Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Analyse des sources trophiques de la praire Venus verrucosa (L., 1758) et conséquences sur la dynamique des populations de l'archipel des îles Chausey (Normandie, France)

Perez, Véronique (2013). Analyse des sources trophiques de la praire Venus verrucosa (L., 1758) et conséquences sur la dynamique des populations de l'archipel des îles Chausey (Normandie, France). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), 91 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: La praire (Venus verrucosa) est considérée comme une espèce patrimoniale dans l'archipel des îles Chausey (Normandie, France) et y occupe une place prépondérante dans la pêche à pied et commerciale. Une étude récente a mis en lumière des différences de croissance chez cette espèce dans des sites géographiquement très proches (<1 km) et étonnamment, sans déceler de différence de croissance entre les niveaux bathymétriques. Plusieurs facteurs endogènes et exogènes influencent la croissance des bivalves, mais l'apport en nourriture est souvent considéré comme le facteur le plus important. L'hypothèse trophique a donc été testée pour expliquer cette variabilité locale de croissance. La sclérochronologie a permis de déterminer la croissance des praires dans les différents sites et niveaux bathymétriques. Les sources de nourriture potentielles ont été caractérisées à l'aide de deux méthodes, les isotopes stables du carbone et de l'azote ainsi que les acides gras. L'environnement physique a aussi été caractérisé afin de discriminer son effet sur la croissance. La présence de certains acides gras dans la glande digestive suggère la contribution importante du phytoplancton dans l'alimentation de la praire, attribuable principalement aux microalgues présentes dans la colonne d'eau. Les macroalgues rouges et brunes, abondantes dans l'archipel, auraient aussi un rôle à jouer dans l'alimentation de ce bivalve, plutôt sous fonne d'exsudats dissous. Aucune différence entre les sources d'alimentation de la praire n'a toutefois été observée entre les sites. La hauteur des vagues semble être le facteur le mieux corrélé aux paramètres de croissance de la praire. La variabilité de croissance à l'échelle locale de l'archipel serait donc contrôlée par la dynamique hydro-sédimentaire. De plus, aucune différence de croissance significative n'a été trouvée entre les populations intertidales et subtidales, mais de meilleurs indices de conditions et une plus grande quantité de lipides totaux dans la glande digestive des praires intertidales suggèrent de potentiels mécanismes de croissance compensatoire. L'impact de la fréquentation des sites par les pêcheurs à pied ainsi que des informations sur le recrutement et les migrations entre les sites de l'archipel devrait être combinés à ces nouvelles données sur la physiologie de la praire afin d'établir un plan de gestion durable de cette ressource. -- Mots clés: Croissance, sclérochronologie, acides gras, isotopes stables, sources d'alimentation, croissance compensatoire, exsudats de macroalgues. --ABSTRACT: The warty venus (Venus verrucosa) is of high heritage value in the Chausey Archipelago (Normandy, France) and occupy an importance place in the hand fishing and the commercial fisheries. A recent study showed highly variable growth differences in closely related sites (<1 km), and surprisingly no growth differences between the bathymetric levels. Many endogenous and exogenous factors can influence the growth of bivalves, but the food source is often considered to have the most impact on growth. The trophic hypothesis has been tested to explain this local variability of growth. The sclerochronology approach has been used to assess the growth performance of the warty venus in different sites and bathymetric levels. Potential food sources have been characterized with two trophic markers, stables isotopes of carbon and nitrogen and fatty acids. The physical environment has also been characterized to discriminate its effect on growth. Results based on trophic markers suggested the important contribution of the phytoplankton in the warty venus' diet, mostly from pelagic microalgae. Red and brown macroalgae, abundant in the Archipelago, would also play a role in the diet as dissolve exudates. However, no differences of food sources have been observed between the sites. The height of the waves seems to be more correlated to growth parameters of the bivalve. The local variability of growth would be controled by the hydro-sedimentary dynamic. Moreover, no significant growth differences were found between intertidal and subtidal populations, but better condition index and more total lipids in the digestive glands of the intertidal venus suggest mecanisms of compensatory growth. The impact of hand fisher's frequentation in the different sites and information on recruitment and migrations between sites of the Archipelago should be combined to those new data on the warty venus physiology to establish a sustainable management plan of the resource. -- Keywords: Growth, sclerochronology, fatty acids, stable isotopes, food sources, tidal levels, compensatory growth, macroalgae exudates.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Olivier, Frédéric
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Tremblay, Réjean et Meziane, Tarik
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en océanographie en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Praire Venus Verrucosa Croissance Source Nourriture Alimentation Sclerochronologie Bathymetrie Archipel Chaussey Normandie
Départements et unités départementales: Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 05 févr. 2015 16:22
Dernière modification: 05 févr. 2015 16:22
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/969

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt