Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Changements ontogénétiques chez l'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) dans deux habitats distincts : intégration morphologique, variance de la forme et progrès développemental

Fischer-Rousseau, Laurence (2008). Changements ontogénétiques chez l'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) dans deux habitats distincts : intégration morphologique, variance de la forme et progrès développemental. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 92 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

L'évolution d'un phénotype complexe peut être contrainte ou facilitée par l'intégration morphologique. L'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) présente une divergence phénotypique subtile générée par la génétique, la locomotion et l'alimentation, ce qui en fait un excellent modèle pour l'étude de la plasticité développementale et autres processus évolutifs. La majorité des études ayant porté sur l'intégration morphologique ont trouvé que cette dernière est dynamique chez les organismes en développement. Lors de l'ontogénie, les changements morphologiques complexes et coordonnés qui se produisent dans les diverses parties du corps sont influencés par l'intégration. Pour déterminer de quelle façon les conditions environnementales locales influencent l'intégration morphologique et le développement chez l'omble de fontaine provenant de deux habitats distincts (lac et ruisseau), nous avons étudié le niveau et la structure de l'intégration, la variance de la forme ainsi que le déclenchement de l'ossification des éléments des nageoires pectorales et médianes. L'ossification de la majorité des éléments se produit avant que les jeunes ombles atteignent une longueur standard de 30 mm, et l'ossification de ces éléments a lieu à une taille significativement plus petite chez les ombles de ruisseau . Il est possible d'observer deux patrons ontogénétiques distincts en ce qui concerne le niveau d'intégration, la variance de la forme et la structure de la variation. Au cours de l'intervalle d'ossification rapide, l'intégration morphologique est relativement faible et en diminution, spécialement chez les ombles de ruisseau, et la variance diminue de moitié. Lorsque l'ossification est entamée dans presque tous les éléments des nageoires pectorales et médianes, le niveau d'intégration augmente et la variance se stabilise. Tout au long de ces changements parallèles de l'intégration et de la variance, on observe une modification graduelle et une convergence de la structure de la (co)variation entre les deux habitats. L'ossification plus hâtive des nageoires pectorales et médianes observée chez les ombles de ruisseau est probablement due à la plus importante demande locomotrice. La présence de deux patrons ontogénétiques distincts en ce qui concerne le niveau d'intégration, la variance de la forme et la structure de la variation met en lumière la complexité de ces réponses. Ces résultats soulignent l'importance de mieux comprendre les changements morphologiques complexes et coordonnés qui se produisent depuis le tout début de l'ontogénie et la façon dont ces derniers sont influencés par les conditions environnementales au cours du développement.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés: Omble Fontaine Salvelinus Fontinalis Ontogenie Changement Integration Morphologique Variation Morphologie Developpement Habitat Lac Ruisseau
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 15 févr. 2011 15:47
Dernière modification: 15 févr. 2011 15:47
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/34

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt