Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Le système d'encadrement des agriculteurs au Bénin : cas des producteurs du coton de la commune de Banikoara

Adjinda, Kotchikpa Bienvenu (2016). Le système d'encadrement des agriculteurs au Bénin : cas des producteurs du coton de la commune de Banikoara. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unités départementales des sciences de la gestion, 220 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: S'appuyant sur la production cotonnière, ce mémoire explore le système d'encadrement des agriculteurs au Bénin en vue de mettre en lumière les éléments qui entravent la bonne gestion de la filière coton. Cette filière, première richesse économique du pays, a connu une grande période de crise jusqu'en 2012. Le gouvernement a décidé de reprendre aux opérateurs privés sa gestion en opérant des réformes dans les structures d'encadrement à l'échelle nationale et en se fixant entre autres pour objectif de remettre les paysans démotivés au travail en vue d'atteindre 600 000 tonnes de coton à l'horizon 2015. Ce mémoire s'articule autour de la structuration du système d'encadrement agricole et de la gestion du facteur humain dans le cadre de la production du coton. Il a pour but de contribuer à l’amélioration des capacités d’intervention des agents d’encadrement en vue de leur permettre de jouer efficacement leur rôle, lequel devrait conduire à l'autonomisation des producteurs par l’amélioration de leurs conditions de travail sans occulter la prise en compte de leurs besoins en vue de la satisfaction et du bien-être de ces derniers. Sur le plan méthodologique, la recherche a été menée auprès des cotonculteurs, des conseillers et techniciens spécialisés en production végétale et quelques cadres de la DICAF, du CARDER Borgou-Alibori et du SCDA de Banikoara. Pour mener à bien les entretiens, deux guides d'entretien et un questionnaire ont été élaborés. Les réponses enregistrées ont été retranscrites et regroupées suivant des thèmes découlant de nos objectifs et ont fait l'objet d'une analyse de contenu. Les autres réponses du questionnaire ont été saisies et traitées avec les logiciels SPSS et Excel. Les résultats de cette recherche confirment les théories et écrits empiriques en management et en gestion des personnes. D'abord, la lourdeur de la structuration des activités d'encadrement ôte au système ses propriétés, ce qui justifie les dysfonctionnements notés dans le cadre de la production cotonnière car la combinaison des différentes ressources ne se fait pas avec fluidité. Ensuite, ces dysfonctionnements ont pour conséquence la démotivation des encadreurs et des paysans puisque sa gestion bureaucratisée n'apporte pas les améliorations espérées à leurs conditions de travail dégradantes. Ainsi, les réformes opérées risquent de se solder par un échec à long terme et engendrer à nouveau le déclin de la filière si des solutions ne sont pas apportées au système d'encadrement. Dans cette perspective, qu'il s'agisse d'une gestion par le gouvernement à travers ses services publics ou par le secteur privé, les difficultés des producteurs demeurent. Il faut alors promouvoir un encadrement professionnel permettant aux organisations paysannes, pratiquement absentes, de prendre en charge les fonctions économiques de la production. L'État, au lieu d'être producteur et commerçant, devrait plutôt assurer la saine régulation des activités du secteur. L'étude révèle qu'à travers un programme structurant de professionnalisation des paysans et une gestion de qualité tenant compte de la qualité des ressources humaines et de celle de la production, le système d'encadrement permettra d'accroître sensiblement les rendements agricoles et d'améliorer ainsi le pouvoir d'achat des agriculteurs. -- Mot(s) clé(s) en français : système, encadrement, gestion, filière coton, milieu rural, cotonculteurs, professionnalisation, organisations paysannes, appui-conseil, motivation. -- ABSTRACT: Based on cotton growth, this research explores the supervision system of farmers in Benin to highlight the elements that hinder the proper management of the cotton sector, first economic wealth of the country. It experienced a great period of crisis until 2012 when the government decided to take over its management to private operators by carrying out reforms in the supervision structures at the national level and by setting targets to put unmotivated farmers to work to achieve 600,000 tons of cotton in 2015. The research is based on the structuring of the agricultural supervision system and the human factor management through cotton production. It aims to contribute to improve the capabilities of consultants (supervisors) to enable them to effectively play their role leading to the empowerment of farmers by improving their working conditions and considering their needs for their satisfaction and well-being. Methodologically, the research was conducted among cotton growers, consultants and technicians specialized in crop production and some executives of DICAF, CARDER Borgou-Alibori and SCDA Banikoara in MAEP. To carry out the interviews, two interview guides and questionnaire were developed. The recorded answers were transcribed and grouped according to themes arising from our goals before being analysed. The other questionnaire responses were processed with SPSS and Excel. The results of this research confirm the empirical theories and writings in people management. Firstly, the weight of the structuring of the supervision system removes it from system properties, which justifies the dysfunctions noted in the context of cotton production because the combination of different resources is not done smoothly. Subsequently, these failures result in the unmotivation of consultants and peasants, because the bureaucratic management of the system does not bring improvement to their degrading working conditions. Thus, the operated reforms may result in failure in a long-term and cause again the decline of the cotton sector if solutions are not brought to improve the agricultural supervision system. Because cotton growers difficulties remain despite of the management of the government through its public services or the privates. In this perspective, it is necessary to promote a professional support allowing farmers organizations virtually absent to take in charge the economic functions of production. The government, instead of being producer and trader, will ensure the proper regulation of the sector activities. The survey reveals that a program of professionalization of farmers and a management taking into account the quality of human resources and of the product, will enable to increase agricultural yields and improve the purchasing power of farmers through the supervision system of quality. -- Mot(s) clé(s) en anglais : system, supervision, management, cotton sector, farming environment, cotton grower, professionalization, farmers organizations, support and advice, motivation.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Fortier, Michel
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Coton Agriculteur Industrie Production Producteur Benin Administration Gestion Etat Encadrement Systeme
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de la gestion > Gestion des personnes en milieu de travail (Rimouski et Lévis)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 05 juill. 2017 19:38
Dernière modification: 05 juill. 2017 19:38
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1221

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt