Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Géorisques côtiers : adaptation et perceptions des communautés côtières dans le golfe du Saint-Laurent

Friesinger, Stéphanie (2009). Géorisques côtiers : adaptation et perceptions des communautés côtières dans le golfe du Saint-Laurent. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 179 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (24MB)

Résumé

Le littoral du golfe du Saint-Laurent subit une érosion de plus en plus généralisée depuis plus d' une décennie. Les modi fi cations des conditions environne mentales, en partie liées au réchauffement climatique et aux perturbati ons anthropiques, seraient en bonne partie responsabl es de l' accroissement de l'érosion côtière. Certains changements environnementaux, tels le défi cit sédimentaire des pl ages, la diminution de la couverture de glace, la hausse du niveau marin relatif et la subsidence augmentent la sensibi lité des littoraux aux aléas côtiers. La forte concentrati on urba ine le long des littoraux du Québec soul ève la question de la vulnérabilité dcs in frastructures et des communautés côtières. Les enjeux soc io-économiques associ és aux aléas côti ers concement principalement la vulnérabilité des in frastl1lctures résid enti cll es, commerciales, industri elles, de services, patrimoniales, routi ères, fe rroviaires et pOl1uaires. Mentionnons aussi les perturbations de certaines activités économiques et les dommages occasionnés aux défenses côtières sans oubli er la hausse de leurs coûts d 'entreti en. Dans une optique de prévention des risques, la gestion intégrée du littoral semble primordiale. Les di fférents processus d 'érosion doivent être bien compri s. De plus, les change ments climatiques apportent une inquiétude supplémentaire à cette probl ématique. Les changements possibl es dans le régime des événements naturels extrêmes sont encore mal connus. Pour avoir une meilleure compréhen sion du régime des événements extrêmes, l'analyse des données d'archives sur les événements extrêmes, soit les tempêtes et lcs plui es diluviennes, qui sont survenus sur les côtes des régions dc Sept-Tles, de Percé et des Îl cs-de-l a-Mad eleine a été effectuée. Celle -ci permet d'établir des corrélati ons entre les événements ct les impacts réel s. Elle pennet ainsi de valider l' utili sa ti on des données des stati ons météorologiques et d 'apporter des précisions sur les scuil s qui ca ractéri sent les événemcnts ex trêmes. Les résultats montrent qu'une analyse faite seul ement à p3l1ir des stati ons météorologiques surestime le nombre d'événements extrêmes pouvant affec tcr la côte. Les récurrences des événements extrêmes calculées à partir des archives de j ournaux et de doc uments gouvemementaux varient entre 1 et 4 ans se lon la région. L'ana lyse des données météorologiques donnent une récurrence de moin s de 1 an. La plupart des événements de tempête tirés des archives avaient des vents de 40 km/h et plu s. Quelques événements ava ient même des vents de moins de 40 km/ho Depuis la fin des années 1960, sept événements so nt survenu s à l' échell e régi onal e du golfe du Saint- Laurent. Les événements de tempête sont plus nombreux en hi ver et en automne , alors que les événements de plui e dilu vienne se produi sent plutôt au printe mps et à l'automne selon la région. La sa isonnali té est une vari able importante à considérer. L' anal yse des archives permet de mettre en perspec ti ve les impacts dcs événements qui ne sont pas définis comme étant extrêmes d 'après les seu il s. Dans l' étud e de zonage des risques cô tiers, l'approche de l'a nalyse des arc hi ves et des conséquences géomorphologiques des événements extrêmes naturels se mble plus appropri ée qu ' une simpl e approche stati stique des dOlmées météorol ogi gues. Dans un e perspective de gesti o n du littoral , l' opini on des résidents est essentie lle puisqu ' il s so nt les premi ers to uchés par le phénomène d'érosio n. Il s so nt également les premiers acteurs à réa g ir face à l'éros io n. Une enqu ête auprès de c inq commun autés du go lfe du Sa int-Laurent a été effectuée tota lisant 232 réponda nts. L 'enquête révèle que plus de 40 % des répond ants sont affectés par le phénomène de l' éros ion côtière. La comparaiso n des rés ul tats de l' e nquête avec les données géosc ie nti fiqu es montrent qu e les rés idents ont une bonne co nna issance des ca uses de l' éros ion , ma is ne voient pas les chan ge ments en vironnementaux q ui se produi sent. Ces changements se fo rm ent de façon progress ive et sont parfo is imperceptibles aux yeux des résidents. Les répondants co nstatent ce pendant la diminution importa nte de la couverture de g lace côti ère observée depui s la fin des ann ées 1990. Ils remarquent auss i une augmentatio n des redo ux hivernau x, co mme le montre les donn ées des températures des stati o ns météoro log iques situées dans les rég ions d'étude. La diminuti on de la largeur des plages et la ha usse du ni veau marin re lati f ne semb le pas perce ptibl e par les résidents. De plu s, une majo rité des répo ndants favori sent l' enrochement pour se protéger co ntre l' érosion côtière, ma lgré le fa it qu e cette méthode ne so it pas appropri ée pour tous les types de côte. Les mes ures de protection mi ses en place sont, d'a illeurs, dans la plupart des cas, inappropri ées et ne prenn ent pas en compte le mili eu nature l. Il res te donc enco re bea uco up de sen sibilisati on à fai re auprès des rés idents s ur la dynamique côti ère et sur les mes ures d ' ad aptation face aux risqu es côtiers. La sen sibili sati o n aura co mme effet d'augmenter la rés ilie nce des rés idents face à l'érosion côti ère et de diminuer la vulnérabilité des communautés côtières.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bernatchez, Pascal
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en géographie. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Georisque Cotier Cote Littoral Erosion Evenement Extreme Histoire Archive Risque Adaptation Perception Societe Population Communaute Golfe Saint-laurent
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Géographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 07 févr. 2011 14:47
Dernière modification: 07 févr. 2011 14:47
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/129

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt