Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Acquisition du vocabulaire en français langue seconde et réalités conceptuelles de l'élève inuit du Grand Nord québécois

Desrochers, Julie (2006). Acquisition du vocabulaire en français langue seconde et réalités conceptuelles de l'élève inuit du Grand Nord québécois. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Unité départementale des sciences de l'éducation du campus de Lévis, 191 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (25MB)

Résumé

L'acquisition du vocabulaire est prépondérante dans l'apprentissage d'une langue seconde, en permettant de nommer autrement la réalité. Dans le Grand Nord québécois, une majorité d'élèves inuits bénéficient d'un enseignement en français langue seconde dès la troisième année du primaire. Bien sûr, ils doivent apprendre à nommer autrement la réalité qui les entoure, les réalités conceptuelles existantes, mais aussi se familiariser avec une réalité extérieure au monde qu'ils connaissent, propre à l'univers culturel de la langue seconde, les réalités conceptuelles inexistantes. Alors que diverses approches pédagogiques sont susceptibles d'être effectives pour l'acquisition d'un vocabulaire en français langue seconde lié à des réalités conceptuelles existantes et inexistantes, nous nous sommes interrogés quant à l'efficacité d'une approche novatrice, l'approche communicative, que nous avons comparé à une approche souvent utilisée en didactique des langues secondes, l'approche traditionnelle. Plus précisément, l'objectif principal de notre recherche était de déterminer si l'application de l'approche communicative en contexte d'enseignement en français langue seconde est plus efficace que l'approche traditionnelle en ce qui a trait à l'acquisition de mots liés à des réalités conceptuelles existantes, d'une part, et inexistantes, d'autre part, dans l'environnement de l'élève inuit du Grand Nord québécois. Pour ce faire, nous avons soumis deux groupes d'élèves inuits de 5e année à chacune des approches pédagogiques étudiées afin de mesurer l'efficacité de chacune pour l'acquisition de ce vocabulaire. Les résultats obtenus, dans notre étude, montrent que l'application de l'approche communicative en contexte d'enseignement en langue seconde n'apparaît pas plus efficace que l'approche traditionnelle en ce qui a trait au nombre de mots acquis, et ce, tant pour les réalités conceptuelles existantes que pour celles qui sont inexistantes peu importe le volet, production ou compréhension. Néanmoins, l'approche communicative permet, au même titre que l'approche traditionnelle, une acquisition significative de mots liés aux réalités conceptuelles étudiées.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Huot, Jean-Claude
Informations complémentaires: Mémoire présenté à l'Université du Québec à Rimouski comme exigence partielle du programme de maîtrise en éducation. Paraît aussi en éd. imprimée.
Mots-clés: Acquisition Apprentissage Approche Communicatif Concept Conceptuel Didactique Eleve Enseignement Francais Grand-nord Inuit Langue Methode Nunavik Primaire Province Quebec Realite Second Traditionnel Vocabulaire
Départements et unités départementales: Unités départementales des sciences de l’éducation > Enseignement préscolaire-primaire (Rimouski et Lévis)
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 15 févr. 2011 19:50
Dernière modification: 15 févr. 2011 19:51
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/8

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt