Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Agir dans l'incrédulité : investir des chemins de liberté pour inventer un lieu pédagogique

De Champlain, Yves (2004). Agir dans l'incrédulité : investir des chemins de liberté pour inventer un lieu pédagogique. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de psychosociologie et travail social, 189 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Tout apprentissage significatif entraîne des changements chez l'apprenant et tout changement implique des résistances. Or, si on convient généralement que l'enseignant apprend toujours, on sous-estime presque à coup sûr l'importance des résistances que ce même enseignant rencontre à l'intérieur de sa pratique et qui sont liées à ses propres apprentissages, qui sont par ailleurs rarement conscientisés. En effet, si l'enseignant a pour tâche d'accompagner les résistances de ses élèves, il ne peut compter sur personne pour l'accompagner lui, hormis lui-même. Cet état est aggravé par le manque de globalité que l'on retrouve habituellement dans les approches pédagogiques qui laissent pour compte une importante diversité de personnes, d'expériences et de besoins, qui négligent complètement plusieurs aspects du vécu pédagogique et qui sont souvent construites sur des implicites qui sont beaucoup plus enseignés que la matière nommée comme telle. Un des principaux problèmes qui se dégage de cette culture scolaire et de la culture sociale qui en découle est le manque de liberté d'être et d'agir des élèves et des enseignants, voire d'une grande partie de la population. Accorder une réelle importance à ces libertés place inévitablement l'enseignant dans une position d'incrédulité, voire de conflit, avec l'ensemble du système scolaire, ce qui a pour effet immédiat de mettre encore plus en péril ses propres libertés, parfois déjà suffocantes. Pour trouver des moyens concrets d'agir de manière authentique, l'enseignant se doit de trouver une voie qui lui est propre, qui lui permettra de s'investir librement dans ce qui l'habite profondément et de s'accompagner dans ses actions, d'inventer son propre lieu pédagogique. Ce mémoire de recherche est le témoignage de l'exploration heuristique, basée sur une approche phénoménologique, d'un enseignant en musique au primaire qui tente d'investir ses chemins intérieurs de manière à inventer un lieu qui soit réellement pédagogique pour lui et ses élèves, c'est-à-dire un lieu d'accompagnement mutuel des résistances. Cette démarche s'appuie sur la présence comme attitude aidant à mieux comprendre de quoi sont faits nos chemins intérieurs, comment ils fonctionnent et ce qu'ils peuvent nous apprendre, le tout dans l'optique d'un équilibre herméneutique entre mon investissement intérieur et extérieur. La démarche de concrétisation de mon lieu pédagogique est, pour sa part, rendue sous la forme d'un récit de pratique.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de Maîtrise en étude des pratiques psychosociales. Paraît aussi en éd. imprimée.
Mots-clés: Apprentissage Ecole Education Enseignant Enseignement Musique Pedagogie Pratique Primaire Professionnel Resistance
Départements et unités départementales: Département de psychosociologie et travail social > Psychosociologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 15 févr. 2011 16:19
Dernière modification: 15 févr. 2011 16:19
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/10

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt