Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Analyse comparative des modes de tenure du territoire forestier en fonction d'indicateurs environnementaux et socio-économiques : une étude de cas à l'interface tempérée-boréale de l'Est canadien

Morin, Patrick (2012). Analyse comparative des modes de tenure du territoire forestier en fonction d'indicateurs environnementaux et socio-économiques : une étude de cas à l'interface tempérée-boréale de l'Est canadien. Thèse. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Département de biologie, chimie et géographie, 207 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: Les forêts sont de plus en plus perturbées par les activités de récolte de bois, alors que la population demande une gestion des ressources forestières mieux équilibrée entre les valeurs environnementales, sociales et économiques. Les modes de tenure peuvent être divisées en deux grands types, soit privé et public. Historiquement, les forêts du globe étaient presque exclusivement sous tenure publique. Aujourd'hui, 80% des forêts de la planète sont publiques, mais une part grandissante (18%) est sous tenure privée. Cette tendance, dans un contexte où les exemples de surexploitation des ressources se multiplient, commande une réflexion sur les effets potentiels de ces changements dans les types de gestion. Cette étude compare et met en contraste les forêts publiques (sous contrat d'approvisionnement et d'aménagement forestier) et privées (petits lots non industriels) de la région du Bas-Saint-Laurent, qui se partagent à parts égales une même région écologique. La comparaison s'articule en deux volets, un environnemental et l'autre socio-économique. Notre principale hypothèse est qu'à partir d'une forêt à l'origine similaire, l'état actuel de la forêt de même que la nature et la valorisation des ressources qu'on en tire diffèrent selon la tenure, et ce, indépendamment des conditions physiques permanentes de l'écosystème. Un modèle de simulation a été élaboré à partir des résultats des deux premiers volets. Pour la comparaison environnementale, vingt-deux bassins hydrographiques, d'une superficie moyenne de 50 km2 et qui sont en partie sous tenure privée et publique, ont servi d'échantillon pour vérifier comment la structure des écosystèmes forestiers est affectée par la tenure. Nous avons notamment constaté des différences au niveau d'attributs tels l'hétérogénéité, la fragmentation et l'âge des peuplements ainsi que le type de couvert forestier. Afin de comprendre l'origine de ces différences structurales, nous avons examiné les données d'opérations forestières des années 1990 à 1999. Nous y avons découvert des « recettes» d'aménagement forestier contrastées qui expliquent les différences dans la structure, en plus d'une création d'emploi considérablement réduite par la mécanisation sous tenure publique. La simulation des conséquences à plus long terme de ces types d'aménagement suggère que ces deux modes de gestion peuvent être complémentaires pour en arriver à une gouvernance durable des forêts.-- ABSTRACT: Forests are increasingly disturbed by logging activities, while the population is requesting a management of forest resources that is better balanced between environmental, social and economic values. Tenure modes can be divided into two main types, private and public. Historically, the forests around the globe were almost exclusively under public tenure. Today, 80% of the world's forests are public, but an increasing portion (18%) is under private tenure. This trend, in a context of multiplying examples of resource overexploitation, commands a reflection upon the potential effects of these changes in the types of management. This study compares and contrasts the public (under timber supply and forest management agreement) and private (non-industrial owners) forest of the lower St. Lawrence region, which occupy an equal proportion of a single ecological region. The comparison is twofold, one portion being environmental and the other socio-economic. Our main hypothesis is that from a forest that originally was similar, the current state of the forest as weil as the nature and value of resources we draw from them differs between tenures, independently from the permanent physical conditions of the ecosystem. A simulation model was elaborated from the results of the first two folds. For the environmental comparison, twenty-two watersheds, of a mean area of 50 km2 and that are partly under private and public tenure, were used as a sample to verify how the structure of forest ecosystems are affected by tenure. We have noticed differences in terms of attributes such as heterogeneity, fragmentation and stand age as weil as forest coyer type. In order to understand the origin of these structural differences, we have examined forest operation data from the year 1990 to 1999. We have there in discovered contrasted forest management "recipes", which explain the differences in the structure, in addition to a reduced job creation due to a higher mechanization under public tenure. Simulating the long-term consequences of these management types suggest that these two modes of tenure can be complementary to reach a sustainable governance of forests.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Sirois, Luc
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Bouthillier, Luc
Informations complémentaires: Thèse présentée dans le cadre du programme de doctorat en sciences de l'environnement en vue de l'obtention du grade de Philosophiae Doctor.
Mots-clés: Foret Tenure Amenagement Exploitation Forestier Durable Public Prive
Départements et unités départementales: Département de biologie, chimie et géographie > Biologie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 13 janv. 2015 14:25
Dernière modification: 09 févr. 2015 21:20
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/891

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt