Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Étude carpologique des assemblages botaniques de deux sites archéologiques préhistoriques du Bas-Saint-Laurent, Québec

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Muti, Maria Giulia (2018). Étude carpologique des assemblages botaniques de deux sites archéologiques préhistoriques du Bas-Saint-Laurent, Québec. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 215 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Ce mémoire s’intéresse aux relations entre les Amérindiens du Bas-Saint-Laurent et l’environnement végétal. Il s’inscrit dans la géographie classique et propose une démarche archéobotanique, plus spécifiquement une approche carpologique. La recherche porte sur l’étude des assemblages botaniques provenant de deux sites archéologiques, CkEe - 38 et DdEa - 2 situés, respectivement, dans le Parc national du Lac-Témiscouata et à l’embouchure de la rivière Mitis. Les objectifs spécifiques de l’étude sont de reconnaitre et de caractériser l’utilisation des ressources végétales, d’explorer la question de l’ancienneté des restes végétaux non carbonisés trouvés dans les sédiments archéologiques et d’affiner la démarche méthodologique. Les échantillons du site CkEe-38 sont relativement pauvres en carporestes. L’assemblage archéobotanique est peu diversifié, avec sept taxons, dont les dominants sont Rosaceae type (Rosacées), Prunus cf. pensylvanica (merise), Sambucus sp. (sureau) et Rubus cf. idaeus var. strigosus / canadensis (framboise). La part de l’assemblage carbonisé est de 43 % sur le site CkEe - 38 alors qu’elle n’est que de 3 % dans les échantillons de contrôle prélevés hors des limites connues du site. La fragmentation des différents taxons est aussi très différente. Ces éléments suggèrent que l’assemblage du site CkEe - 38 est, au moins en partie, dérivé de l’activité humaine, même si les résultats de datation nous amènent à questionner la relation entre les artefacts trouvés et les restes botaniques. Les taxons qui dominent l’assemblage archéobotanique du site DdEa - 2, constitué par douze taxons et par un assemblage carbonisé correspondant à 10 % de l’assemblage total, sont représentés par des semences de sureaux, de merises et de framboises dont l’utilisation est connue et bien documentée comme aliment et comme plantes médicinales. La période de fructification et les datations obtenues de ces fruits présume une occupation du site vers le milieu ou la fin d’un été de la deuxième moitié du XVIe siècle. Ce projet de recherche a souligné la pertinence et les contributions des analyses archéobotaniques aussi dans le cadre des recherches archéologiques en général. Le traitement des échantillons de sol offre la possibilité de réaliser une fouille fine en laboratoire en effectuant des analyses quantitatives et des analyses spatiales à l’échelle du site archéologique. De plus, il permet d’extraire des carporestes pour des datations. La démarche méthodologique proposée oriente le choix des spécimens à dater. La séquence proposée, avec des analyses préliminaires et des datations réalisées avant la poursuite des analyses, permet de limiter les coûts et les efforts, notamment dans le cas où l’on doute de l’association entre les restes botaniques et les artefacts. -- Mot(s) clé(s) en français : Relations homme-milieu, archéobotanique, méthodologie, carpologie, datations AMS, préhistoire du Québec. -- ABSTRACT: This thesis focuses on the relationships between Lower St. Lawrence’s Amerindians and the plant environment. Framed in a classical geography and proposing an archaeobotanical approach, more specically a carpological approach, this research concerns the study of botanical assemblages of two archaeological sites, CkEe - 38 and DdEa - 2, located, in the Parc national du Lac- Témiscouata and at the mouth of the Mitis river respectively. The specific aims of the study are to recognize and to characterize the use of plant resources, to explore the question of the preservation of non-carbonized plant remains in archaeological sediments and to propose a methodological approach. Samples from CkEe - 38 site are relatively poor in carporemains. The archaeobotanical assemblage is poorly diversified, with seven taxa, which the dominant are Rosaceae type (Rosaceae), Prunus cf. pensylvanica (cherry), Sambucus sp. (elderberry) and Rubus cf. idaeus var. strigosus / canadensis (bramble). The carbonized assemblage corresponds to 43% on the CkEe-38 site, while it is only 3% in the control samples. The fragmentation of various taxa is different. These elements suggest an association of the assemblage of CkEe-38 site to human activity. Taxa dominating the DdEa - 2 archaeobotanical assemblage are made up of 12 taxa and a carbonized portion of 10 % of the total, represented by seeds of elderberries, cherries and brambles, the use of which is known and well documented as food and medical plants. The fruiting period and the AMS radiocarbon suggest an occupation in the middle or at the end of the summer in the second half the XVIth century. This research project has stressed the relevance and the contributions of archaeobotanical analysis in archaeological researches. The treatment of soil samples offers the possibility to produce a clever excavation in laboratory performing quantitative and spatial analysis at the archaeological site scale. Moreover, it makes it possible to extract carporemains for dating. The methodological approach, proposed in this research, guides the dating vegetal remains choice. The suggested series, with the preliminary analysis and the datations conducted before the pursuit of the analysis, facilitates restriction of the costs and efforts, in particular in the case of a questionable association between plant remains and artifacts. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Men-environnement relationships, archaeobotany, methodology, carpology, AMS datations, Quebec’s prehistory.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Savard, Manon
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en géographie en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés : Assemblage Plante Botanique Archeologie Prehistoire Carpologie Bas-Saint-Laurent
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Géographie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 29 oct. 2018 19:00
Dernière modification : 22 août 2019 18:14
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1402

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt