Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Flexibilité de la performance métabolique suite à des changements soudains de température ambiante chez trois espèces de passereaux nord américains

Dubois, Karine (2015). Flexibilité de la performance métabolique suite à des changements soudains de température ambiante chez trois espèces de passereaux nord américains. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 90 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Le présent mémoire a pour but principal d'apporter une meilleure compréhension de la capacité des organismes à répondre rapidement à des changements soudains de paramètres abiotiques de leur environnement. Comme les prévisions actuelles sur les changements climatiques laissent présager une augmentation de l'amplitude et de la fréquence des fluctuations de température, il est impératif de se questionner sur la vitesse à laquelle les organismes peuvent s'ajuster à de telles variations. L'acclimatation thermique chez les oiseaux, étudiée depuis une cinquantaine d'années, implique notamment des ajustements au niveau de la performance métabolique. Cependant, les études effectuées à ce jour portent principalement sur les patrons saisonniers observés en conditions naturelles, ainsi que sur l'amplitude de réponse en environnement contrôlé (généralement sur plusieurs semaines). Ainsi, nous manquons d'information sur ce qui se déroule à très court terme. Trois espèces de passereaux contrastées par leur environnement thermique naturel (mésange à tête noire (Poecile atricapillus), bruant à gorge blanche (Zonotrichia albicollis), plectrophane des neiges (Plectrophenax nivalis)) ont été acclimatées à 10°C pendant au moins un mois avant d'être soumises à un traitement de température froid (-5°C) ou thermoneutre (28°C) (changement effectué à l'intérieur d'une heure). Aux quatrième et huitième jours d'acclimatation, les paramètres de la performance métabolique et les composantes corporelles qui y sont associées ont été mesurés et ont été comparés aux niveaux enregistrés en pré-acclimatation (un jour avant les changements de température, à 10°C). Les oiseaux ont tous répondu significativement à l'intérieur de huit jours. Cependant, les espèces n'ont pas présenté les mêmes patrons de flexibilité phénotypique. La vitesse d'ajustement variait entre les paramètres métaboliques et les traitements de température. Ainsi, il semble que la rapidité des modifications phénotypiques dans les premiers jours d'ajustement à des fluctuations importantes des conditions climatiques puisse dépendre des mécanismes physiologiques sous-jacents, de la direction du changement thermique, ainsi que de 1'espèce étudiée. -- Mot(s) clé(s) en français : flexibilité phénotypique, acclimatation thermique, taux métabolique de base, capacité thermogénique maximale, taux métabolique maximal, composition corporelle, passereaux. -- ABSTRACT: The main purpose of this thesis is to bring new knowledge on how organisms respond to sudden changes in environmental parameters. Since current projections on climate change suggest an increase in the amplitude and frequency of temperature fluctuations, it is imperative to investigate the rate at which organisms can adjust to such changes. Thermal acclimation and acclimatization in birds, which have been studied for the last 50 years, typically involve adjustments in metabolic performance. However, studies conducted to date tend to focus on seasonal patterns observed in natural conditions, as well as the amplitude of response in experimental settings (usually over several weeks). Therefore, there is a lack of knowledge on potential adjustments appearing over short time spans. Three passerines species contrasted by their natural thermal environments (black-capped chickadee (Poecile atricapillus), white-throated sparrow (Zonotrichia albicollzs), snow bunting (Plectrophenax nivalis)) were acclimated to 10°C for at least one month before being transferred to one of two temperature treatments, either cold (-5°C) or thermoneutrality (28°C) (transfer carried out within an hour). After four and eight days of acclimation, metabolic parameters and the body components they reflect were measured and compared with recorded pre-acclimation levels (one day before temperature changes). All birds responded significantly to temperature fluctuations within eight days. However, flexibility patterns differed among species while the rates of adjustment varied between metabolic parameters and thermal treatments. Thus, it seems that the rate at which phenotypic adjustments occur in the first days following a change in temperature may differ depending on the underlying mechanisms involved, the direction of temperature change as well as the examined species. -- Mot(s) clé(s) en anglais : phenotypic flexibility, thermal acclimation, basal metabolic rate, maximal thermogenic capacity, maximal metabolic rate, body composition, passerines.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Vézina, François
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Mesange Tete Noire Bruant Gorge Blanche Plectrophane Neiges Flexibilite Phenotypique Capacite Acclimatation Temperature Thermique Metabolisme
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 06 févr. 2017 19:47
Dernière modification: 09 mars 2017 17:00
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1102

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt