Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Succession saproxylique et cyclage du bois après feu dans le nord de la forêt boréale du Québec

Boulanger, Yan (2005). Succession saproxylique et cyclage du bois après feu dans le nord de la forêt boréale du Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 153 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Dans cette étude, nous évaluons différents éléments du cyclage des débris ligneux ainsi que de la succession après feu des arthropodes saproxyliques en milieu subarctique québécois le long d'une chronoséquence de sites brûlés sur une période de 29 ans. Le stockage des débris ligneux après feu ainsi que la décomposition et le cyclage du carbone et de l'azote provenant des débris ligneux grossiers (DLG) d'épinette noire furent estimés. La succession des communautés saproxyliques fut évaluée à l'aide de deux techniques de capture soit des pièges à fenêtre disposés sur les chicots et l'encagement de sections troncales de débris au sol et de chicots produits après feu. Le stockage des débris ligneux après feu (21,88-76,39 m3.ha-I) est comparable à celui observé à l'intérieur de peuplements similaires ai lleurs au Canada. Toutefois, la décomposition des DLG d'épinette noire dans cette région est excessivement faible (k=0,0041-0,0101) et demeure l'un des plus faibles à avoir été enregistré en milieu boréal. Ceci pourrait s'expliquer par le faib le taux d'humidité des chicots associé à une décortication rapide des troncs, ainsi qu'à une faible colonisation par les perceurs de xylème. L'assèchement rapide des chicots pourrait s'expliquer par la chute rapide de l'écorce laquelle serait conséquente à la calcination sévère lors du feu . Étant donné les faibles taux de décomposition et de stockage des DLG, les pertes de C demeurent relativement peu importantes et varient entre 0,0355 and 0,1288 MgC.ha-I.yr-1 à l' intérieur des différents peuplements. La concentration et le contenu réel en azote des DLG diminuent rapidement suite au feu pour augmenter de nouveau en fin de chrono séquence lorsque le débris se retrouve au sol. Vingt-neuf ans après feu néanmoins, les DLG constituent une source d 'azote (28,4%) comparativement aux arbres vivants. La perte rapide de l'azote serait associée à la décomposition rapide des tissus subcorticaux, au lessivage de même qu'en raison de la fragmentation par certains insectes xylophages. L'augmentation de l'azote en fin de chrono séquence serait conséquente à la translocation fongique une fois le débris ligneux au sol et les conditions d'humidité propices à la croissance fongique. Un total de 37 312 arthropodes appartenant à au moins 220 taxons furent capturés à l'aide des deux méthodes de capture. La diversité des coléoptères saproxyliques demeure faible (88 spp.) lorsque comparée à celle observée peu de temps après feu en forêt boréale méridionale du Québec ainsi qu'à l'entomofaune associée aux débris ligneux d'épinette en Europe nordique. La successIOn après feu de la faune saproxylique à l'intérieur des DLG se déroule par étapes distinctes. La colonisation initiale débute immédiatement après feu alors qu'une deuxième colonisation se produit lorsque le débris chute au sol. La plupart des espèces colonisatrices incluent des prédateurs et des xylophages subcorticaux ainsi que certaines espèces s'alimentant d'ascomycètes. Les longicornes ainsi que les coléoptères cucujoides sont plus abondants l'année même du feu et diminuent par la suite à l'instar de la majorité des colonisateurs initiaux. L'absence de succession réelle à l'intérieur des chicots serait conséquente aux faibles taux de décomposition puisque le substrat demeure inapproprié pour les espèces associées à des stades de décomposition plus avancés. La chute des chicots et leur colonisation subséquente par les basidiomycètes saproxyliques s'accompagne de la colonisation par certaines espèces de coléoptères de diptères micro- et saprophages. Qui plus est, ce phénomène augmente l'accessibilité du substrat ligneux pour plusieurs espèces épigées notamment d'acariens et de collemboles. Par conséquent, la chute du débris ligneux est un mécanisme déclencheur déterminant dans la succession de la faune saproxylique après feu en milieu subarctique.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Sirois, Luc
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Paraît aussi en éd. imprimée.
Mots-clés: Feu Foret Boreal Quebec Province Succession Arthropode Saproxylique Decomposition Cyclage Bois
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 18 janv. 2011 21:25
Dernière modification: 18 janv. 2011 21:26
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/327

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt