Collections de documents électroniques
RECHERCHER

La vulnérabilité des agriculteurs face à leur métier : quelle place pour l'environnement? : une étude de cas autour d'un projet de restauration des bandes riveraines agricoles dans le Bas-Saint-Laurent

McGrath-Pompon, Mireille (2016). La vulnérabilité des agriculteurs face à leur métier : quelle place pour l'environnement? : une étude de cas autour d'un projet de restauration des bandes riveraines agricoles dans le Bas-Saint-Laurent. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 286 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Dans un contexte où l’agriculture d’aujourd’hui fait face au défi de combiner protection de l’environnement et productivité, l’agroforesterie dans les bandes riveraines offre un potentiel certain. Pour cette raison, un projet pilote de restauration des bandes riveraines en systèmes agroforestiers le long de deux sous-bassins agricoles jugés préoccupants a été réalisé au Bas-Saint-Laurent; l’intérêt étant d’étendre ultérieurement cette pratique à plus grande échelle. Comment un tel projet peut-il répondre aux besoins et intérêts des producteurs agricoles? L’objectif de la recherche était de mieux comprendre la place qu’occupe le sujet de l’environnement au sein des préoccupations des agriculteurs, en échos aux autres valeurs qu’ils rattachent à leur métier. Une approche par la vulnérabilité fut retenue afin de cerner si un tel projet de type agroforestier répond à un besoin chez les agriculteurs. Nous nous sommes également penchée sur les représentations qu’ont ces derniers à l’égard des différentes facettes du projet proposé afin de déterminer l’intérêt, mais aussi les réticences qu’il peut potentiellement susciter. À partir d’entretiens semi-dirigés auprès de 20 agriculteurs, nous constatons que la thématique de « l’environnement » s’intègre aux difficultés qu’évoquent la majorité des répondants. Sur ce plan, ils déplorent un manque généralisé de reconnaissance sociale, notamment suite à leurs efforts et aux changements déployés en matière de protection de l’environnement. Dès lors, même si la mise en place d’une nouvelle pratique agroenvironnementale ne répond pas d’emblée à un besoin, elle peut dans ce sens représenter un intérêt. Cependant, le projet proposé visait la résolution d’un problème de pollution. Sans en être désintéressés, ce problème n’interpelle aucunement les agriculteurs que nous avons rencontrés. Plus encore, l’éventuelle exploitation marchande de la bande riveraine ne semble pas susciter l’engouement. Pour autant, les agriculteurs prônent le respect de l’environnement! Bien que de nature exploratoire, cette recherche révèle notamment la pertinence de travailler avec les agriculteurs afin de trouver des solutions environnementales qui s’arriment à leurs besoins et intérêts. Un travail de co-construction serait d’ailleurs propice à la création de liens de confiance entre les différents acteurs, ce qui faciliterait les échanges d’information. -- Mot(s) clé(s) en français : pratiques agro-environnementales, adoption de l’agroforesterie, agriculture, agroforesterie, bandes riveraines, co-construction, environnement, agriculteurs, représentations, vulnérabilité. -- ABSTRACT: In a context where today’s agriculture faces the challenge of combining productivity and environmental protection, the integration of agroforestry riparian buffers offers clear advantages. A pilot project was therefore implemented in the Bas-Saint-Laurent region along two agricultural watersheds that exhibit poor water quality and wildlife habitat; the ultimate objective is to later extend the project to a broader territory. But as farmers are faced with numerous professional challenges, how can such a project meet their needs and interests? The purpose of this study is to better understand how environmental related subjects are integrated amidst farmer’s overall concerns and values. An integrated vulnerability approach was used in order to grasp whether such an agroforestry project can meet farmer’s needs in facing their professional challenges. However, because actions are not only motivated by needs, we’ve also addressed farmer’s representations regarding the different aspects of the agroforestry project (such as environmental protection, trees on farms, restoring riparian buffers, etc.). These social representations aimed at better understanding how the agroforestry project can be of an interest or a reluctance to them. Semi-structured interviews among 20 farmers has led us to determine that the “environmental” subject is related to most of the difficulties they face; from their point of view, the agricultural sector suffers from a lack of social recognition regarding efforts and changes toward environmental sound practices. Therefore, the integration of a new agro-environmental practice does not meet a need for farmers, but can nonetheless be of an interest. However, farmers believe that agroforestry riparian buffers are relevant only in cases where environmental problems are present, which they do not believe to be the case on their farmlands. The idea of harvesting trees or non-timber forest products from riparian buffers is not particularly appealing. Although this study is of an exploratory nature, it reveals the pertinence of working with farmers in order to develop agro-environmental solutions that better meet their needs and interests. Also, collaborative work between environmental professionals and famers would be favourable in creating bonds of trust between parties, thus facilitating exchanges of information. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Agro-environmental practices, agroforestry, agroforestry adoption, collaborative work, environment, farmers, riparian buffers, representations, vulnerability.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lewis, Nathalie
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en développement régional en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Environnement Protection Agriculture Agriculteur Agroforesterie Bande riveraine Restauration Bas-saint-laurent Vulnerabilite
Départements et unités départementales: Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 06 juill. 2017 18:50
Dernière modification: 06 juill. 2017 18:50
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1238

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt