionnais-es qui sont installés au Bas-Saint-Laurent. Ils sont majoritairement arrivés via le dispositif « étudier et vivre au Québec » et nous cherchons à saisir ce qui constitue le choix d’une région ressource pour s’installer, étudier et vivre. Au-delà des choix de région, nous mettons en lumière ce qui explique l’attraction et la rétention d’une main-d’œuvre qualifiée, immigrante et jeune. Les trajectoires de carrière sont observées via les ancres de carrière de Schein. Notre recherche dispose d’une validité interne forte, les analyses ayant été partagées et développées avec les répondants. Au final, les Réunionnais-es choisissent une région et une ville qui leur rappelle leur île et qui offre aussi un large panel de services tout en conservant une dimension humaine. Le choix de faire des études collégiales dans des secteurs où les besoins de main-d’œuvre sont importants leur permet un accès rapide à l’emploi. Bien que le choix du premier emploi soit souvent opportuniste. Les répondants font état des facilités que confère le dispositif pour trouver un emploi, mais ils font aussi état d’un « racisme subtil ». Les Réunionnais-es développent des stratégies de contournement qui leur permettent de s’insérer économiquement et socialement dans la société d’accueil. En conclusion, cette étude novatrice ouvre de nouvelles pistes pour améliorer l’attraction et la rétention d’une main-d’œuvre qualifiée par la mise en place de ponts entre la culture d’origine et la culture d’accueil par l’intégration dans la communauté et une culture professionnelle liante. -- Mot(s) clé(s) en français : Immigration. Attraction-rétention. Main-d’œuvre. Intégration. Ile de La Réunion. Ancres de carrière. -- ABSTRACT: Québec and all the regional resources are subject to a demography which doesn’t allow generational renewal. Consequently, labour has become more and more scarce. In order to keep control on this process, Québec decided to raise international immigration to 50 000 workers per year. Yet, this immigrant population is mostly settled in big city centers and more or less frequently found in region resources such as in Bas-Saint-Laurent area. These areas are also concerned by labour shortage. With an interpretative and qualitive research, we asked 12 Réunion Island people about their experience. These persons are settled in the Bas-Saint-Laurent area and participated in the “étudier et vivre au Québec” program. In our research, we tried to understand this process and we highlighted the reasons why young skilled immigrant are attracted in this region. The career trajectories are observed via Schein careers anchors. Our research has a strong internal validity as the analysis were jointly shared and developed with the respondents. At last, Réunion Island people choose a region and a city which remined them of their island and which offered a wide panel of services. The human aspect was also important. The existence of important shortages allowed them to get a job quickly, even if the choice of the first job is often opportunistic. One respondent mentioned the fact that the above-mentioned program was very helpful to get a job but they also noticed subtle racism along the way. Reunion Island people develop strategies which allow them to integrate economically and socially into their host society. In conclusion, this innovative research opens new views on how to improve attraction and retention of skilled labor by implementation of bridges between their original culture and the host culture, bridges combining community, social and professional culture. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Keywords: Immigration. Attraction, Retention. Skill labor. Carer’ anchors. Reunion Island.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse : Lazzari Dodeler, Nadia
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés : Immigrant Immigration Travail IntÉgration Attraction Retention Main-d'oeuvre Carriere Bas-saint-laurent Quebec
Départements et unités départementales : Unités départementales des sciences de la gestion > Gestion des personnes en milieu de travail (Rimouski et Lévis)
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 22 févr. 2018 19:20
Dernière modification : 22 févr. 2018 19:20
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1326

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt