Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Les blessures psychosociales au sein des organisations : une expérience personnelle

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Ross, Lise (2007). Les blessures psychosociales au sein des organisations : une expérience personnelle. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de psychosociologie et travail social, 107 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

D'une intention de renouvellement de pratique psychosociale, une démarche
d'étudiante de deuxième cycle a pris la forme d'une quête de sens. Ce fut une découverte à
partir du paradigme de la science action, l'analyse praxéologique. À ce nouveau discours
épistémologique sur le praticien réflexif s'est ajouté le support d'un groupe de coopérative
de production de savoirs (groupe de co-développement).
Le sujet de la présente recherche s' est développé à partir du fil conducteur retracé
parmi l'expérience professionnelle au sein d'une organisation du réseau de santé depuis
plus de vingt (20) ans. Il est question du phénomène des blessures psychosociales au sein
des organisations: une atteinte à l'intégrité de la personne. Cela m'a amenée à décrire les
effets de ses impacts, ses conséquences, ses résonances chez moi. S'en est suivi une période
de chaos suscité par une remise en question existentielle de la praticienne. Ceci m'a permis
de voir le risque de rester aux prises avec le phénomène de la victimisation et de demeurer
une blessée par des blessures psychosociales au sein des organisations. Ma responsabilité a
été de m'assurer un regard bienveillant, d'assumer une attitude d' imputabilité et une
attitude de distanciation par la présence à soi face à ce vécu des blessures psychosociales au
sein des organisations : une réalité inévitable.
Ma découverte par « Le positionnement des 3 « JE » : le « JE » personnel, le « JE »
professionnel et le «JE » organisationnel a campé par la présence à soi l' attitude de la
distanciation, l'attitude d' imputabilité personnelle pour me prémunir des blessures
psychosociales au sein des organisations. Je me suis appuyée sur l'attitude de la
distanciation pour m'accompagner dans cette compréhension plus profonde du réel vis-àvis
les interférences systémiques et l'imputabilité systémique. M'assumer face à cette
réalité a été primordial pour m'assurer un espace confortable au sein des organisations.
Aujourd'hui, je suis libérée de ces expériences des blessures psychosociales vécues dans
ma pratique professionnelle. J'assume en toute liberté cette transformation existentielle:
l'éveil de la conscience par la présence à soi et l'élan d'expression à l'authenticité. Il me
convient d'être par le processus d'individuation, l' individualité de cette praticienne au sein
des organisations par le positionnement des trois (3) « JE » identitaires.
Face aux blessures psychosociales au sein des organisations, je peux dire qu'elles
sont réelles et surtout, non anodines et peuvent aussi amener des gens dans une profonde
détresse. Pour les organisations, les blessures sont contagieuses, systémiques, empiriques et
empêchent l 'humain de se dépasser.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Pilon, Jean-Marc
Information complémentaire : Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en étude des pratiques psychosociales. Publié aussi en version papier.
Mots-clés : Actualisation Conflit Experience Isolement Organisation Pratique Professionnel Psychologie Psychopathologie Soi Transformation Relation Souffrance Travail Victimisation
Départements et unités départementales : Département de psychosociologie et travail social > Psychosociologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 03 févr. 2011 14:51
Dernière modification : 03 févr. 2011 14:51
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/212

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt