Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Variabilité temporelle du comportement de sélection d'habitat du loup face aux structures récréotouristiques

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Malcolm, Kimberly (2018). Variabilité temporelle du comportement de sélection d'habitat du loup face aux structures récréotouristiques. Mémoire. Rimouski, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 101 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Chez les grands prédateurs, une trop grande proximité avec les humains peut mener à des conflits comportant de sérieux risques pour le public, surtout lorsque ces prédateurs s'habituent à la présence humaine. Ceci s'applique particulièrement aux secteurs comportant de hauts niveaux d'activités récréatives, où la probabilité d'entrer en contact avec la faune est élevée. Dans cette optique, l'objectif de ce mémoire était d'explorer la relation entre les loups et les perturbations anthropiques dans un secteur caractérisé par une forte présence récréotouristique. Plus spécifiquement, nous avons étudié la sélection d'habitat des loups avec une attention particulière aux structures linéaires (routes et sentiers) et d'hébergement dans un parc national et ses environs. Dans un premier temps, nous avons caractérisé le comportement des loups durant trois périodes biologiques en utilisant des fonctions de sélection des ressources. Nous avons émis l'hypothèse que les structures récréatives dans l'aire d'étude affecteraient les comportements de sélection d'habitat?; par conséquent, il est attendu que les loups éviteraient les structures d'hébergement, mais sélectionneraient les structures linéaires. En accord avec nos prédictions, nous avons montré que les loups sélectionnaient les structures linéaires durant les périodes de tanière et de rendez-vous, mais les évitaient durant la période nomade. De plus, les loups évitaient les structures d'hébergement durant toutes les périodes, supportant que ces structures représentent une perturbation pour le loup.
Ensuite, nous avons décrit comment la sélection de ces deux types de structures variait au cours d'une période touristique. Nous avons émis l'hypothèse que les loups s'habitueraient aux perturbations récréatives au cours d'une période touristique, les évitant davantage au début de la période (mai) que vers la fin (fin octobre). Ce patron a été observé durant l'année 2016, et pourrait être causé par une variation de tolérance saisonnière associée à la vulnérabilité des louveteaux plutôt qu'à de l'habituation. Le patron n'a toutefois pas été observé en 2017, suggérant que d'autres facteurs tels que la variabilité interindividuelle ou la différence d'intensité de perturbation, référant tous deux aux différences de composition de l'échantillon dans le temps, peuvent jouer un rôle important dans les comportements observés. Bien que d'autres travaux soient nécessaires, ce projet de recherche a permis d'approfondir notre compréhension de la dynamique temporelle de la tolérance des loups envers les structures anthropiques dans un milieu récréatif. -- Mot(s) clé(s) en français : Sélection d'habitat, habituation, habituation apparente, Canis lupus, RSF, activité récréative, parc national. -- ABSTRACT: Conflicts involving serious risks for public safety can occur when large predators come into proximity to human activity, especially when these predators habituate to human presence. This especially applies to areas with strong levels of recreational activity, as the odds of encountering wildlife are increased. With this in mind, the aim of this thesis was to shed light on the relationship between wolves and anthropogenic disturbances in an area characterized by strong levels of recreational activity. More specifically, we observed habitat selection with respect to linear (roads and trails) and housing structures in a national park and its surrounding area. First, we observed wolf behaviour during three biological periods using resource selection functions. We hypothesized that recreational structures within the study area would affect habitat selection, and thus predicted that wolves would select linear but avoid housing structures. In line with our predictions, we found that wolves selected linear structures during the denning and rendezvous periods, but avoided them during the nomadic period. Wolves also avoided housing structures during all periods, supporting that these structures represent a disturbance for wolves.
Second, we observed how selection of these two types of structures changed over the course of a touristic period to determine how a prolonged exposure to such a disturbance affects wolf behaviour. We hypothesized that wolves would habituate to recreational disturbance over the course of a touristic period, avoiding them more at the beginning (May) than at the end (late October). This pattern was observed during the 2016 touristic period, and could likely be caused by seasonal variations in tolerance associated with pup vulnerability rather than habituation. However, the pattern was not repeated in 2017. This implies that other factors such as interindividual variability or differences in disturbance intensity, both caused by changes in sample composition in time, may be affecting the observed behaviours. While further research remains necessary, this project increases our understanding of the temporal dynamics of wolf tolerance of anthropogenic structures in recreational areas. -- Mot(s) clé(s) en anglais : Habitat selection, habituation, apparent habituation, Canis lupus, RSF, recreational activity, national park.

Type de document : Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur(trice) de mémoire/thèse : St-Laurent, Martin-Hugues
Co-directeur(s) ou co-directrice(s) de mémoire/thèse : Cheveau, Marianne
Information complémentaire : Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats en vue de l'obtention du grade maître ès sciences.
Mots-clés : Loup Canis Lupus Comportement Selection Habitat Perturbation Anthropique Activite Structure Recreatif Recreotourisme Parc
Départements et unités départementales : Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par : DIUQAR UQAR
Date de dépôt : 17 déc. 2019 15:49
Dernière modification : 17 déc. 2019 15:49
URI : http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1503

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt