Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Écologie de la mue chez la Grande Oie des neiges (Chen caerulescens atlantica)

Chalifour, Émilie (2012). Écologie de la mue chez la Grande Oie des neiges (Chen caerulescens atlantica). Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 87 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Chez la Grande Oie des neiges, la majorité des adultes non-reproducteurs accomplit une migration de mue, au cours de laquelle ils migrent de leur aire de reproduction vers différentes régions de l'Arctique pour y muer. Les objectifs du projet étaient de décrire les patrons de migration de mue ainsi que les aires de mue, jusqu'à maintenant grandement méconnus. Le suivi de femelles adultes munies d'émetteur GPS/Argos nous a permis de localiser pour la première fois les aires de mue de Grandes Oies des neiges nonreproductrices dans l'Arctique canadien. Trente-sept sites de mue utilisés par 30 différentes femelles non-reproductrices ont été délimités. Nous avons observé que la Grande Oie semble accomplir une migration de mue vers le sud, découverte inusitée puisque ce comportement est contraire à celui généralement documenté chez les autres espèces d'oies en Amérique du Nord. Les aires de mue de la Grande Oie semblent chevaucher les aires de reproduction de la Petite Oie des neiges, ce qui était jusqu'à présent insoupçonné. Les zones identifiées pourraient représenter le principal point d'échange entre les deux sousespèces. Les principaux facteurs de sélection d'un habitat de mue sont J'abondance de nourriture et la proximité de plans d'eau. Lors de la mue, la perte simultanée des plumes de vol rend les oies plus vulnérables à la prédation et ces sites seraient de meilleure qualité en termes d'alimentation ou de refuges contre la prédation. Nous avons aussi trouvé des évidences qui indiquent qu'il y a un processus de sélection hiérarchique de l'habitat de mue. De plus amples recherches pourraient permettre de valider les résultats de cette étude et mener à une meilleure compréhension des impacts locaux et des processus de sélection à plus fine échelle. Globalement, notre étude pourra contribuer à une meilleure gestion et conservation de cette espèce ainsi que des aires qu'elle utilise dans le Grand Nord. --ABSTRACT: Most non-breeding Greater Snow geese (GSG; Chen caerulescens atlantica) undergo a molt migration, in which they migrate from breeding grounds to different regions of the Arctic to molt. This project aimed to describe molt migration patterns and molting sites, yet poorly known. By a deployment of GPS/ Argos transmitters fitted to females, we were able to document for the first time location of non-breeding GSG molting sites in Canadian Arctic. Thirty-seven molting sites used by 30 different non-breeding females were delineated. We also observed that GSG seems to accomplish a southward molt migration, a surprising discovery because a northward molt migration is generally observed in others North American goose species. GSG molting sites also seemed to overlap sorne Lesser Snow geese (Chen caerulescens caerulescens) breeding and molting grounds, which was yet unsuspected. Identified overlapping zones could be the main exchange point between those two sub-species. Main factors of molting habitat selection by GSG were food abundance and proximity of water. During molting period, simultaneous loss of flight feathers renders geese more subject to predation and molting sites should offer high feeding oppOliunities and availability of predator-safe refuges. We also found sorne evidences of the hierarchical nature of the molting habitat selection process. Further investigations could bring support to our results and lead to a better understanding of local impacts and finescale selection process. Globally, our study might contribute to better management and conservation opportunities of this species and its habitat in the high Arctic.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bêty, Joël
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Grande Oie Neiges Chen Caerulescens Atlantica Migration Mue
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 23 janv. 2015 16:21
Dernière modification: 23 janv. 2015 16:21
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/921

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt