Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Exploration des facteurs influençant le partenariat entre les familles des personnes âgées hébergées et le personnel soigant

Galarneau, Mylène (2016). Exploration des facteurs influençant le partenariat entre les familles des personnes âgées hébergées et le personnel soigant. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département des sciences infirmières, 148 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Les soins aux personnes âgées en Centre d’hébergement nécessitent plus que jamais un partenariat entre la famille et le personnel soignant. Majoritairement atteinte de troubles cognitifs, cette clientèle vulnérable est représentée et protégée par sa famille. Or, le développement d’une relation de partenariat est semé de nombreux obstacles. Cette étude qualitative a pour but d’explorer, selon la mise en commun des perspectives des familles et du personnel soignant, les facteurs influençant le partenariat entre la famille des personnes âgées hébergées et le personnel soignant d’un Centre d’hébergement. Au total, 16 personnes ont participé à l’étude : 11 membres de famille et 5 membres du personnel soignant. Des entrevues individuelles et familiales semi-dirigées ont été réalisées. Les résultats ont démontré que des attitudes d’ouverture, de disponibilité et d’écoute ainsi qu’une communication efficace facilitent la relation, au même titre que le partage d’informations utiles sur le résident et la personnalisation de la chambre. Au contraire, le manque de reconnaissance de l’expertise de la famille ainsi que la négation des émotions ressenties par cette dernière entravent la relation. Mais, le facteur le plus important est la différence de perception des deux groupes : celle figée des familles tournée vers le passé versus celle anticipée du personnel soignant tournée vers l’avenir. La perception des familles entraîne des attentes irréalistes à l’égard du Centre d’hébergement. Du côté des facteurs organisationnels, l’utilisation de moyens de communication comme des appels téléphoniques ou des rencontres interdisciplinaires favorisent les relations, ainsi que la stabilité du personnel soignant. Par contre, la procédure d’admission, c’est-à-dire le manque de préparation à l’hébergement et l’abondance d’informations transmises au moment de l’arrivée font obstacle aux relations. Les horaires rigides imposés par le Centre d’hébergement, le manque de personnel et l’instabilité du personnel soignant restreignent aussi le partenariat. La clarification des rôles de ces deux groupes, rôles issus de leurs expertises respectives, s’avère nécessaire pour installer un partenariat. La mise en commun des connaissances personnelles des familles et de celles plus techniques du personnel soignant est indispensable à la personnalisation des soins à la personne âgée. -- Mot(s) clé(s) en français : partenariat, famille, personne âgée, soins de longue durée, collaboration, aidants familiaux. -- ABSTRACT: Eldercare in long-term care homes requires more than ever a partnership between family and staff. Predominantly affected by cognitive impairment, this vulnerable clientele is represented and protected by its family. However, the development of a partnership relationship is hindered by many obstacles. The present exploratory qualitative study aims at investigating, by sharing perspectives of families and carers, factors affecting the development of an effective partnership between the family of elderly people residing in a long-term care home and the nursing staff. In total, 16 people participated in the study: 11 family members and 5 nursing staff workers. Semi-structured individual and family interviews were conducted. The results showed that attitudes of openness, availability and listening, as well as effective communication facilitate the relationship, as well as the personalization of the room, and the sharing of useful information about the resident. Lake of recognition about the expertise of the family and denial of the emotions felt by the latter hinders the relationship. But the biggest obstacle is the difference in perceptions of the two groups: the fixed perception of the family based in the past, versus the anticipatory perception of the nursing staff forecasting the future. The perception of families leads to unrealistic expectations vis-a-vis the care center. In terms of organizational factors, the use of communication tools such as phone calls or interdisciplinary meetings foster relations, as well as the stability of the nursing staff. On the other hand, the admission procedure, namely, the lack of preparation to housing and the abundance of information transmitted on arrival hinder relations. The rigid schedules imposed by the care center, staff shortages and frequently changing nursing staff also hamper the partnership. Clarification of the roles of these two groups, roles resulting from their respective expertise, is necessary to install a partnership. Combining the personal knowledge of families with the more technical expertise of the nursing staff is essential for an adequate customization of eldercare. -- Mot(s) clé(s) en anglais : long term care, aged hospitalized, nursing care, older people, institutionalization, family needs, family involvement, partnership, family, nursing staff.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Ouellet, Nicole
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en sciences infirmières en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Partenariat Famille Soignant Aidant Naturel Familial Communication Collaboration Personne Age Aine Chsld Centre Hebergement Soin Long Duree Geriatrie
Départements et unités départementales: Département des sciences infirmières > Sciences infirmières
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 21 avr. 2017 17:15
Dernière modification: 21 avr. 2017 17:15
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1174

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt