Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Contribution à l'optimisation des conditions d'élevage du stade larvaire de la plie rouge (Pseudipleuronectes americanus)

Vaillancourt, Robert (2008). Contribution à l'optimisation des conditions d'élevage du stade larvaire de la plie rouge (Pseudipleuronectes americanus). Thèse. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski, 168 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

La plie rouge (Pseudopleuronectes americanus) est une espèce candidate intéressante pour diversifier l'industrie maricole du Canada Atlantique et du Québec en raison notamment de sa rusticité. Actuellement le principal obstacle à sa production de masse est la mortalité élevée durant l'élevage de la phase larvaire. Le but de cette thèse est de préciser les paramètres d'élevage des larves de plie rouge afin d'optimiser leur condition physiologique et nutritionnelle pour augmenter le succès de production de juvéniles de quai ité destinés à l'engraissement. Nous avons d'abord tenté de réduire cette mortalité larvaire en modifiant les caractéristiques nutritives du régime alimentaire durant la phase de première alimentation faisant suite à l'ouverture de la bouche. Pour cela nous avons mis à l'essai différents enrichissements pour rotifères, enrichissements caractérisés par des teneurs variables en protéines, en phospholipides et des ratios en acides docosahexaenoique et eicosapentaenoique (DHA:EPA) différents. En utilisant des enrichissements dont le ratio DHA:EPA varie d'un facteur 40, nous avons été en mesure d'obtenir des ratios DHA:EPA qui variaient d'un facteur de 6 chez les rotifères. Les rotifères non enrichis présentaient un ratio DHA:EPA 100 fois inférieur au ratio le plus élevé chez les rotifères enrichis. En dépit de ce large éventail, nous n'avons observé aucune différence de croissance chez les larves ni de leur teneur en lipides ou de leur condition physiologique. Cependant la survie a été supérieure et la pigmentation s'est développée de façon normale chez les juvéniles postx métamorphiques issus de larves s'étant nourries de rotifères présentant un ratio DHA:EPA élevé. Dans la seconde partie de nos travaux, nous avons voulu déterminer si les larves de plie rouge peuvent être élevées à densité élevée sans affecter négativement la croissance ou la survie à la métamorphose. Pour ce faire, nous avons élevé des larves de plie rouge à cinq densités différentes variant de 50-150 larves L·I à 550-650 larves L·I. Lors de la phase de première alimentation, les larves ont été nourries avec des rotifères selon un ratio maintenu à 15-20 proies:larve. Le gradient des densités d ' élevage larvaire n'a eu aucun effet sur les pourcentages de survie ni durant la phase larvaire ni lors de la métamorphose. La croissance linéaire des larves a été la même pour chacune des densités utilisées et les indicateurs biochimiques de croissance étaient également similaires entre les groupes. L'examen des ratios TAG/Stérols indique également que les larves accumulent de manière similaire des réserves lipidiques. Aucun indice de cannibalisme n'a été observé. Il est donc possible d'élever les larves de plie rouge à des densités initiales aussi élevées que 550-650 larves L-I. Le rotifère Brachionus plicatilis est d'usage universellement répandu dans les écloseries de poissons marins. Il s'agit cependant d'une espèce d'eau chaude ne répondant pas naturellement aux besoins nutritionnels de la plie rouge. Ainsi la troisième partie de cette thèse visait à documenter la possibilité de produire un rotifère d'eau froide, indigène à l'estuaire du Saint-Laurent et à l'habitat de la plie rouge, et de définir les conditions permettant de so utenir une production de masse. Nous avons donc vérifié si nous pouvions observer des rotifères indigènes au niveau de notre source d'approvisionnement en eau salée. En utilisant de l'eau non filtrée et en la laissant « vieillir » en ajoutant entre autres les nutriments nécessaires à la production d'un bloom phytoplanctonique , nous avons pu isoler , produire et identifier un rotifère indigène au milieu. Nous avons par la suite réalisé une série d'essais d'élevage en faisant varier le pourcentage de renouvellement quotidien du milieu, la concentration en microalgues, les espèces composant le régime alimentaire algal, la quantité d'une ration quotidienne d 'enrichi ssement commercial pour rotifères utili sé de façon courante dans notre laboratoire et, finalement , le type d'enrichissement commercial utilisé. Ces derniers se différencient par leur teneur en lipides et leur ratio DHA:EPA. L'espèce de rotifère ainsi isolée a été identifiée comme représentante du genre Pleurotrocha sp. Sous certaines conditions expérimentales , il a été possible d'obtenir des densités supérieures à 200 000 rotifères L-1 et de maintenir une production sur une période de 6 semaines. Nous avons pu démontrer que le taux de renouvellement quotidien influence la productivité des élevages et qu'un prélèvement de 15% du volume permet d'obtenir le taux instantané de production jusqu'à atteindre un taux comparable à celui obtenu pour Brachionus plicatilis. La concentration et la composition du régime algal n'ont pas eu d'effet sur la productivité, non plus que la quantité d'enrichissement commercial composant la ration quotidienne. Cependant on remarque un effet négatif suite à l'utilisation d'un enrichissement commercial présentant une forte teneur en lipides. Les résultats obtenus dans le cadre de cette thèse ont permis de préciser les conditions d'élevage des larves de plie rouge en ce qui a trait à la première alimentation et aux den sités d'élevage. De plus, ils ouvrent d'intéressantes perspectives pour la production d'une proie zooplanctonique d'eau froide.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Audet, Céline
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Brown, Joseph A.
Informations complémentaires: Thèse présentée à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de doctorat en océanographie. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Plie Rouge Pseudopleuronectes Americanus Larve Elevage Alimentation Densite Production
Départements et unités départementales: Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 14 févr. 2011 17:00
Dernière modification: 10 oct. 2012 20:20
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/46

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt