Collections de documents électroniques
RECHERCHER

L'émergence de l'entrepreneuriat féminin dans un processus de développement local en milieu rural : le cas de la sous-préfecture de Gadouan en Côte d'Ivoire

Dali, Chantale (2014). L'émergence de l'entrepreneuriat féminin dans un processus de développement local en milieu rural : le cas de la sous-préfecture de Gadouan en Côte d'Ivoire. Thèse. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département sociétés, territoires et développement, 479 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (50MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Les théoriciens du développement régional ont élaboré plusieurs courants théoriques pour expliquer les inégalités de développement entre les territoires. La concentration ou le manque d'entreprises dans une région a généralement été considéré comme une explication de ces inégalités. De ce fait, plusieurs théories en développement régional misent sur l'entrepreneuriat comme facteur de développement local. Cependant, mises à part les inégalités territoriales, des inégalités de genre se produisent également dans le processus du développement. Il s'avère alors opportun d'étudier la création des entreprises suivant une approche genre. L'objectif général de cette recherche est justement de comprendre le processus d'émergence de micro-entreprises féminines dans un processus de développement local en milieu rural ivoirien; et de proposer un cadre d'analyse des facteurs qui déterminent l'émergence de ces micro-entreprises féminines dans une perspective de développement territorial. Pour atteindre cet objectif, nous avons effectué une investigation théorique à l'issue de laquelle nous avons mobilisé cinq modèles d'émergence de l'entrepreneuriat. Suivant une approche globale de ces différents modèles, nous avons ressorti trois dimensions autour desquelles ils se structurent: les stratégies, les individus et le territoire. C'est ce triptyque qui nous a servi pour élaborer un cadre conceptuel d'analyse préliminaire. La finalisation de ce cadre conceptuel à partir des données du terrain de recherche, dans la sous-préfecture de Gadouan en Côte d'Ivoire, a utilisé une méthode de triangulation basée sur l'analyse de trois focus groups avec un total de 36 femmes. Ces focus groups ont été complétés par 23 entretiens individuels et aussi par de la recherche documentaire. La démarche est à la fois déductive et inductive. À l'issue de cette démarche, il est ressorti que trois dimensions sont nécessaires, et doivent se combiner, pour faire émerger l'entrepreneuriat féminin dans un processus de développement local en milieu rural: la dimension planification locale selon le genre, la dimension compétences entrepreneuriales féminines et la dimension territoire incubateur de l'entrepreneuriat féminin. Ainsi dans le cas de la sous-préfecture de Gadouan, la non-émergence de l'entrepreneuriat féminin à l'issue de la planification participative local s'explique par le fait que les femmes ne sont pas effectivement impliquées à toutes les étapes de la planification participative locale, leurs compétences entrepreneuriales demeurent à l'état de « capacités potentielles » et leur milieu ne leur offre le soutien technique et financier nécessaire. C'est seulement dans leurs groupements d'intérêt économique (GIE) qu'elles trouvent un tel soutien. Cependant l'affaiblissement des liens sociaux dans ces GIE ne favorise pas le développement d' activités génératrices de revenus des fenm1es. Or, l'approche territoriale de l'entrepreneuriat explique que c'est le lien entre entreprises et institutions, localisées au niveau d'un système territorial de production, qui permet de générer une dynamique productive d'ensemble. Dès lors, il importe de mener des recherches approfondies sur les facteurs qui favorisent le bon fonctiOlmement des GIE des femmes de la sous-préfecture de Gadouan afin de générer cette dynamique productive d'ensemble. -- Mots clés: Entrepreneuriat féminin - Développement local - Milieu rural - Territoire. -- ABSTRACT: Regional development theorists have developed several theoretical approaches to explain the disparities of development between regions. The lack of entrepreneurship in some regions and its concentration in others has been cited as an explanation of regional disparities. As a result, several regional development theories consider entrepreneurship as factor of local development. However, except territorial disparities, gender inequalities also affect development process. It is then appropriate to learn entrepreneurship process following a gender approach. The aim objective of this research is justly to understand the process of emergence of women's microenterprises in local development process in rural areas in order to propose a framework to analyze the factors that determine the emergence of theses women's microenterprises in a territorial development perspective. To reach this objective, we have done a theoretical investigation at the end of which we have mobilized five models of entrepreneurship. We used a global approach of these different models and we emerged three dimensions around which they are structured: strategies, people and tenitory. It's this triptych that has helped us develop a preliminary conceptual framework. The finalization of the conceptual framework with empirical data used a triangulation method based on analysis of three focus groups with a total of 36 women. Theses focus groups have been completed with 23 individual interviews and also by documentary research. The approach is both deductive and inductive. At the end of this approach, it was found that three dimensions are needed and should be combined to bring out women's entrepreneurship in the process of local development in rural areas: a gender local planning, women's entrepreneurial skills and an area which incubate women's entrepreneurship. Thus, in the case of Gadouan, non-emergence of women's entrepreneurship as a result of the local participatory planning is explained by the fact that women are not effectively involved in all steps of the local participatory planning, their entrepreneurial skill remain in a state of « potential capabilities » and their environment does not offer the necessary technical and financial support. I1's only in their economic interest groups (GIE) they find such support. However, the weakening of social ties in the GIE does not promote economic activities of women. In this perspective, the territorial approach of entrepreneurship explains that it's the ties between companies and institutions, located in a tenitorial production system, which generates a global productive dynamic. Our research has led us to understand that, in the case of Gadouan, it's the ties between women in the GIE that generates the global productive dynamic. Therefore, it is important to conduct deeper researches on the factors that promote the proper functioning ofthis GIE. -- Key words: Women's entrepreneurship - Local development - Rural area - Territory.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Jean, Bruno
Informations complémentaires: Thèse présentée dans le cadre du programme conjoint de doctorat en développement régional Université du Québec à Rimouski / Université du Québec à Chicoutimi en vue de l'obtention du grade de Philosophiae doctor.
Mots-clés: Entrepreneuriat Femme Feminin Developpement Local Rural Milieu Gadouan Cote d'ivoire Sous-prefecture Condition Economie Economique
Départements et unités départementales: Département sociétés, territoires et développement > Développement régional
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 16 juin 2015 14:44
Dernière modification: 16 juin 2015 14:44
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/992

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt