Collections de documents électroniques
RECHERCHER

La Commission Clair et le débat québécois sur la santé à l'aube du troisième millénaire entre l'unité nationale et la diversité régionale

Perreault, Liette (2007). La Commission Clair et le débat québécois sur la santé à l'aube du troisième millénaire entre l'unité nationale et la diversité régionale. Thèse. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 227 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB)

Résumé

L'impact résultant de la mondialisation sur la perte d'autonomie des communautés offre une opportunité sans précédent d'intensifier la réflexion sur les institutions que les sociétés se donnent afin d'assurer, à court terme, leur subsistance dans un territoire juridictiOlmel et à long terme, leur survie collective. Les États tentent de préserver un équilibre entre leur politique extérieure et la marge de manoeuvre garante de leur légitimité en politique intérieure (Badie et Smouts, 1996). Une des priorités actuelles du gouvernement québécois consiste dans la réduction des dépenses occasionnées par la structure de l'offre de services sociaux et de santé. Plusieurs personnes admettent la nécessité d'adaptation à un contexte international insécurisant. Cependant, les modifications à apporter au régime actuel de soins, telles que proposées par l'État, s'avèrent délicates à mettre en oeuvre. Toute tentative de réforme dans ce secteur touche à une institution associée, dans l' imaginaire collectif, à la spécificité culturelle du modèle québécois. La présente étude des représentations sociales atteste de cet état de fait. Pourtant, la centralisation des décisions et, surtout, leur application « mur à mur » restreignent les communautés régionales au plan de l' autonomie minimale leur permettant d' adapter leurs interventions aux besoins locaux. S' ajoutent à cela les effets pervers de la forte concentration des ressources en professionnels et en équipemen~ : médicaux dans les zones métropolitaines. Cette conjonction de facteurs amenuise la facilité d' accès aux services pour les populations ainsi marginalisées. Les regroupements d' associations dans ces divers territoires ont exprimé leur mécontentement dans quelques centaines de mémoires qu ' ils ont présentés devant la Commission Clair sur la santé et les services sociaux, à l'automne 2000. Malgré le fait que les inégalités en termes d'espérance de vie et de morbidité soient connues des instances gouvernementales, cette situation perdure. Le champ de recherche en développement régional était tout désigné pour l' inscription d' une étude sur la diversité des représentations sociales du - vivre ensemble en santé - . L' objectif général consistait à analyser le débat en vue de mieux comprendre ce qui empêche certaines communautés régionales, moins bien desservies par le réseau québécois de la santé et des services sociaux, de négocier de meilleures conditions d'accès aux soins. Le questionnement s'est structuré en lien avec l' analyse sociologique de Gérard Bouchard \L.003). L'historien établit une distinction entre trois types de sociétés: la « pensée radicale » d' une communauté assujettie au discours d'une élite, la « pensée équivoque » de collectifs en compétition par leur adhésion respective à des idéaux inconciliables, et la « pensée négociée» au cours de débats publics aboutissant à un accord sur les bases d' une orientation commune. La comparaison réalisée dans cette étude entre les divers modes d'appartenance au territoire et à l'histoire apporte des réponses aux questions suivantes: Est-ce que les discours concernant la visée de la santé diffèrent d' une région à l'autre? Comment se profilent les divergences pouvant mettre en péril la cohésion sociale? Sur quelles bases consensuelles pourrait être édifié un projet social durable? Sans prétendre être parvenue à trouver la panacée à toute entrave à l'autonomie régionale, cette thèse permet toutefois d' infirmer quelques suppositions fautives et d'avancer quelques propositions innovatrices. L'interprétation des mémoires collectifs suggère une proposition innovatrice : un modèle d'articulation des enjeux présidant à la mobilisation des groupements collectifs, lors d'audiences publiques sur des projets de réforme institutionnelle. -- RÉSUMÉ COURT -- La présente étude doctorale porte sur les mémoires collectifs déposés à la Commission Clair, rédigés en réponse aux options gouvernementales proposées en vue de la réforme du système de santé québécois. L'objectif de recherche consistait à répondre à un triple questionnement: d' abord , confirmer l'existence d' une diversité des représentations sociales concernant la visée de la santé; ensuite, examiner comment cette diversité pouvait être illustrée suivant le profil des affinités électives, et enfin identifier les bases consensuelles sur lesquelles un projet social durable pourrait être édifié. Les dimensions complémentaires de l'appartenance à une communauté géographique et de l'appartenance à une communauté historique ont été retenues pour l'analyse des textes. Les résultats observés mettent en relief des divergences régionales notables, relatives aux sentiments d'attachement à une communaut " territoriale tout comme à l' identification plus ou moins marquée avec l' histoire institutionnelle de la santé au Québec. À la première lecture, les motifs de dissension présentent une menace sérieuse à la cohésion sociale déjà fragilisée par le contexte de l'économisme marchand et la diversité culturelle accentuée par la globalisation des échanges internationaux. L'interprétation du discours régionalisé révèle cependant des pistes concrètes de négociation sur les conditions favorisant le - vivre ensemble en santé -. De façon générale, une approche plus attentionnée aux spécificités culturelle, économique et géographique des milieux d' appartenance dans un cadre institutionnel plus souple, contribuerait à l'articulation synergiq ue des collaborations locales en matière de qualité de vie de communautés participantes à leur autodéveloppement.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Côté, Pauline
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Pelletier, Céline
Informations complémentaires: Thèse présentée à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de doctorat en développement régional. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Commission Clair Reforme Systeme Sante Quebec Province Analyse Discours Memoire Representation Culturel Regional Social Diversite Divergence Appartenance
Départements et unités départementales: Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 04 févr. 2011 16:37
Dernière modification: 04 févr. 2011 16:38
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/155

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt