Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Acceptabilité sociale des projets d'hydrocarbures en milieu marin et côtier

Sainte-Marie, Anne-Sophie (2016). Acceptabilité sociale des projets d'hydrocarbures en milieu marin et côtier. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unités départementales des sciences de la gestion, 128 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (582kB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: L’acceptabilité sociale est un concept de plus en plus présent dans l’étude de projets énergétiques majeurs. Plusieurs projets d’hydrocarbures (oléoducs, exploration, extraction ou transport) sont envisagés dans un avenir proche. La majorité de ces projets est fortement liée à l’environnement fluvial et marin du Québec, des milieux reconnus fragiles et vitaux pour la population. L’acceptabilité sociale jouera un rôle important dans l’évaluation de ces projets. Pourtant, la définition de l’acceptabilité sociale manque de consensus. Les divergences dans son utilisation ou dans la façon de la mesurer portent préjudice à ses objectifs, basés sur les principes du développement durable. Une première partie de cette recherche dresse le portrait des variations entre les définitions académiques, d’une part, et entre les utilisations et les méthodologies de mesure de ce concept dans les évaluations environnementales au Québec, d’autre part. La deuxième partie étudie les discours sur l’acceptabilité sociale d’acteurs de différents secteurs (économique, politique, académique et de la société civile), qui sont analysés afin de dresser des points de convergences, de divergences, ou d’unanimité. L’acceptabilité sociale joue déjà un rôle indéniable dans les prises de décision en lien avec les projets d’hydrocarbures, au Québec. Des consensus semblent aujourd’hui évidents, comme la nécessité de présenter les projets aux acteurs locaux en amont de leur réalisation. Plus spécifiquement pour les projets d’hydrocarbures, dans un contexte de changements climatiques et de développement durable, un débat ouvert doit signifier une vision globale d’une stratégie énergétique. C’est ce qui est recommandé par des parties prenantes depuis plus de dix ans, dans les rapports du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), en même temps qu’un rejet du syndrome pas dans ma cour, jugé trop simplificateur des revendications. Enfin, les rapports du BAPE proposent régulièrement des moyens, notamment financiers, favorisant l’acceptabilité sociale. Afin de réduire la perte de confiance, déjà observée chez divers acteurs, envers ces outils démocratiques, la définition et la mesure de l’acceptabilité sociale doivent être mieux encadrées selon les juridictions des ministères concernés. -- Mot(s) clé(s) en français : Acceptabilité sociale, hydrocarbures, oléoducs, projet énergétique, prise de décision, acteurs politiques, fleuve Saint-Laurent, développement durable, changements climatiques. -- ABSTRACT: Social acceptability is a concept increasingly present in the study of major energy projects. Several projects of hydrocarbons (oil, exploration, extraction or transportation) are anticipated in the near future. The majority is strongly linked to the fluvial and marine environment of Quebec, which are recognized as fragile and vital for the population. Social acceptability will play an important role in the evaluation of these projects. Yet the definition of social acceptability lacks of consensus. Differences in use or in its measure is affecting its objectives, which are based on the principles of sustainable development. The first part of this research profiles the disparity between academic definitions, on one hand, and between uses and measures from environmental assessments of this concept in Quebec, on the other. The second part studies the speech on social acceptability of actors from different sectors (economic, political, academic and civil society), which are analyzed to establish points of convergence, divergence, or agreement. Social acceptability is already playing an undeniable role in decision making processes, related to hydrocarbon projects in Quebec. Some consensus seem obvious today, as the need to introduce the project to local actors prior their implementation. Specifically for hydrocarbon projects, in a context of climate change and sustainable development, open debate must serve a global vision and an energy strategy. This has been recommended by stakeholders for over ten years in reports from the Office of public hearings on the environment (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, BAPE), as well as the dismissal of the Not In My BackYard (NIMBY) syndrome, considered as an over-simplification of local actors allegations. Finally, BAPE reports regularly offer means, including financial ones, to promote social acceptability. To reduce the loss of trust, already observed in various actors towards these democratic tools, the definition and measurement of social acceptability must be better supervised by the jurisdiction of the relevant ministries. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Social acceptability, hydrocarbons, pipelines, energy projects, decision making, political actors, Saint-Lawrence river, sustainable development, climate change.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Rioux, Claude
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion des ressources maritimes en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: AcceptabilitÉ Social Hydrocarbure Oleoduc Projet Energie Decision Fleuve Saint-laurent Developpement Durable Politique Changement Climat
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de la gestion > Gestion des ressources maritimes (Rimouski)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 06 juill. 2017 18:57
Dernière modification: 06 juill. 2017 18:57
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1240

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt