Collections de documents électroniques
RECHERCHER

Variabilité des communautés benthiques à différentes échelles spatiales et dans différents habitats

Robineau, Camille (2011). Variabilité des communautés benthiques à différentes échelles spatiales et dans différents habitats. Mémoire. Rimouski, Québec, Université du Québec à Rimouski, Institut des sciences de la mer de Rimouski, 117 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

RÉSUMÉ: La connaissance de la variabilité spatiale des communautés benthiques est un outil utile au développement de théories générales et à l'établissement de plans de conservation des écosystèmes, une perturbation sporadique pouvant causer une augmentation de la variabilité spatiale. Cette connaissance est obtenue notamment par l'utilisation de plans d'échantillonnage hiérarchique, afin de déterminer l'échelle de plus grande variabilité. Elle correspond à l'échelle à laquelle les processus majeurs jouent un rôle important. Ce type d'échantillonnage a été utilisé afin de comparer la variabilité de la biodiversité et de l'environnement associé, dans trois habitats différènts (deux intertidaux et un profond "" 300 m) de l'estuaire du Saint-Laurent (Québec, Canada). La variabilité spatiale de la mye, Mya arenaria a été estimée avec le même type d'échantillonnage au niveau de deux gisements de la Haute-Côte-Nord (Québec, Canada). En complément, l'étude de la population de la mye, espèce pêchée commercialement au niveau des gisements de la Haute-Côte-Nord, a été utilisée pour tester si sa variabilité spatiale avait été affectée sur une période de quarante ans. Des données d'échantillonnage systématique de pas de 50 mètres, datant de 1967-69 et de 2002-09, ont servi à la comparaison. L'échelle de plus grande variabilité est dépendante de la communauté étudiée mais aussi de l'espèce~ avec une plus grande variabilité de la communa,uté à l'échelle du centimètre pour le milieu profond et à l'échelle de 200 mètres et du kilomètre pour les milieux intertidaux. La variabilité de la granulométrie du sédiment réagit de manière similaire à celles des données de densité de l'assemblage. Les résultats varient aussi suivant l'indice choisi. La variabilité spatiale de la mye n'a pas été affectée pendant la période étudiée. Sa population, par contre, a montré un décalement du maximum de densité vers des tailles plus petites et aussi un déplacement vers des zones à temps d'émersion plus court. Mais dépendamment du gisement, les réponses étaient variables malgré ces tendances. Cette étude montre l'importance d'effectuer de plus amples projets sur la question de la variabilité spatiale, au vu de la diversité des réponses en fonction de l'environnement et des espèces. Il est très difficile de prédire, en l'état actuel, quelle sera l'échelle de plus grande variabilité d'un système, ainsi que sa réaction face à une perturbation. -- ABSTRACT: The knowledge of benthic communities' spatial variability is a useful too1 in general theories development and in conservation plan establishment, a pulse perturbation causing an increase in the spatial variability. To determine the spatial sc ale of major variability, corresponding to the scale at which major processes occur, nested sampling designs are useful tool. This kind of design has been used to compare the biodiversity and the environ mental variabilities in three different habitats (two intertidals and one deep "" 300 m) in the St. Lawrence estuary (Québec, Canada) and also to study the spatial variability of the clam, Mya arenaria. Furthermore the clam population, species being commercially fished in the beds of the Upper North Shore (Québec, Canada), has been used in order to test if its spatial variability had been affected by fishing for a fort y years period. Data from systematic sampling designs of 50 m step, from 1967-69 to 2002 and 2009 were compared. The scale of largest variability was dependent on the community under study and also varied between species, with a largest variability of the community at the centimeter scale for the deep habitat and at the 200 meters scale and kilometer scale respectively for the intertidal habitats. Grain size variability reacted in the same way as density community variability. Chosen indices affected also the obtained results. Clam spatial variability was not affected during studied period. However, clam population showed a move of the peak of density per size class towards smaller sizes and also a move of the population distribution towards area with shorter emersion time. Despite sorne trends, responses were variable depending on the beds. This study shows the importance to realize more projects on this subject, considering the response diversity depending on the environ ment and the species. It is very difficult at that point to predict what the spatial scale of largest variability would be and thus to predict its reaction to a perturbation.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Archambault, Philippe
Co-directeur(s) de mémoire/thèse: Vincent, Bruno et McKindsey, Chris
Informations complémentaires: Mémoire présenté dans le cadre du programme de maîtrise en océanographie en vue de l'obtention du grade de maître ès sciences.
Mots-clés: Benthos Variabilite Echelle Spatial Biodiversite Mye Echantillonnage Hierarchique Peche
Départements et unités départementales: Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) > Océanographie
Déposé par: DIUQAR UQAR
Date de dépôt: 09 juill. 2013 13:43
Dernière modification: 09 juill. 2013 13:43
URI: http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/745

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt