Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Les écovillages entre marginalité et droit à la ruralité : un cas gaspésien

Lemarier-Saulnier, Gabrielle (2015). Les écovillages entre marginalité et droit à la ruralité : un cas gaspésien. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 146 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Menée entre septembre 2013 et janvier 2015, cette recherche propose d’examiner des initiatives locales et marginales en milieu rural. Défendant le développement endogène par les habitants des territoires, ces initiatives remettent de l’avant des thématiques connues : la communauté, le mouvement social et l’habitabilité. Mais la proposition plus large de la réappropriation de l’espace est complexe et ambigüe et mérite une étude plus précise, afin de voir en particulier l’impact des initiatives collectives marginales sur le reste du territoire. La théorie du droit à l’espace sert de référent central, puisqu’elle permet d’appliquer la théorie du « droit à la ville » en milieu rural. Dans ce sens, il sera question d’observer comment l’appropriation d’un espace géographique peut renforcer la communauté élargie qui y habite. Nous intéressant particulièrement aux initiatives collectives que sont les écovillages par le cas du Hameau-18 de La Martre – Cap-au-Renard (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine), nous émettons les hypothèses que ce projet est partie intégrante d’une communauté élargie qui se sent interpellée par ses idées ; que le Hameau-18 met de l’avant des initiatives renforçant le développement endogène ; et finalement que le projet Hameau-18 mobilise autour de lui la communauté élargie pour revendiquer l’appropriation du milieu de vie. La collecte de données s’est effectuée auprès de vingt individus, par l’entremise d’entretiens semi-directifs. Ces individus faisaient partie de trois catégories distinctes : les membres du Hameau-18 ; des membres de la communauté élargie ; ainsi que des experts en développement régional. Cette recherche débouche sur le constat que ce projet collectif, malgré un dynamisme social, politique et économique encourageant les revendications du droit à l’espace pour le territoire habité, reste une initiative en marge de la communauté élargie. Néanmoins, les liens qui semblent tranquillement se tisser à travers toute la communauté développent une expertise collective non négligeable et sont prometteurs de changement social. -- Mot(s) clé(s) en français : Écovillage, Droit à l’espace, Ruralité, Mouvement social, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Innovation sociale. -- ABSTRACT: Taking place between September 2013 and January 2015, this research is about social marginal initiatives in rural areas. Working for a local development, those initiatives promote the space appropriation by some themes like community, social movement and habitability. However, the marginality of those groups pushes us to questioning the impact for the rest of the territory. Our studies are based on Lefebvre (1974) theoretical thinking, the Right to the city, but, this time, applied to rural areas. In this sense, this research focuses on the space appropriation by the global community. Interested in ecovillages’ movement with the example of Hameau-18 (La Martre – Cap-au-Renard, Gaspésie-Îles-dela-Madeleine), we think that the community of La Martre – Cap-au-Renard wants to be part of the Hameau-18 initiative ; that the Hameau-18’ projects push the local development ; and finally, that the Hameau-18 is able to mobilize the global community around the fight for the appropriation of the space. The methodologic aspects had been completed by twenty semi-structured interviews with three different groups: some ecovillage’ members; citizens of La Martre – Cap-au-Renard; and regional development experts. The conclusion of the research is that, in spite of the social, politic, and economic dynamism creating revendicative movement for the rigth to rural territories, Hameau-18 is still a marginal project. Nervertheless, the social links creating by this initiative are consolidating a collective expertise for social change. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Ecovillage, Right to the space, Rural areas, Social movement, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Social innovation.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Fournis, Yann
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en développement régional en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Droit Espace Initiative Local Communaute Communautaire Ecovillage Habitat Habitation Projet Collectif Hameau-18 La martre Cap-au-renard Ruralite Gaspesie Developpement Durable
Départements et unités départementales: Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 06 févr. 2017 15:40
Dernière modification: 09 mars 2017 17:08
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1116

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt