Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Démocratie et diversité religieuse chez Marcel Gauchet : entre pluralité et pluralisme

Paradis Simpson, Françoise (2012). Démocratie et diversité religieuse chez Marcel Gauchet : entre pluralité et pluralisme. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de lettres et humanités, 155 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: L'activation des croyances religieuses dans la sphère publique est l'objet de débats. Plus spécifiquement, les tensions entre le renouveau religieux et les principes démocratiques soulèvent certains enjeux, tant pratiques que théoriques. Afin d'approfondir la compréhension de ce phénomène, nous chercherons à répondre à cette question: celle de la signification d'un renouveau religieux, de son rapport à la démocratie, voire de la menace potentielle qu'il pourrait représenter pour cette dernière. Afin de proposer une réponse, nous nous appuierons sur les travaux du philosophe français Marcel Gauchet, dont une part importante a été consacrée aux relations entre religion et démocratie. La perspective de Gauchet permet d'éclairer la démocratie sous l'angle de ses structures. Elle permet ainsi une lecture plus approfondie du renouveau religieux. Nous appuyant sur notre interprétation de la pensée du philosophe, nous défendrons l'idée selon laquelle il n'est pas à comprendre comme un phénomène isolé, mais comme une conséquence du pluralisme émanant de la démocratie contemporaine. Le religieux, en ce sens, doit être considéré sur le même pied que les autres convictions et croyances, séculières ou philosophiques, qui occupent l'espace public. De là, nous chercherons à valider l' hypothèse selon laquelle, toujours selon notre compréhension des travaux de Marcel Gauchet, la réponse aux tensions provoquées par le renouveau religieux n'est pas celle de déterminer les moyens de délimiter ou de restreindre le pluralisme au nom de la détermination collective, car parmi les composantes de cette dernière se retrouve la dynamique des droits de l' homme, mais de trouver de nouveaux agencements au régime démocratique de la modernité. Afin de valider cette hypothèse, il ne suffira pas, selon la perspective de Gauchet, d'analyser les fondements normatifs de la démocratie libérale. Encore faudra-t-il comprendre les relations de cette dernière à la question du « sens » laissée ouverte par une société qui n'est plus structurée, de part en part, par la religion. Comme nous le verrons, saisir adéquatement la place du religieux dans la démocratie actuelle des droits de l'homme exigera, comme point de départ, une compréhension de la dynamique ouverte par la relation entre religion et démocratie. --ABSTRACT: Activation of religious beliefs in the public sphere raises sorne debates. More specifically, the tensions between religious revival and democratic principles bring up sorne issues, both practical and theoretical. In order to further comprehend this phenomenon, we will try to answer the question of the significance of religious revival, of its relationship to democracy, and the potential threat it could pose to the latter. In order to propose an answer, we will build on the work of the French philosopher Marcel Gauchet, which was largely devoted his work to the relationship between religion and democracy. Gauchet's perspective sheds light on democracy in terms of its structures. In this way, it allows a deeper reading of religious revival. Based on our interpretation of the philosopher's thought, we defend the idea that it is not to be understood as an isolated phenomenon, but as a consequence of pluralism derived from contemporary democracy. The religious, in this sense, must be considered the same way as other convictions and beliefs, secular or philosophical, which occupy the public sphere. From there, we will try to validate the hypothesis that, according to our comprehension of Marcel Gauchet's work, the answer to the tensions provoked by religious revival does not consist in delimiting or restricting pluralism in the name of the collective determination, as the dynamics of human rights is one of its components, but rather in finding new arrangements to the democratic system of modernity. To validate this hypothesis, it is not sufficient, from Gauchet's perspective, to analyze the normative foundations of liberal democracy. Moreover, we will have to understand the relationship between the latter and the question of « sense» left open by a society that is not anymore structured according to religion. As we will see, in order to properly grasp the place of the religious in democracy of human rights, we will reqUIre, as a starting point, a comprehension of the dynamics between religion and democracy.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Gagnon, Bernard
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en éthique en vue de l'obtention du grade de maître ès arts.
Mots-clés: Religion Democratie Sphere Publique Marcel Gauchet Modernite Secularisation Pluralisme Liberalisme Droit Homme
Départements et unités départementales: Département de lettres et humanités > Éthique
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 23 janv. 2015 19:42
Dernière modification: 23 janv. 2015 19:42
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/927

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt