Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Déplacements et patrons de résidence chez la population de bélugas (Delphinapterus leucas) de l'estuaire du St-Laurent

Lemieux Lefebvre, Sébastien (2009). Déplacements et patrons de résidence chez la population de bélugas (Delphinapterus leucas) de l'estuaire du St-Laurent. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 120 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)

Résumé

La population des bélugas du St-Laurent est classée comme menacée selon la Loi sur les espèces en Péril du Canada. Malgré qu' elle soit protégée depuis plus de 25 ans, aucun rétablissement de cette population n'a été observé à ce jour. Plusieurs facteurs limitant tels que la contamination, le dérangement, la dégradation de l' habitat, la compétition pour les ressources alimentaires, les prises accidentelles et la faible diversité génétique de la population, ont été avancés pour expliquer cette absence de rétablissement. Cependant, bien que des informations semi-quantitatives sur des aires de forte utilisation existent pour cette population, il demeure nécessaire, pour mieux comprendre l'impact potentiel de différents facteurs, de déterminer plus précisément les habitats utilisés intensément par cette population ainsi que leurs fonctions. Dans cette perspective, l'objectif principal de la présente étude était d'analyser, à fine échelle, les déplacements journaliers des individus et des troupeaux pour permettre l'identification des aires de forte résidence utilisées par la population au sein de son aire de répartition estivale. Le premier objectif spécifique de cette étude consistait à identifier les variations dans les patrons de déplacement de 30 individus suivis à l'aide d'émetteurs radio à partir de l' analyse du premier temps de passage (jirst-passage time, FPT). L' analyse du FPT procure de l'information sur les échelles auxquelles les animaux effectuent de la recherche restreinte (c'est-à-dire à quelles échelles ils investissent plus de temps le long de leur trajet) et sur la localisation et la taille des aires de recherche restreintes (ARR). Nos résultats ont permis d'identifier 33 ARR distribuées à deux échelles distinctes soit: une première échelle d' environ 500m et une seconde échelle d' environ 1500m. Les échelles auxquelles sont effectués ces déplacements constitueraient une réponse des bélugas à l' hétérogénéité de leur environnement et aux différents facteurs gouvernant cette hétérogénéité tels que la répartition des proies, les structures topographiques ou l'occurrence de processus océanographiques à méso-échelle. Cependant, malgré que les patrons de déplacements correspondant à la recherche restreinte soient généralement reliés à des comportements d' alimentation, ceux observés chez les bélugas pourraient aussi être reliés à d'autres comportements tels que la socialisation. Le second objectif spécifique de cette étude visait à établir l'utilisation d'aires de forte résidence par les bélugas du St-Laurent au sein de leur aire de répartition estivale par l' analyse des déplacements de 645 troupeaux de bélugas suivis visuellement entre 1989 et 2005 . Les résultats obtenus lors de l'analyse des suivis individuels ont servi à établir un seuil pour identifier les vitesses de déplacement des troupeaux associées à de la forte résidence. Les échelles associées à la recherche restreinte ont de plus servi à déterminer les tailles de cellules de deux grilles spatiales utilisées pour analyser l'association entre les déplacements des troupeaux et l'utilisation de l'habitat. Les résultats de ces analyses nous ont permis d'identifier 26 aires de forte résidence à l'intérieur de l'aire de répartition estivale de la population dont la répartition coïncide avec celle de plusieurs aires de fortes utilisations identifiées précédemment. Cette constatation suggère que certaines d'entre elles doivent correspondre à des habitats d'importance particulière pour la population. Cependant, les fonctions spécifiques de ces aires de forte résidence pour les bélugas du St- Laurent restent à déterminer. Ceci pourrait être réalisé ultérieurement par l'étude des liens entre les comportements de plongée et les activités de surface des animaux suivis individuellement. Ces liens pourraient être transposés aux troupeaux suivis visuellement depuis 1989 afin de déduire les comportements à partir des activités de surface. Leurs corrélations spatiales et avec des variables environnementales permettraient alors l'assignation de comportements spécifiques aux diverses aires de forte résidence et de là, la détermination de leur caractère essentiel ou non.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Michaud, Robert et Lesage, Véronique et Berteaux, Dominique
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Beluga Delphinapterus Leucas Deplacement Patron Residence Repartition Comportement Ethologie Population Estuaire Saint-laurent
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 10 févr. 2011 18:48
Dernière modification: 10 févr. 2011 18:49
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/57

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt