Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Conception et validation d'un modèle d'analyse et de suivi pour une politique énergétique durable et acceptable de l'énergie éolienne : une étude comparative France-Québec

Feurtey, Évariste (2014). Conception et validation d'un modèle d'analyse et de suivi pour une politique énergétique durable et acceptable de l'énergie éolienne : une étude comparative France-Québec. Thèse. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de mathématiques, informatique et génie, 661 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (45MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Dans cette recherche, nous avons construit un modèle conceptuel d'une politique éolienne durable et acceptable que nous avons cherché à valider par l'étude des cas de la France et du Québec. De nature qualitative et comparative, notre approche permet d'illustrer les interactions des variables institutionnelles étudiées, dont le contexte national d'émergence, le rapport de force des groupes de pression, les influences supranationales et/ou exogènes, le niveau d'engagement politique, les instruments et légaux, l' acceptabilité sociale et les mécanismes d'évaluation envirOlmementale. La recherche confirme que le néo-corporatisme est présent en France et permet d'avancer qu'il l'est aussi au Québec. Avec un contexte énergétique défavorable (de faible coût d'électricité, d'une absence de besoin et d'un mix électrique déjà fortement décarbonné), cela constitue deux facteurs importants expliquant: 1) le fort retard accumulé par la France et le Québec dans le développement des projets éoliens ou de la filière industrielle; 2) la place relativement limitée de 10% que l'on accorde à l'énergie éolienne. On constate aussi que le niveau de volonté politique pour l'énergie éolienne fluctue au gré des gouvernements, du contexte énergétique ou de l'influence des groupes de pression. Cela se manifeste par un manque de continuité des instruments politiques et/ou tarifaires utilisés; seule une stabilité de ces politiques permettrait de conserver une taille de marché suffisante à moyen terme et garantirait un développement plus pérenne de l'industrie ou des projets. Les résultats montrent également que notre conception théorique de l'acceptabilité sociale en trois niveaux hiérarchiques (filière, porteurs de projets, local) est riche d'enseignement. Les oppositions sociales, quoique multifactorielles, sont reliées à une critique du modèle de développement trop privé, aux dilemmes territoriaux (mitage du territoire dans un environnement fermé en France), énergétiques (surplus électriques et faibles coûts à l'exportation au Québec), et au système de planification et de décision stratégique centralisé. Un enjeu impOliant pour une politique éolienne plus acceptable sera d'arriver à une plus grande pluralité de porteurs de projets, d'envergure de parcs et de modèles de soutien financier. Cette transformation sociale que demandent les énergies renouvelables ne pourra pas s'obtenir non plus sans une décentralisation des pouvoirs et une certaine modernisation écologique des institutions. Comme une politique énergétique durable et acceptable exige J'obtention d'un consensus stabilisé sur l'avenir que l'on souhaite au mix énergétique, un débat public global et éclairé préalable à l'élaboration de la politique énergétique est en outre nécessaire. -- Mots-clés: politique énergétique, acceptabilité sociale, énergie éolienne, évaluation environnementale, composantes, inter-relations. -- ABSTRACT: In this research, we built a conceptual model of a sustainable and acceptable wind power policy that we tried to validate through the case study of France and Quebec in the wind energy sector. Our qualitative and comparative approach helps us to illustrate the interaction of institutional variables studied, including the national context of emergence, the balance of power between pressure groups, the supranational and exogenous influences, level of political commitment, policy and regulatory instruments, social acceptance and energy policy mechanisms. The research confirms that the neo-corporatism is present in France as in Quebec. With the unfavorable energy context (low cost of electricity tariff, lack of electricity demand, and an already low zero carbon electric mix), it is an important factor explaining : 1) the 20 years delay accumulated by France and Quebec in the developrnent of wind projects or industrial sector; 2) the 10% limited penetration scale given to wind energy. We also demonstrate that the political commitment to develop wind energy fluctuates with the governrnent majority, the energy context or the influence of pressure groups. This manifests itself in a lack of continuity of policies and tariff instruments used. In both national case studies, the results also show that balanced policies and regulations ensure sustainable development of wind energy only if they allow a sufficient market size. The search results also illustrates that the conceptual division made between acceptance of wind sector, acceptance of ownership, local acceptance is very instructive. Social controversies, though multifactorial, are connected to both a critique of the development model too industrial and private, territorial dilemmas (closed environnment), energy context (electric surplus in Quebec), or related to strategic plarming system and centralized decision. An important issue for a more acceptable wind policy in the future will come to a greater plurality of ownership, variety of wind projects scale, diversity of financial support mechanisms. This transformation to a more territorial policy that require renewables also calls for decentralization and ecological modernization of institutions. Sustainable and acceptable energy policy requires obtaining a stabilized consensus on the longterm energy mix, which should be done by a comprehensive energy and public debate upstream the development of energy policy. -- Keywords: energy policy, social acccptance, wind energy, environmemental assessment, components, interactions.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Saucier, Carol
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Ilinca, Adrian
Informations complémentaires: Thèse présentée dans le cadre du programme de doctorat en sciences de l'environnement en vue de l'obtention du grade de Philosophiae doctor, Ph.D.
Mots-clés: Energie Eolien Politique Energetique Durable Modele Analyse France Quebec Province
Départements et unités départementales: Département de mathématiques, informatique et génie > Génie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 16 juin 2015 14:57
Dernière modification: 16 juin 2015 15:04
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/993

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt