Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Effets des facteurs environnementaux dans l'évolution des marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, Baie des Chaleurs, Québec

Quintin, Chantal (2010). Effets des facteurs environnementaux dans l'évolution des marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, Baie des Chaleurs, Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 114 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

Les marais intertidaux font partie des habitats les plus sensibles aux changements environnementaux tels que les activités forestières et agricoles, la hausse du niveau marin, les vagues de tempête et les processus glaciels. Les données concernant les causes et les effets précis de ces changements sur l'évolution des marais intertidaux sont rares et plus particulièrement dans la baie des Chaleurs. Afin d'évaluer le rôle des facteurs environnementaux qui ont influencé la dynamique des marais intertidaux, nous avons choisi de documenter l'évolution de deux marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, situés dans la baie des Chaleurs, au Québec. Ces deux marais font partie d'un même système, système estuarien avec flèche littorale. L'un est situé derrière la flèche littorale sud-ouest et l'autre au fond de la baie, à l'embouchure de la rivière Nouvelle. La méthodologie repose sur une approche spatio-temporelle à deux échelles. D' abord, des indicateurs paléoenvironnementaux provenant d'une analyse de macro restes végétaux de trois carottes extraites dans les marais a permis de reconstituer la paléoécologie du marais depuis le début de la sédimentation fine (595 BP) jusqu'à aujourd'hui. Ensuite, une cartographie multidate (1934-2007) des habitats côtiers et de l'occupation du sol a quantifié les changements récents du marais. Finalement une analyse dendrochronologique effectuée sur des billots de bois récoltés sous le dépôt du marais a permis d'estimer un taux d'accrétion. Les résultats montrent que les deux marais, localisés dans le même système lagunaire, répondent différemment aux facteurs environnementaux. Le marais situé à l'embouchure de la rivière Nouvelle a connu un gain de plus de 19 % alors que celui situé derrière la flèche littorale a subi une perte de 73 % au cours des 73 dernières années. L' érosion de ce marais est principalement attribuable aux vagues de tempête. L'évolution du marais situé à l'embouchure de la rivière Nouvelle a été fortement influencée par les activités de coupes forestières survenues dans le bassin versant qui ont contribué positivement au bilan sédimentaire favorisant l'accrétion verticale et l'expansion du marais. D'ailleurs, les taux d'accrétion estimés pour ce marais varient de 0,45 cm/an à 1,06 cm/an comparativement à 0,31 cm/an à 0,37 cm/an pour celui situé derrière la flèche littorale. Ces valeurs sont nettement supérieures aux taux mesurés dans les marais de l'estuaire du Saint- Laurent. À l'échelle séculaire, l'analyse des macrorestes végétaux indique que les deux marais se sont ajustés à la hausse du niveau marin passant d'une herbaçaie salée à un schorre supérieur.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bernatchez, Pascal
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Buffin-Bélanger, Thomas et Sirois, Luc
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Marais Marecage Intertidal Barachois Riviere Nouvelle Baie Chaleurs Dynamique Evolution
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 08 juill. 2011 13:53
Dernière modification: 08 juill. 2011 13:53
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/391

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt