Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Sélection des aires de mise bas chez le caribou forestier (Rangifer tarandus caribou) en forêt boréale aménagée

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Pinard, Véronique (2011). Sélection des aires de mise bas chez le caribou forestier (Rangifer tarandus caribou) en forêt boréale aménagée. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département biologie, chimie et géographie, 75 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

RÉSUMÉ: L'anthropisation de la forêt boréale a un impact sur l'abondance et la répartition de
plusieurs espèces fauniques . Certains grands prédateurs bénéficient de la modification de
leur habitat par l'exploitation forestière, ce qui peut augmenter la pression de prédation sur
certaines espèces à statut précaire comme le caribou forestier. La survie des faons en bas
âge étant une composante importante de la dynamique des populations de cette espèce,
nous avons décrit les composantes biodémographiques et la sélection de l'habitat du
caribou forestier en forêt boréale aménagée au moment de la mise bas, période de haute
vulnérabilité à la prédation chez les faons. Nous avions prédit que les caribous allaient
éviter les conditions d'habitat propices au loup et à l'orignal durant cette période critique.
Nous avons suivi par télémétrie GPS 22 femelles caribous et leur faon dans la population
de Charlevoix entre 2004 et 2007. Nous avons déterminé le taux annuel de mise bas, le taux
de survie des faons et les causes de mortalité. Nous avons évalué la sélection de l'habitat à
l'aire de mise bas à deux échelles spatiales (domaine vital et peuplement forestier) en
estimant l'influence de l'abondance de nourriture, du risque de prédation et du dérangement
humain à partir de variables de l'habitat. Alors que le taux annuel de mise bas était élevé
(65 à 88 %), la majorité des faons (53 %) ne survivaient pas plus de quatre semaines en
raison principalement de la prédation par l'ours noir (65 % des mortalités). À l'échelle du
domaine vital, les caribous ont sélectionné des aires de mise bas situées en haut de pente et
dans un paysage avec une faible densité de routes. Ces propriétés ont probablement favorisé
la ségrégation spatiale entre le caribou et le loup. À l'échelle du peuplement forestier, le
caribou a respectivement sélectionné et évité l'habitat forestier ayant le couvert de
protection latéral le plus faible et le plus élevé. Nous croyons que ces caractéristiques
permettaient aux femelles d'avoir une meilleure visibilité sur leur environnement, leur
permettant possiblement de faciliter la détection visuelle d'un prédateur. À l'échelle du
peuplement forestier, les aires de mise bas étaient aussi situées en haute altitude dans un
site où la surface terri ère en épinette noire était relativement faible. L'abondance de
ressources alimentaires n'était pas une variable importante à l'aire de mise bas. Nos
résultats suggèrent que la stratégie anti-prédatrice du caribou au moment de la mise bas
était adéquate pour éviter le loup, mais non efficace pour éviter l'ours noir en raison des
taux élevés de prédation. L'augmentation locale de l'abondance de ce prédateur dans les
paysages aménagés par l' industrie forestière pourrait avoir des répercussions considérables
sur les populations de caribou forestier à statut précaire. -- ABSTRACT: Human activities have an impact on the abundance and distribution of many species
in the boreal forest. Sorne large predators may benefit from habitat modifications caused by
logging activities which in tum may increase predation pressure on threatened species such
as forest-dwelling caribou. Calf survival having a great influence on population dynamics,
we described biodemographic components and habitat selection of caribou in a highlymanaged
boreal fore st during calving, calving being a period when calves are highly
vulnerable to predation. We expected caribou females to avoid habitats favorable to wolf
and moose during that critical period. We followed 22 females and their calves with GPS
telemetry in the Charlevoix caribou population between 2004 and 2007. We determined the
annual birth rate, calves survival rate and mortality causes. We evaluated habitat selection
at calving area at two spatial scales (home-range and fore st stand scales) by estimating the
effects of food abundance, predation risk and disturbance through habitat variables. While
the annual birth rate was high (65 to 88%), most calves (53%) did not survive more than
four weeks mainly because of black bear predation (65% of deaths). At the home-range
scale, caribou selected calving areas located at a high relative altitude and in a landscape
with low road density. These habitat characteristics likely favored spatial segregation
between caribou and wolf. At the forest stand scale, caribou respectively selected and
avoided the forest habitat type having the lowest and highest lateral coyer density. We
believe that these environmental characteristics provided caribou with a better visibility of
its surroundings, possibly facilitating the visual detection of approaching predators. At the
forest stand scale, females also selected sites located at a high relative altitude and in an
area having a low basal are a of black spruce trees. Food availability did not appear to be an
important variable at calving area. Our results suggest that the anti-predator strategy of
caribou during calving was successful in avoiding wolf, but not black bear because of the
high predation rates. The local increase in the abundance of this predator in logged areas
could have considerable impacts on precarious forest-dwelling caribou populations.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Ouellet, Jean-Pierre
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Dussault, Christian
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés : Caribou Forestier Bois Aire Mise Bas Selection Foret Boreal Amenagement Predation
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 25 janv. 2013 18:41
Dernière modification : 27 sept. 2013 13:57
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/675

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt