Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Sélection et développement d'un réseau de refuges biologiques dans une matrice forestière intensivement aménagée

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Gilbert, Amélie (2007). Sélection et développement d'un réseau de refuges biologiques dans une matrice forestière intensivement aménagée. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 42 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Dans un monde largement modifié par les activités anthropiques, la création d'aires
protégées demeure la pierre angulaire de plusieurs plans de conservation. Cette étude
évalue un cas concret de sélecti on de refuges biologiques dans un territoire intensivement
aménagé pour la foresterie dans le sud de la zone boréale du Québec au Canada. La
création de 105 refuges biologiques s'inscrit dans une stratégie nationale de conservation
pour assurer la pérennité des forêts mûres et surannées. La flore vasculaire et nonvasculaire,
les débris ligneux et les chicots ont été utilisés à titre d'indicateurs pour évaluer
la capacité d'un échantillon de 40 refuges biologiques à préserver les forêts mûres et
surannées. De plus, des analyses spatiales sur les refuges et leur périphérie ont été réalisées
pour la totalité des 105 refuges dans le but d'évaluer la configuration du réseau de refuges.
Bien que la méthode de sélection utilisée pour choisir les refuges ait considéré des critères
écologiques, économiques et sociaux, elle comporte certaines lacunes du point de vue de la
conservation. Notre étude révèle que ces refuges biologiques disposent d'une faible
capacité de conservation des forêts mûres et surannées. L' ensemble des 40 sites inventoriés
présente peu d'arbres de grande dimension, une faible quantité de gros débris ligneux au sol
et debout, une richesse peu diversifiée pour la flore non-vasculaire et un âge moyen
relativement jeun e. De plus, ce réseau n'inclut pas la mi se en place de mesures de
conservation en périphérie des refuges, ce qui les rend vulnérables aux perturbations
anthropiques adjacentes. Avec le temps, une plus large proportion de refuges atteindra un
âge avancé, pouvant ainsi bénéficier aux espèces associées aux forêts mûres et surannées.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : Sirois, Luc
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Arseneault, Dominique
Information complémentaire : Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Publié aussi en version papier.
Mots-clés : Refuge Biologique Conservation Protection Selection Developpement Reseau Foret Site Aire Protege Matrice Forestier Amenagement Intensif
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 18 janv. 2011 19:36
Dernière modification : 18 janv. 2011 19:41
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/322

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt