Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Effet de la variabilité de l'ADN mitochondrial et du régime thermique sur le métabolisme et la gestion du stress oxydant durant le vieillissement chez drosophila simulans

Hébert Chatelain, Étienne (2008). Effet de la variabilité de l'ADN mitochondrial et du régime thermique sur le métabolisme et la gestion du stress oxydant durant le vieillissement chez drosophila simulans. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 71 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Drosophila simulans possède au mOInS trois haplotypes mitochondriaux géographiquement subdivisés (sil, II et III) avec 3,0% de divergence inter-groupe et 0,06% de diversité intra-groupe. Cette étude avait donc pour but de tester l'effet de la variabilité structurelle de l'ADN mitochondrial (ADNmt) sur le métabolisme mitochondrial et la gestion du stress oxydant, au cours du vieillissement, sous différents régimes thermiques et en utilisant différents haplotypes de D. simulans. Pour ce faire, deux lignées kenyanes pures (sil! et silII), ainsi que deux lignées introgressées, soit sil!* (possédant l'ADNmt de l'haplogroupe silI avec l'ADN nucléaire de sil!I) et silII* (possédant l' ADNmt de l'haplogroupe silII avec l'ADN nucléaire de silI), ont été utilisées. Les différentes lignées ont été élevées à quatre différents régimes thermiques (soit 12, 18,24 et 28 °C) et ont été suivies à trois âges différents, soit 5, 10 et 15 jours. Les résultats démontrent que les différences au niveau de l'ADNmt entre les lignées originales sil! et silII utilisées n'occasionnent des différences qu 'au niveau des capacités du complexe IV (cytochrome c oxydase) de la chaîne de transport des électrons. L' effondrement de ces capacités dans les lignées introgressées (dans lesquelles les interactions mitonucléaires ont été brisées grâce à une procédure de rétrocroisement ou backcrossing) suggère que les différences métaboliques observées seraient davantage dues aux interactions entre les génomes nucléaires et mitochondriaux plutôt qu 'à l'ADNmt seule. Les différences structurelles de l'ADNmt et de la cytochrome c oxydase ne sont pas suffisantes pour engendrer des différences au niveau de la gestion du stress oxydant (plus spécialement, au niveau des résidus oxydés des protéines et des lipides) entre les lignées étudiées. Enfin, les différents régimes thermiques n'ont pas occasionné de différence au niveau des capacités enzymatiques mesurées (sauf pour la cytochrome c oxydase) et des biomarqueurs du stress oxydant. En conclusion, les présents résultats devront être confirmés par une étude utilisant davantage de lignées en comparant non seulement les haplogroupes, mais aussi les différentes lignées d'un même haplogroupe et leur équivalent introgressé, dans le but d'améliorer notre compréhension de la gestion du métabolisme mitochondrial et du stress oxydant chez D. simulans.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Blier, Pierre
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Mouche Fruit Drosophile Drosophila Simulans Variabilite Adn Adnmt Mitochondrial Haplotype Regime Thermique Metabolisme Gestion Stress Oxydant Vieillissement
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 08 févr. 2011 19:42
Dernière modification: 08 févr. 2011 19:42
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/77

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt